Les actions de la locale (2015 et 2016)

ParLocale Louvain la Neuve

Les actions de la locale (2015 et 2016)

Depuis sa création, la locale a été très active dans une multitude de domaines
et le plus souvent, en partenariat avec le tissu associatif local.
Guichets gare LLNVoici un aperçu de ses activités en 2015 et 2016 !

 


TTIP, CETA, ETC.

InterpellationCommunaleTTIP-LLNDébat TTIPBanderoleStopCETA-LLN

Soutien à l’interpellation communale

Une interpellation communale, c’est un moment de parole donné à un/e citoyen/ne domicilié/e dans une commune, lors d’un Conseil communal, pour interpeller le Collège et le bourgmestre sur une question bien précise. En janvier et en juin 2015, deux habitants d’Ottignies-Louvain-la-Neuve et membres du collectif « OLLN-No-Transat » (« transat » pour « marché transatlantique »), ont interpellé le Collège chacun à leur tour, pour demander que la Ville se déclare « Hors TTIP ». La première fois, la majorité politique au Conseil était déjà en négociation avec la minorité pour adopter une motion conjointe. Mais cette dernière n’allant pas assez loin aux yeux du collectif, une seconde interpellation a demandé que la Ville soit plus exigeante face au TTIP : qu’elle demande l’arrêt des négociations sur le traité, qu’elle soit prête à entrer en résistance si ce dernier passait et qu’elle sensibilise activement sa population. Ce jour-là, même s’il n’a pas intégré tous ces points, le Conseil a adopté, cette fois à la majorité et non plus à l’unanimité, une motion plus ferme sur ses positions et qui, notamment, déclarait la Ville comme symboliquement « Hors TTIP ».

La locale de Tout autre chose a activement soutenu ces démarches et a participé à la mobilisation et à la sensibilisation sur ce thème en aidant à l’organisation de débats sur les traités de libre-échange, en partenariat avec le collectif.

Partenariat : collectif citoyen OLLN-No-Transat

Débats

Effectivement, il y a eu plusieurs moments majeurs de débats à Ottignies-Louvain-la-Neuve, organisés en partenariat avec le collectif OLLN-No-Transat. Objectif : mettre le débat à la portée des habitant/e/s, en ouvrant des espaces de discussion au plus proche de chez eux.

Le premier grand débat a eu lieu le 7 mai 2015 à Louvain-la-Neuve, salle du Placet (Hocaille). Une centaine de personnes s’y sont rendue pour discuter en petits groupes sur des thèmes tels que le TTIP et la démocratie, et l’agriculture, et l’enseignement, etc. Quelles seraient les conséquences du traité sur tous ces thèmes? Animés par des modérateurs qui s’assuraient que la parole tourne, les différentes tables ont fait émergé les savoirs, les questions et les réflexions de tous les participants, avec une conclusion commune disponible ici.

Ensuite, en août-septembre 2016, ont eu lieu des débats par quartier. L’objectif était d’amener les débats au plus proche des gens afin de tenir compte de leurs contraintes quotidiennes. Même principe : ce sont les participants qui ont la parole. Le collectif, lui, amenait le plus d’informations possible et des pistes pour aller plus loin. Ces fois-là, un petit documentaire avait également été projeté.

Et en janvier 2017, ce sont des « soirées d’info-débat » sur le CETA qui sont organisées. Il s’agit également de débats par quartier mais à plus petite dose : dans quatre quartiers « seulement ». Pour en savoir plus, suite au prochain épisode, dans l’article « CETA : débats dans les quartiers« .

Partenariat : collectif citoyen OLLN-No-Transat, mouvement politique des Objecteurs de croissance (mpOC) et le collectif citoyen Pour une démocratie locale.

Marcheurs contre l’austérité

En octobre 2015, des marcheurs espagnols nous ont rejoins de Gibraltar à Bruxelles pour dénoncer le TTIP. Nous les avons rencontrés à Louvain-la-Neuve et avons continué le chemin avec eux jusque Bruxelles. La RTBF couvrait l’événement et en a fait un article que vous pouvez relire ici.

Sérigraphie

Le 16 septembre 2016, en préparation à la manifestation nationale du 20 septembre, la locale a proposé à tout qui voulait d’imprimer son t-shirt ou son calicot avec un logo anti-TTIP, anti-CETA, etc. La maison des jeunes de Louvain-la-Neuve possédant le matériel et le savoir-faire nécessaires à la sérigraphie, c’est là qu’a eu lieu l’atelier. Et cela a très bien donné.

Partenariat : maison des jeunes Chez Zelle.

Manifestations

C’est ainsi que la locale de LLN-BWC a participé à différentes manifestations contre le TTIP, le CETA, le TISA, etc., notamment celle du 17 octobre 2015 et celle du le 20 septembre 2016. Cette dernière était co-organisée par les associations de la plate-forme « Belgique hors TTIP & CETA » qui s’est formée vers avril 2016 pour rassembler les forces. En 2017, ça promet de continuer ardemment !

