L'inhumation est-elle la seule option qu'un chrétien puisse envisager ?

Réponse



La plupart des chrétiens à travers les siècles ont voulu être enterrés après la mort avec une cérémonie qui proclame le message de la résurrection ; cette cérémonie, contenant divers rites et traditions, est connue sous le nom d'enterrement chrétien. Il existe d'autres options que l'inhumation pour les chrétiens à considérer; la crémation, bien qu'elle ne soit pas considérée comme aussi traditionnelle que l'inhumation, devient de plus en plus populaire.

Enterrement chrétien n'est pas un terme explicitement biblique. La Bible ne donne pas d'instructions sur la façon dont un corps doit être manipulé après la mort. Dans les cultures de l'époque biblique, l'inhumation dans une tombe, une grotte ou dans le sol était la manière courante de se débarrasser d'un corps humain (Genèse 23 :19 ; 35 :4 ; 2 Chroniques 16 :14 ; Matthieu 27 :60-66 ). Le mode d'inhumation le plus courant dans la Bible consistait à placer les morts dans des tombes hors sol, pour ceux qui en avaient les moyens. Pour ceux qui n'en avaient pas les moyens, les corps étaient enterrés dans le sol. Dans le Nouveau Testament, les tombes hors sol étaient encore réservées aux sépultures des riches. C'est pourquoi Jésus, qui n'avait aucune richesse terrestre, a été enterré dans un tombeau emprunté (Matthieu 27 : 57-60).



Aujourd'hui, obéir aux lois du pays concernant les cadavres est une considération importante. Les lois varient d'un pays à l'autre et, aux États-Unis, d'un État à l'autre. Parce que les chrétiens doivent obéir aux autorités gouvernementales, les lois concernant l'élimination d'un corps doivent être suivies. Ensuite, il y a la question de l'enterrement chrétien par rapport à la crémation. Ni l'un ni l'autre n'est commandé dans la Bible, mais aucun n'est interdit. Le fait que les juifs et les premiers chrétiens pratiquaient exclusivement l'inhumation suffit aujourd'hui à persuader certaines personnes de choisir l'enterrement. Et le fait que les seules fois où la Bible mentionne les morts brûlés se situent dans le contexte où les méchants sont punis pour leurs offenses (Lévitique 20 : 14 ; Josué 7 : 25) incite également certains à rejeter la crémation. Mais, encore une fois, les chrétiens d'aujourd'hui n'ont aucun commandement biblique explicite pour ou contre la crémation. En fin de compte, il est préférable de laisser cette décision à la famille du défunt.



La méthode utilisée pour se débarrasser d'un corps n'est pas aussi importante que la vérité derrière le concept d'enterrement chrétien : que le corps n'héberge plus la personne décédée. Paul décrit nos corps comme des tentes, c'est-à-dire des demeures temporaires. Maintenant, nous savons que si la tente terrestre dans laquelle nous vivons est détruite, nous avons un édifice de Dieu, une maison éternelle dans les cieux, non bâtie par des mains humaines (2 Corinthiens 5 : 1). Lorsque Jésus reviendra, les chrétiens seront ressuscités et nos corps seront transformés en corps glorifiés et éternels. Il en sera de même avec la résurrection des morts. Le corps qui est semé est périssable, il ressuscite impérissable ; il est semé dans le déshonneur, il ressuscite dans la gloire ; il est semé dans la faiblesse, il ressuscite dans la puissance (1 Corinthiens 15 :42-43).

Top