Le concept du déluge de Lucifer est-il biblique ?

Réponse



Des chrétiens ont tenté d'harmoniser le récit de la création de la Genèse avec les théories de la géologie et de l'évolution modernes. Parmi ces tentatives, trois sont les plus populaires : l'évolution théiste, la création progressive et la théorie de l'écart. C'est de la théorie de l'écart que l'idée du déluge de Lucifer, également connu sous le nom de déluge luciférien, est dérivée.

Fondamentalement, la théorie de l'écart, qui pour certains incorpore le soi-disant déluge de Lucifer, enseigne qu'il y a plusieurs millions d'années, Dieu a créé un ciel et une terre parfaits (Genèse 1: 1). A cette époque, Satan était le souverain de la terre, qui était habitée par une race d'hommes sans âme. Satan s'est rebellé et le péché est entré dans l'univers après la rébellion de Satan et sa chute du ciel. La chute de Satan a également amené le jugement de Dieu sous la forme d'un déluge qui porte son nom : le déluge de Lucifer. Tous les fossiles de plantes, d'animaux et d'humains sur la terre aujourd'hui ont été causés par ce déluge et n'ont aucune relation génétique avec les plantes, les animaux et les humains vivant aujourd'hui. On dit que ce déluge luciférien s'est produit entre Genèse 1: 1 et 1: 2, et c'est cet événement qui explique les eaux et qui a réduit le monde à l'état sans forme et vide dans Genèse 1: 2 (KJV).



La théorie de l'écart prétend que la terre est très ancienne, peut-être des millions d'années, sur la base de l'observation que les couches rocheuses se forment très lentement aujourd'hui. Pour la plupart, les théoriciens de l'écart prétendent croire en une création en six jours et s'opposent à l'évolution. Cependant, en regardant les mêmes preuves géologiques, les théoriciens de l'écart doivent proposer que Dieu a littéralement remodelé la terre et recréé toute la vie en six jours littéraux, mais pas avant un déluge luciférien qui a produit les fossiles que nous voyons aujourd'hui.



À notre avis, il y a de sérieux problèmes avec cette interprétation de l'Écriture. Tout d'abord, la théorie de l'écart force des millions d'années dans l'écart entre Genèse 1: 1 et Genèse 1: 2, mais tente de maintenir une Genèse littérale. Ceci, à son tour, soulève la question de la signification du terme littéral (précision mot à mot). Puisqu'il n'y a, bien sûr, aucun mot entre Genèse 1: 1 et Genèse 1: 2, la théorie de l'écart et le déluge luciférien ne peuvent pas vraiment faire partie d'une interprétation littérale de la Genèse.

Si Dieu a créé un ciel et une terre parfaits, alors toute vie sur Terre doit également être parfaite. Si cette vie parfaite était la source des fossiles enterrés par le déluge de Lucifer, et que le péché est entré dans ce monde par la rébellion de Satan, pourquoi ces mêmes fossiles montrent-ils de nombreuses preuves de maladies et de difformités ? La présence de maladies et de difformités dans les fossiles prouve que toutes choses ne pouvaient pas être parfaites et que le péché était déjà présent avant le déluge qui les a ensevelis. Si le péché était présent avant le jugement de Dieu sur Satan, alors soit la Bible est fausse, soit la théorie de l'écart est erronée.



Si le déluge de Lucifer était le jugement de Dieu contre Satan, et que la terre a été rasée pour devenir sans forme et vide, alors pourquoi ce déluge n'a-t-il pas également détruit les archives fossiles ? Qu'en est-il du déluge de Noé ? Le déluge de Noé était aussi un jugement sur la terre, et il est utilisé dans toute la Bible comme un exemple du jugement de Dieu sur l'homme. Le déluge de Lucifer n'est jamais mentionné une seule fois. Comment quelqu'un peut-il croire que le déluge de Noé a eu en quelque sorte moins d'impact, géologiquement parlant, qu'un déluge non mentionné, tout en revendiquant une interprétation littérale de la Genèse ?

Est-ce vraiment important que nous acceptions une interprétation littérale de la Création ? La réponse est oui! Par exemple, la plupart des théoriciens de l'écart, utilisant le concept du déluge luciférien, croient qu'il y a eu la mort humaine avant Adam, ce qui présente des problèmes théologiques majeurs. Romains 5:12 déclare que le péché est entré dans le monde par un seul homme, et la mort par le péché, donc accepter le concept de la mort avant l'époque d'Adam revient à détruire le message fondamental de la croix : Car tout comme par la désobéissance d'un seul homme [Adam] la multitude a été rendue pécheresse, ainsi aussi par l'obéissance d'un seul homme [Jésus Christ] la multitude sera rendue juste (Romains 5:19).

La Genèse rapporte une catastrophe responsable de la destruction de tout ce qui respirait la vie, à l'exception des personnes et des animaux conservés dans l'arche. Christ fait référence au déluge mondial à l'époque de Noé dans Matthieu 24:37-39, et Pierre écrit que, tout comme il y a eu autrefois un jugement mondial de l'humanité par l'eau, il y aura un autre jugement mondial par le feu (2 Pierre 3). Mais ce même passage n'a rien de spécifique à dire en faveur du déluge de Lucifer. Pour cette raison et d'autres, la théorie doit être rejetée.

Top