Remettre au centre l’apprentissage de l’écoute et de la parole

ParBernard Delvaux

Remettre au centre l’apprentissage de l’écoute et de la parole

tae-paroles

L'Institut des métiers de la construction et de l’environnement à Erquelinnes est un établissement d’enseignement secondaire spécialisé accueille des élèves en « blessure scolaire ». Re-donner confiance au monde adulte afin qu’ils reprennent confiance en eux sera notre première mission. L’école a développé de nombreux dispositifs (conseil de tous/sas de parole/semaine du bien-être/émergence du projet personnel, délégation de classes, …) afin de remettre au centre de notre action pédagogique le ré-apprentissage de l’écoute et de la parole. Le conseil de citoyenneté en est le faîte. Qu’en-est-il ? Chaque début d’année scolaire, les élèves dans un cadre hors école réfléchissent sur les règles qu’ils jugent importantes pour le Vivre Ensemble. Ces règles sont ensuite proposées au vote de tous. Les 3 premiers choix guideront le Vivre Ensemble de l’année scolaire. L’élève qui ne respectera pas une de ces règles sera appelé au Conseil composé de 3 adultes et 3 délégués et devra s’expliquer. Il doit en sortir avec un engagement personnel d’amélioration et de réparation éventuelle.

Ce conseil n’a rien à voir avec un conseil de discipline. Il permet à chaque élève par l’écoute et la parole de reconstruire par le lien une notion de justice humaine innée qui tisse le bon Vivre Ensemble. Anecdote : un délégué interpelle Julien, nouveau dans l’école, convoqué au Conseil. Le délégué lui dit en fin de rencontre : « Tu sais, il y a deux ans, j’étais à ta place. Regarde, aujourd’hui, je suis délégué. »

(Attention : ce conseil sera d’une pertinence institutionnelle que si, dans l’école, existe un « mental » de parole et d’écoute à tous niveaux. Il ne peut « survivre » dans une école du silence.)

Cette initiative fait écho au Manifeste : « En dépit de la diversité des cultures qu’elle accueille, l’école ne peut renoncer à être le lieu de construction, avec les enfants et les jeunes, des valeurs jugées essentielles par une société. Les valeurs de solidarité, d’égalité, de coopération, de démocratie et de respect de l’individualité nous paraissent essentielles, et pleinement en lien avec les finalités [décrites dans le Manifeste]. Elles doivent transpirer du fonctionnement entier d’une école qui, par cohérence, devrait s’organiser totalement en référence à ces valeurs. »

Contacts :

  • Christophe Quittelier, directeur IMCE : christophe.quittelier@acis-group.org

Sources  :

  • Le site de l’IMCE, Erquelinnes
  • Le témoignage de C. Quittelier paru aux éditions Academia/l’harmattan « L’école…alerte niveau 4 »
  • Le conseil de citoyenneté est né d’une collaboration avec le MIEC – outils et informations sur le MIEC (Mouvement des Institutions et Ecoles Citoyennes)

RETOURNER À : 

[maxbutton id="9" ]

[maxbutton id="10" ] [maxbutton id="11" ]  [maxbutton id="12" ]  [maxbutton id="13" ]  [maxbutton id="14" ]

À propos de l’auteur

Bernard Delvaux editor