Filles & garçons : une même école ?

ParBernard Delvaux

Filles & garçons : une même école ?

TAE-solidaireUn module de formation sur le genre destiné aux futur-e-s enseignant-e-s.

Ce module d’une semaine de formation est organisé chaque année dans le cadre du cours « Approches théorique et pratique de la diversité culturelle et de la dimension de genre » à la HEH-campus pédagogique-Mons.Le groupe, composé d’instituteurs-trices / enseignant-e-s du secondaire inférieur langues, sciences, math., arts, sciences humaines, est divisé en sous-groupes et géré par deux personnes formatrices. La méthodologie, inspirée de M. Cohen Emerique, s’articule selon trois axes

  • A savoir premièrement, la décentration : permettant de prendre conscience et distance de ses référents culturels afin de porter un regard sur soi-même et d’identifier ses zones sensibles qui provoquent des réactions affectives.

  • Deuxièmement, les personnes formatrices tentent, avec les étudiant-e-s, de rencontrer d’autres systèmes en suscitant un effort personnel de curiosité pour découvrir ce qui donne sens à l’Autre.

  • Enfin, les étudiant-e-s sont invité-e-s à s’inscrire dans une phase dynamique d’action négociée dans leur sphère d’influence. Et tout le groupe analyse l’effet de la déconstruction des rôles attribués aux uns et aux autres en fonction de leurs caractéristiques culturelles et sexuées.

L’intérêt principal de cette approche active est de faire appel au vécu, aux valeurs, aux perceptions des étudiant-e-s afin de privilégier un engagement personnel. Dans ce contexte, le groupe est valeur essentielle dans la construction d’une approche nouvelle de la problématique du genre. En effet, le groupe aidera à construire, à questionner et à faire évoluer les représentations de chacun.

Il ne s’agit donc pas, durant ce module, d’imposer un modèle de pensée consensuel, mais bien d’aider les étudiants à se forger un regard critique sur la société.

Cette initiative fait écho au Manifeste : « La lutte contre les inégalités occupe une place importante dans notre action collective. Dans l’école que nous esquissons, les différences sont acceptées. Mieux :
elles sont partagées par tous et toutes. Donner à chacun-e la capacité de s’émanciper doit être l’une des missions clés d’une tout autre école. Il faut considérer la classe comme un collectif d’apprentissage bien plus que comme une collection d’apprenant-e-s ».

Contact : Marie-Colline Leroy, Maitre assistante de langue française à la Haute Ecole en Hainaut, mariecollineleroy@gmail.com

Références : Un module genre

Retourner à :

[blox_button text= »Tout Autre Chose » link= »http://www.toutautrechose.be » target= »_self » button_type= »btn-warning » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Tout Autre Ecole » link= »http://www.toutautrechose.be/tae » target= »_self » button_type= »btn-danger » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Ressources » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources » target= »_self » button_type= »btn-success » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Initiatives » link= »https://www.toutautrechose.be/tae-ressources-initiatives » target= »_self » button_type= »btn-danger » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/][blox_button text= »Enseignants » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources-enseignants » target= »_self » button_type= »btn-default » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/]

 

À propos de l’auteur

Bernard Delvaux editor