Le cessationnisme est-il biblique ? Qu'est-ce qu'un cessationniste ?

Réponse



Le cessationnisme est l'idée que les dons miraculeux des langues et de la guérison ont cessé - que la fin de l'âge apostolique a entraîné la cessation des miracles associés à cet âge. La plupart des cessationnistes croient que, même si Dieu peut accomplir des miracles et le fait encore aujourd'hui, le Saint-Esprit n'utilise plus les individus pour accomplir des signes miraculeux.

Le récit biblique montre que des miracles se sont produits pendant des périodes particulières dans le but précis d'authentifier un nouveau message de Dieu. Moïse a été autorisé à accomplir des miracles pour authentifier son ministère devant Pharaon (Exode 4: 1-8). Élie a reçu des miracles pour authentifier son ministère devant Achab (1 Rois 17 :1 ; 18 :24). Les apôtres ont reçu des miracles pour authentifier leur ministère devant Israël (Actes 4:10, 16).



Le ministère de Jésus a également été marqué par des miracles, que l'apôtre Jean appelle des signes (Jean 2:11). Le point de vue de Jean est que les miracles étaient des preuves de l'authenticité du message de Jésus.



Après la résurrection de Jésus, alors que l'Église était établie et que le Nouveau Testament était écrit, les apôtres ont démontré des signes tels que les langues et le pouvoir de guérir. Les langues sont un signe, non pour ceux qui croient, mais pour ceux qui ne croient pas (1 Corinthiens 14 :22, un verset qui dit clairement que le don n'a jamais été destiné à édifier l'église).

L'apôtre Paul a prédit que le don des langues cesserait (1 Corinthiens 13:8). Voici six preuves qu'il a déjà cessé :



1) Les apôtres, par qui les langues sont venues, étaient uniques dans l'histoire de l'église. Une fois leur ministère accompli, le besoin de signes d'authentification cessa d'exister.

2) Les dons de miracles (ou de signes) ne sont mentionnés que dans les premières épîtres, comme 1 Corinthiens. Les livres ultérieurs, comme Éphésiens et Romains, contiennent des passages détaillés sur les dons de l'Esprit, mais les dons miraculeux ne sont pas mentionnés, bien que Romains mentionne le don de prophétie. Le mot grec traduit par prophétie signifie parler et n'inclut pas nécessairement la prédiction de l'avenir.

3) Le don des langues était un signe pour Israël incrédule que le salut de Dieu était maintenant disponible pour les autres nations. Voir 1 Corinthiens 14 : 21-22 et Ésaïe 28 : 11-12.

4) Les langues étaient un don inférieur à la prophétie (prédication). Prêcher la Parole de Dieu édifie les croyants, contrairement aux langues. Il est dit aux croyants de chercher à prophétiser plutôt qu'à parler en langues (1 Corinthiens 14:1-3).

5) L'histoire indique que les langues ont cessé. Les langues ne sont pas du tout mentionnées par les Pères Post-Apostoliques. D'autres écrivains tels que Justin Martyr, Origène, Chrysostome et Augustin considéraient les langues comme quelque chose qui ne s'est produit que dans les premiers jours de l'Église.

6) Il y a des indications que le miracle des langues a cessé. Si le cadeau était encore disponible aujourd'hui, les missionnaires n'auraient pas besoin de fréquenter une école de langue. Les missionnaires pourraient voyager dans n'importe quel pays et parler couramment n'importe quelle langue, tout comme les apôtres pouvaient parler dans Actes 2. Quant au don miraculeux de guérison, nous voyons dans les Écritures que la guérison était associée au ministère de Jésus et apôtres (Luc 9:1-2). Et nous voyons qu'à mesure que l'ère des apôtres tirait à sa fin, la guérison, comme les langues, devenait moins fréquente. L'apôtre Paul, qui a ressuscité Eutychus d'entre les morts (Actes 20:9-12), n'a pas guéri Epaphrodite (Philippiens 2:25-27), Trophime (2 Timothée 4:20), Timothée (1 Timothée 5:23), ou même lui-même (2 Corinthiens 12:7-9). Les raisons des échecs de Paul à guérir sont 1) le don n'a jamais été destiné à guérir chaque chrétien, mais à authentifier l'apostolat; et 2) l'autorité des apôtres avait été suffisamment prouvée, rendant d'autres miracles inutiles.

Les raisons énoncées ci-dessus sont la preuve du cessationnisme. Selon 1 Corinthiens 13:13-14:1, nous ferions bien de poursuivre l'amour, le plus grand des dons. Si nous désirons des dons, nous devons désirer proclamer la Parole de Dieu, afin que tous soient édifiés.

Top