Les enfants n’existent pas encore tout à fait

ParBernard Delvaux

Les enfants n’existent pas encore tout à fait

Les enfants sont de futurs adultes, dit-on. Ils sont en train de devenir, ils n’existent pas encore tout à fait… Mais nous, les enfants, est-ce que nous ne sentons pas, nous ne souffrons pas de la même manière que les adultes ? Une opinion de Bruno Vanobbergen

Janusz Korczak est un médecin-pédiatre et écrivain polonais. Pédagogue remarqué avant la seconde guerre mondiale, il rédigea dès les années 1920 « la charte sur la protection de l’enfant ». C’est lui qui écrit ce qui suit. “Les enfants sont de futurs adultes, dit-on. Ils sont en train de devenir, ils n’existent pas encore tout à fait, pour le moment, ils n’ont pas encore leur place… Mais, qu’est-ce que cela signifie ? Nous, les enfants : est-ce que nous ne vivons pas encore, nous ne sentons pas, nous ne souffrons pas – de la même manière que les adultes ? Et les années de l’enfance : est ce qu’elles ne font pas partie de la vraie vie – tout simplement, de tout le monde ? Pourquoi veulent-ils nous faire attendre – et attendre alors quoi? ”.

« Accepter qu’il y ait aussi pour les enfants le moment présent signifie qu’on a, en tant qu’adulte, de la compréhension pour l’intérêt que ces enfants et jeunes portent pour ce qui se passe actuellement dans leur vie. Cela signifie aussi que pour les décisions qu’on prend concernant la vie des enfants et des jeunes, on tient compte de leurs points de vue.

La Convention des droits de l’enfant n’a pas seulement prêté attention au moment présent des enfants, mais offre aussi très clairement l’occasion de revoir le modèle traditionnel de la relation adulte-enfant. Dans ce modèle traditionnel, l’adulte est présenté comme étant le ‘fini’, le ‘complet’ tandis que l’enfant apparaît comme ‘le pas encore’. L’enfant est ‘en développement’, l’adulte est ‘le développé’. Ceci a des conséquences importantes sur le regard que nous portons sur les enfants. Tout à fait comme l’adulte, l’enfant est déterminé par ses sentiments et son intelligence. L’enfant est un être sérieux et mérite d’être toujours pris au sérieux. Il ne s’agit pas de reconnaître aux enfants les mêmes intérêts et les mêmes valeurs que les adultes. L’important c’est d’octroyer la même valeur à des intérêts et des valeurs divergents. C’est donc par exemple reconnaître que certains besoins propres aux enfants, comme bouger, faire du bruit, ne rien faire, … doivent bénéficier de la même place que les besoins opposés éventuels des adultes ».

QUI DÉFEND CE POINT DE VUE ? Bruno Vanobbergen, commissaire flamand aux droits de l’enfant.

SOURCE : Bruno Vanobbergen (2010), La vie n’st pas un état mais un devenir ». Freinet et l’enfant en tant que citoyen, in « 25 ans d’enseignement Freinet à Gand« , pp. 46-47.

RETOURNER À :

RETOURNER À :

[blox_button text= »Tout Autre Chose » link= »http://www.toutautrechose.be » target= »_self » button_type= »btn-warning » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Tout Autre Ecole » link= »http://www.toutautrechose.be/tae » target= »_self » button_type= »btn-danger » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Ressources » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources » target= »_self » button_type= »btn-success » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Idées » link= »https://www.toutautrechose.be/tae-ressources-idees » target= »_self » button_type= »btn-default » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Système de valeurs » link= »https://www.toutautrechose.be/tae-ressources-valeurs » target= »_self » button_type= »btn-success » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/]

À propos de l’auteur

Bernard Delvaux editor