Comment un chrétien devrait-il se comporter avec des amis non chrétiens ?

Réponse



Un chrétien devrait avoir des relations avec des amis non chrétiens de la même manière que Jésus a eu des relations avec ceux qui ne l'ont pas suivi. Nous pouvons examiner quelques-unes des façons dont Jésus se comportait avec les gens et l'imiter lorsque nous nous comportons avec nos amis non chrétiens :

1. Jésus était bon, même quand les gens ne le comprenaient pas. Les gens étaient perpétuellement confus quant à savoir qui était Jésus et pourquoi il était au milieu d'eux. Pourtant, Marc 6:34 rapporte que, lorsqu'il vit une grande foule, il eut compassion d'eux, car ils étaient comme des brebis sans berger. Alors il a commencé à leur enseigner beaucoup de choses. L'arrogant l'a défié; Il a répondu avec gentillesse (Luc 10:25-26). Les nécessiteux l'ont vidé; Il a répondu avec gentillesse (Luc 8 :43-48). Des soldats romains et des fanatiques religieux l'ont tué ; Il a répondu avec gentillesse (Luc 23:34).



Jésus était prêt à être incompris, afin qu'il puisse avoir de la patience et de la gentillesse avec les non-chrétiens alors qu'il expliquait comment avoir une relation avec Dieu. Nous devons nous rappeler qu'en tant que disciples, nous aussi, nous serons incompris. Jésus nous a avertis : Si le monde vous hait, sachez qu'il m'a haï avant de vous haïr (Jean 15 :18). Même lorsque nous sommes détestés ou incompris, nous devons toujours répondre avec gentillesse.



2. Jésus a toujours dit la vérité. Même lorsque sa vie était en jeu, Jésus a toujours dit la vérité (Matthieu 26 :63-65). Lorsque nous sommes entourés de non-chrétiens qui n'adorent pas Dieu ou ne tiennent pas à nos valeurs, il est tentant de garder le silence ou de compromettre l'Écriture afin de ne pas offenser. On voit parfois cela se produire avec des chrétiens célèbres lorsqu'on les interroge sur l'homosexualité ou l'avortement. Plutôt que de se tenir solidement sur la vérité de la Parole de Dieu, certains cèdent à la pression des pairs.

L'attraction magnétique pour plaire à ceux qui nous entourent est un problème humain universel. Mais, en tant que chrétiens, nous devons être sel et lumière dans ce monde sombre et sans saveur (Matthieu 5 :13-16). Nous ne devons pas battre les gens avec nos opinions (voir numéro 1 ci-dessus), mais nous ne devons pas non plus compromettre la vérité. Jésus a parlé de ce qui était nécessaire sur le moment, quel que soit le coût personnel. Il a dit ce que les gens avaient besoin d'entendre. Nous devons le faire aussi.



3. Jésus n'a jamais perdu son identité. Bien qu'entouré chaque jour de non-chrétiens, Jésus n'a pas permis à la culture ou à ses opinions d'altérer son identité. Même Satan ne pouvait pas l'ébranler (Matthieu 4 :1-10). Jésus savait qui il était et pourquoi il était ici. En tant que chrétiens, nous devons être sûrs de nos identités en Christ afin que même l'adversaire le plus virulent ne puisse pas nous ébranler. Jésus mangeait, buvait et voyageait avec des non-chrétiens chaque jour, mais il n'a jamais mis de côté son identité de Fils de Dieu et pouvait donc dire en toute vérité, je fais toujours ce qui plaît [au Père] (Jean 8:29).

4. Jésus connaissait son dessein (Marc 1 : 38). Une grande menace pour nos propres âmes en se liant d'amitié avec des non-chrétiens est que nous pouvons facilement perdre de vue notre objectif. Le monde ne partage pas nos valeurs bibliques et est désireux de nous éloigner de la dévotion au Christ. Bien que nous puissions nouer des amitiés avec des non-chrétiens, nous devons le faire avec la conscience que nous sommes citoyens d'un autre royaume. Nous sommes ici en tant qu'ambassadeurs du Roi (Éphésiens 2 :19 ; Philippiens 3 :20 ; 2 Corinthiens 5 :20). Nous pouvons participer à des activités et à des relations avec des non-croyants, mais seulement jusqu'à un certain point. Nous devons être prêts à dire poliment, non, merci, lorsqu'on nous demande de sortir de notre objectif. Ce n'est peut-être pas le péché pur et simple que nous sommes encouragés à poursuivre, mais bien d'autres choses peuvent nous détourner de la pure dévotion à Christ (2 Corinthiens 11:3). Matérialisme, évaluations laïques, valeurs temporelles, loisirs, divertissements : tout peut menacer ou renverser la poursuite d'un objectif chrétien. Lorsque nous gardons les yeux sur le prix, comme Jésus l'a fait, nos relations avec les non-chrétiens peuvent être agréables et fructueuses pour eux et pour nous (Hébreux 12 :1-2).

5. Jésus était sélectif au sujet de ses compagnons les plus proches. Malgré le fait que Jésus interagissait constamment avec des non-croyants, il réservait sa connexion la plus intime avec ses disciples triés sur le volet. Même parmi les disciples, il en a choisi trois – Pierre, Jacques et Jean – pour partager les moments les plus intimes de sa vie. Seuls ces trois-là ont été témoins de sa transfiguration (Matthieu 17 :1-9). Ce sont ces trois-là qui l'ont accompagné au jardin de Gethsémané la nuit de son arrestation (Marc 14:33-34). Le modèle que Jésus nous a donné est celui de l'intimité sélective dans les relations. Alors que nous devons être gentils avec tout le monde, en servant de toutes les manières possibles, nous devons faire attention à ceux que nous autorisons à nous approcher. Nos amis les plus proches ont une grande influence et peuvent éloigner nos cœurs du plan de Dieu pour nos vies.

Si Jésus devait faire attention à ceux qu'Il a permis de s'approcher de Lui, nous devons faire attention aussi. Nous devons rechercher ceux qui partagent notre foi et notre amour pour le Seigneur, nous souvenant que nous sommes le temple du Dieu vivant (voir 2 Corinthiens 6 :14-16). Nous pouvons aimer et servir nos amis non chrétiens comme une manière d'honorer Dieu et de montrer à quel point Dieu les aime aussi.

Top