Sortir de l’addiction aux notes

ParBernard Delvaux

Sortir de l’addiction aux notes

DSC_0296Guérir de l’addiction aux notes : un difficile travail de sevrage. Une opinion de Charles Pepinster.

Que faire pour sortir de l’addiction aux notes ? Comme tout sevrage, c’est difficile et ça nécessite de l’accompagnement car il faut mêler raison et sentiments :

  • Changer les pratiques basées sur la compétition, la transmission docilisante des savoirs tout faits pour installer la recherche difficile et rigoureuse en donnant la priorité à l’initiative, la concertation, à l’enthousiasme. Donc motiver fortement pour que la note ne soit plus nécessaire pour faire apprendre. En d’autres termes, il s’agit de remplacer la motivation d’excitation par la motivation d’incitation.Vaste programme.

  • Ne plus croire à la fiabilité des notes ni y faire croire les élèves et les parents…et l’annoncer.

  • Rendre la note de plus en plus rare ; ainsi ne plus noter les devoirs (avant de les supprimer et de les remplacer par des recherches libres à communiquer aux condisciples pour les instruire).

  • Obtenir de la direction de l’école un moratoire, c’est-à-dire une permission de mettre en cohérence une nouvelle façon de faire apprendre inventive et fraternelle et une évaluation sans notes de même nature.

  • Découvrir en équipe professorale que la loi (sauf en Suisse) ne fait pas de la notation une obligation, qu’aucun prof n’a appris à noter, que les processus de pensées sont invisibles (on peut au mieux les deviner).

  • Constater que les élèves se détournent vite de l’appât des points lorsque les cours sont passionnants.

  • Eviter de juger les collègues qui restent accro(ché)s aux notes, de leur donner des leçons de morale.

  • Rechercher en équipe les avantages et les inconvénients du maintien ou de la suppression du paiement par des points. Créer des groupes de réflexion et de vigilance pour éradiquer les examens notés dans tout l’enseignement, pas seulement en primaire, pour les remplacer par des variations d’apprentissage complexes en groupes de solidarité, des travaux personnels encadrés, des unités capitalisables.

  • Collectionner les témoignages de pédagogues qui ne notent plus mais qui inventent mille façons d’apprendre.

  • Rechercher la littérature qui défend la notation et celle qui prône sa suppression.

  • Eviter d’apeurer les parents par trop d’empressement à bannir le paiement du rendement scolaire mais montrer par l’usage du portfolio, par des ateliers de réflexion, des films, des rencontres personnalisées, des témoignages, que la communication école/famille gagne en qualité une fois débarrassée de l’illusion du langage des nombres, notes abondamment manipulées dans l’école traditionnelle.

  • Remplacer les examens certificatifs par le chef-d’œuvre pédagogique dont j’ai fondé une nouvelle formule.

  • Remplacer les interros pondérées par des coups de sonde sans points, simplement pour savoir ce qu’il faut faire apprendre car le droit à l’erreur est un droit de l’élève qui justifie d’ailleurs le salaire des professeurs.

  • Associer les élèves au choix des notions à apprendre, en toute sérénité. Permettre puis développer l’appel à l’aide auprès de condisciples et de professeurs. Ce n’est pas seulement à l’adulte de détecter les failles dans les apprentissages mais à un partenariat fait de respect et de sécurité. Non à la peur, oui à la confiance.

  • Déscolariser l’institution pour mieux développer la culture où les notions-mères elles-mêmes sont culturelles donc incommensurables ; on ne note pas la façon d’apprécier une œuvre d’art, un enthousiasme, une manière d’aimer. »

QUI DÉFEND CE POINT DE VUE ? Charles Pepinster, ex-enseignant et inspecteur honoraire en Communauté française.

SOURCE : Charles Pepinster, Pour une cure de désintoxication des profs et de toute l’institution scolaire, notes pour une formation d’enseignants.

RETOURNER À :

[blox_button text= »Tout Autre Chose » link= »http://www.toutautrechose.be » target= »_self » button_type= »btn-warning » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Tout Autre Ecole » link= »http://www.toutautrechose.be/tae » target= »_self » button_type= »btn-danger » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Ressources » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources » target= »_self » button_type= »btn-success » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Idées » link= »https://www.toutautrechose.be/tae-ressources-idees » target= »_self » button_type= »btn-default » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Évaluation » link= »https://www.toutautrechose.be/tae-ressources-evaluation » target= »_self » button_type= »btn-success » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/]

À propos de l’auteur

Bernard Delvaux editor