L’action 31500BEL

Quelle action ?

Des citoyens sont alllés photographier, devant 273 CPAS de Bruxelles et de Wallonie, des panneaux affichant le nombre de personnes sans emploi touchées par l’exclusion du chômage d’environ 31.500 personnes bénéficiant des allocations dites d’insertion (anciennes allocations d’attente) depuis plus de trois ans.
Les 273 photos ainsi prises ont été assemblées pour former une banderole qui a été déployée le 6 janvier devant le cabinet du ministre des classes moyennes… et de l’intégration sociale, Willy Borsus

Pourquoi cette action ?

Une explication complète des raisons de s’opposer à la mesure dite art 63§2 prise en décembre 2011 par le gouvernement Di Rupo peut être trouvée sur le site du collectif Stop art 63§2.
Principaux arguments :
  • Les personnes exclues sont majoritairement des femmes (65 %) et des responsables de familles monoparentales (surtout des mères avec enfants à charge, 81 % des chefs de ménages potentiellement excluables étant des femmes), mais aussi de travailleurs à temps partiel, intérimaires, artistes ou autres, qui n’auront pas eu la possibilité d’accumuler suffisamment de « jours de travail » dans une période donnée pour ouvrir leur droit aux allocations de chômage sur base de leur emploi.
  • Cette mesure introduit un changement décisif dans la « politique d’activation des chômeurs » telle qu’elle est menée en Belgique. En effet, à l’obligation de chercher du travail, elle substitue désormais l’obligation d’en trouver !
  • Les économies que le gouvernement espère (cyniquement) tirer de cette mesure sont dérisoires.
  • Une part des économies seront répercutées sur des CPAS déjà aux abois, notamment dans les communes les plus pauvres, au risque de renforcer les inégalités territoriales. (Voir à ce sujet la très bonne caricature de duBus dans La Libre.
  • Cette mesure stigmatise et désigne à la vindicte populaire de la « Belgique qui se lève tôt » une frange importante d’un salariat ainsi divisé qui gagnerait pourtant à resserrer les rangs.
  • La Belgique était le seul pays au monde à disposer d’un système d’allocations de chômage illimitées dans le temps. Loin d’être une tare, il s’agissait d’une conquête essentielle des luttes sociales passées, qui renforçait le droit de chacun à choisir librement son travail et plaçait l’ensemble du monde du travail dans un rapport de force qui lui était plus favorable.
  • C’est aussi une pression de plus sur des conditions de travail déjà tirées à la baisse par des décennies de mise en concurrence forcée

Comment s’est construite cette action ?

A l’initiative, le collectif Acteurs du temps présent qui a mobilisé dans son sillage Tout Autre Chose et Hart boven Hard. Ensemble, ils ont mis sur pied cette action (31500bel n’est pas un collectif mais une action conjointe).
La procédure d’action est décrite dans une autre page du site. Elle peut inspirer d’autres actions.

Quel impact ?

La mesure a pris cours le 1er janvier 2015. Pour l’heure, le gouvernement n’envisage aucun changement de politique. Mais l’action avait aussi une visée symbolique. Elle participe à diffuser dans la population la perception que nous sommes maintenant à un tournant et qu’il s’agit de nous mobiliser si nous ne voulons pas voir se détricoter peu à peu (et de plus en plus vite) une société solidaire.

L’action en image

Le 6 janvier devant le cabinet du ministre Borsus.

Exclus

Exclus3

Du 1 au 4 janvier devant certains CPAS. Pour voir toutes les photos, aller sur le site 31500BEL.

saint-gilles270

Saint-Gilles

Theux

Theux

Lens

Lens

Doische

Doische

Couvin

Couvin

lalouviecc80re775

La Louvière

anderlues

Anderlues

woluwesaintlambert89

Woluwé-Saint-Lambert

L’action dans les médias

Sur La Première, le 6 janvier 2015, au Journal de 13h, reportage sur l’action 31500BEL.

Sur TVLux, le 6 janvier 2015, interview de Christine Mahy, présidente du Réseau wallon de Lutte contre la Pauvreté, à propos des politiques d’exclusion du chômage. Voir le vidéo : « Mesures d’exclusions du chômage renforcées« .

Sur RTL, le 6 janvier : « Manifestation contre l’exclusion des chômeurs à Bruxelles : « C’est indigne de notre pays! », avec une vidéo.

Sur L’avenir.net, le 6 janvier 2015 : « 273 photos des CPAS de Wallonie et de Bruxelles pour représenter 31.500 exclus du chômage ».

Sur HetNiewsblad.be, le 6 janvier 2015 : « Drie burgerinitiatieven mobiliseren tegen uitsluiting van werklozen« .

Dans Métro, le 6 janvier 2015 : « Trois plateformes citoyennes se mobilisent contre l’exclusion des chômeurs ».

Sur le site RTBF.info, le 6 janvier 2015, « Le journal du web : des photos contre les exclusions du chômage ».

Dans La Libre, le 5 janvier 2015, un article à propos de l’action 31500BEL, soutenue par Tout Autre Chose, Hart boven Hard, Acteurs des temps présents et Stop Art63§2 : « De citoyens se bougent pour les exclus du chômage ».

Vous devez être connecté(e) pour laisser un commentaire.