Repenser le cours d’histoire

ParBernard Delvaux

Repenser le cours d’histoire

DSC_0694Il est urgent de repenser les cours d’histoire pour qu’ils soient porteurs d’émancipation. Une opinion de Nico Hirtt, Jean-Pierre Kekhofs et Philippe Schmetz.

Il y a vraiment urgence » à repenser les cours d’histoire. « Il s’agit sans doute de l’une des disciplines où l’introduction de l’approche dite « par compétences » a eu les effets les plus dévastateurs. La connaissance et la compréhension de l’Histoire ont dû céder la place devant de très vagues et parfois imaginaires capacités de travail sur des sujets historiques. On a prétendu exercer les élèves à critiquer une source historique, à synthétiser des documents à caractère historique ou à rédiger des textes sur l’histoire, avant même de les avoir mis simplement en situation de se construire une vision cohérente des grandes époques, de leurs caractéristiques essentielles, de leurs enchaînements et des faits les plus marquants qui permettent de s’y repérer. […]

La simple connaissance de l’Histoire – des faits, de leurs enchaînements, de leurs déterminations – est pourtant déjà porteuse d’émancipation : elle permet de prendre conscience du changement, de comprendre que la société actuelle est née de conditions sociales, technologiques, culturelles, politiques données et que d’autres conditions peuvent conduire à d’autres formes de société ; elle montre que les opinions politiques, philosophiques ou religieuses, les goûts, les formes artistiques, les valeurs morales… sont changeants et relatifs à des conditions historiques. […]

Au fil des années scolaires, l’enfant devrait ainsi parcourir plusieurs fois le cycle des époques, en développant et en complexifiant progressivement sa vision. … Bien entendu, l’accumulation de connaissances factuelles n’est pas un objectif en soi. Elle ne sert qu’à construire un cadre. Au-delà, il s’agit de faire découvrir des enchaînements, des causalités. […] Ainsi, en faisant comprendre les mutations passées, l’histoire permet de penser les changements futurs. Elle ouvre l’esprit à la pensée humaniste : l’évolution et le progrès sont le fait d’hommes et de femmes décidés à s’engager, à déplacer les frontières de leur époque, de leur milieu, de leurs croyances ».

QUI DÉFEND CE POINT DE VUE ? Nico Hirtt, Jean-Pierre Kekhofs et Philippe Schmetz, enseignement et membres de l’APED (Appel pour une école démocratique)

SOURCE : Nico Hirtt, Jean-Pierre Kerkhofs et Philippe Schmetz (2015), Qu’as-tu appris à l’école ? Essai sur les conditions éducatives d’une citoyenneté critique, pp. 100-103 Présentation du livre.

RETOURNER À :

[blox_button text= »Tout Autre Chose » link= »http://www.toutautrechose.be » target= »_self » button_type= »btn-warning » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Tout Autre Ecole » link= »http://www.toutautrechose.be/tae » target= »_self » button_type= »btn-danger » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Ressources » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources » target= »_self » button_type= »btn-success » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Idées » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources-idees » target= »_self » button_type= »btn-info » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Apprendre quoi ? » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources-apprendre-quoi » target= »_self » button_type= »btn-default » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/]

 

À propos de l’auteur

Bernard Delvaux editor