Un cursus commun en trois volets

ParBernard Delvaux

Un cursus commun en trois volets

008497 - Copie

Le cursus commun devrait se limiter à trois éléments : les langages ; les compétences transversales de mobilisation de ces langages ; la relation à l’altérité. Une opinion de Bernard Delvaux.

Dans tout système éducatif, et d’autant plus dans un système où serait déplacé dans le cursus individualisé (cours au choix) une part de la formation actuellement considérée comme devant être commune, « l’une des questions cruciales consiste à déterminer ce qui doit être placé dans le cursus commun. Une telle question est inévitablement sujette à controverses. La réponse que j’apporte n’est qu’une esquisse. Elle manque de précision, de nuances et de finition, mais je suis persuadé que la voie à emprunter diverge nettement de celle traduite actuellement dans le contenu du tronc commun. Selon moi, le cursus commun devrait se limiter à trois éléments : les langages (le langage que l’on parle, le langage mathématique et le langage psychomoteur) ; les compétences transversales de mobilisation de ces langages (synthétiser, analyser, exprimer, etc.) ; la relation à l’altérité (aux autres savoirs, croyances, intérêts, personnes, cultures, etc) ».

  • Les langages. « L’apprentissage du langage doit faire partie du cursus commun car il s’agit d’une compétence fondamentale qui permet à la fois d’appréhender l’univers des savoirs et d’entrer en relation avec les autres ». Trois langages apparaissent essentiels : le langage que l’on parle, le langage formalisé (essentiellement mathématique) et  le langage psychomoteur. « Des composantes du cours de français, comme la littérature par exemple, ou du cours de mathématiques, comme les équations, seraient déplacées dans le cursus individualisé. Aucune littérature ne serait en effet considérée comme incontournable (mais la confrontation à des littératures choisies individuellement le serait dans le cursus individualisé). Et aucune branche de la mathématique ne le serait non plus (mais la confrontation à des éléments choisis parmi les divers systèmes de formalisation analytique serait imposée dans le cursus individualisé) ».

  • Les compétences transversales. « C’est sur la base de ce socle de compétences langagières que serait développée la seconde composante du cursus commun, à savoir les compétences transversales étroitement liées aux langages (synthétiser, structurer, décomposer, analyser, établir des liens logiques, comparer, traduire des émotions, représenter, exposer, faire comprendre, convaincre, dialoguer, comprendre l’autre, l’écouter, etc.). Ces compétences devraient s’acquérir essentiellement dans le cadre du cursus commun, mais jamais dans des processus sans autre finalité que l’acquisition de ces compétences ».

  • La relation à l’altérité. « Le rapport à l’altérité (l’autre savoir, l’autre humain, l’autre non humain) constituerait le troisième élément du cursus commun. Puisqu’il n’y a pas de message à délivrer, pas de savoir à privilégier a priori sur un autre, pas de de personnalité-type à privilégier par rapport à d’autres, pas de groupe social à désigner comme exemple,… il y a à organiser la confrontation à l’altérité de manière telle qu’elle permette la reconnaissance de chacun, l’individualisation au sein du collectif, la réflexivité, la coopération, le débat démocratique, etc. ».

QUI DÉFEND CE POINT DE VUE ? Bernard Delvaux, sociologue, chercheur à l’UCL (Girsef)

SOURCE : Bernard Delvaux (2015), Une tout autre École, Pensées libres. Voir la présentation du livre, un résumé dans la revue Politique, une interview de l’auteur dans Face à l’info et un entretien sur Canal C.

RETOURNER À : [blox_button text= »Tout Autre Chose » link= »http://www.toutautrechose.be » target= »_self » button_type= »btn-warning » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Tout Autre Ecole » link= »http://www.toutautrechose.be/tae » target= »_self » button_type= »btn-danger » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Ressources » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources » target= »_self » button_type= »btn-success » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Idées » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources-idees » target= »_self » button_type= »btn-info » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Apprendre quoi ? » link= »http://www.toutautrechose.be/tae_ress_apprendre-quoi » target= »_self » button_type= »btn-default » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/]

À propos de l’auteur

Bernard Delvaux editor