Partenariat : Euromarches contre le TTIP et Plate-forme « Belgique hors TTIP & CETA »


UNE « TOUT AUTRE ÉCOLE »

ToutAutreEcoleLLNAfficheTaeLLNfestival2016-ecole02

Le début d’une aventure !

Le 27 septembre 2015, fête de la Communauté française, le mouvement Tout autre chose lance une journée de réflexion décentralisée à travers toute la Wallonie. À Louvain-la-Neuve, nous avons participé à l’initiative en organisant la journée de débats et de rencontres au niveau local. Objectif ? Formuler des recommandations aux politiques pour faire évoluer l’enseignement vers une « Tout autre école ». Suite à cette première journée de réflexions, d’autres rencontres ont continué à avoir lieu, notamment une autre journée de réflexions et ateliers, le 11 novembre 2015 à Louvain-la-Neuve. Elles étaient coordonnées par le groupe thématique « Tout autre école », lesquelles ont abouti à la rédaction collective d’un manifeste. Aujourd’hui, ce groupe continue à réfléchir et à mettre les initiatives en lien afin de concrétiser la marche vers un enseignement et une éducation d’un tout autre type.

Partenariat : le groupe thématique « Tout autre école« .

S’aider sans céder

À Ottignies, certains citoyens ont remarqué de la discrimination dans les écoles, par les autorités ou enseignants mêmes, des enfants en difficulté scolaire. Sans passer par d’autre forme de considération, on conseille aux parents de placer ces enfants en écoles spécialisées, alors que l’établissement actuel de l’enfant devrait d’abord mettre en place d’autres mesures et, surtout, informer les parents sur les alternatives qu’ils ont. Or, cela demande un temps d’investissement supplémentaire aux écoles qui sont dans la compétition et la course à l’image, ainsi que soumise à la pression d’un grand nombre d’élèves par classe. Il semblerait donc que ces écoles préfèrent renvoyer des élèves vers l’enseignement spécialisé plutôt que de les prendre en charge de manière plus adéquate, ce qui ouvre la porte à l’élitisme d’une part et à la discrimination d’autre part.

Un collectif de parents s’est alors constitué pour tenter de remédier à ce problème, le collectif « S’aider sans céder ». Il a demandé son soutien à la locale de Tout autre chose, ce qui a donné lieu à plusieurs rencontres. Il était question de faire de la sensibilisation auprès des directeurs d’école et de préparer un document de vulgarisation sur les droits des enfants en difficulté scolaire et de leurs parents. Malheureusement, faute d’énergies disponibles et de temps avant la rentrée scolaire, ces projets et la collaboration entre la locale et le collectif sont restés en suspens.

Partenariat : collectif S’aider sans céder


UNE « TOUT AUTRE SNCB »

TA-SNCBfau_billet_sncb

Vin chaud et post’it pour le transport public !

En début d’année 2016, le rail belge a connu diverses grèves suite à l’intention du gouvernement à couper de 3 milliards d’euros dans le budget de la SNCB. Scandalisée par le peu de cas que fait le gouvernement de la question des services publics et des transports « verts » (et ce, au lendemain de la COP21), la locale de LLN-BWCentre s’est rendue à la gare d’Ottignies la veille des grèves (le 5 janvier), pour montrer son soutien à des transports en commun de qualité pour tous ainsi qu’aux cheminots, pour insister sur l’importance des services publics, et pour discuter et débattre avec les gens. Pour ce faire, elle avait amené du vin chaud à distribuer aux navetteurs et des post-it pour leur demander leur avis en passant. Avec pour slogan : « Du vin chaud pour réchauffer les coeurs, des trains pour refroidir le climat ».

Initiative de la locale LLN-BWCentre

Tournée à vélo des piquets de grève (Bruxelles)

Le 7 janvier 2016 avait lieu la journée la plus marquante des grèves de la SNCB face au « Plan Galant ». Pour soutenir les grévistes, Tout autre chose avait organisé une tournée des piquets de grève à vélo, à Bruxelles. La locale s’y est rendue en partie. À d’autres occasion, elle a fait le même chose à Ottignies-Louvain-la-Neuve : se rendre sur les lieux des piquets pour apporter un soutien moral et convivial aux grévistes.

Initiative de la locale LLN-BWCentre, en partenariat avec le mouvement Tout autre chose dans son ensemble

SNCB Games

Dans le même cadre, la locale a collaboré avec d’autres associations pour continuer le débat et la mobilisation autour du thème de la SNCB et en soutien à un transport public de qualité. Elle participait donc à l’organisation, le 24 février 2016, d’une soirée d’actions : jeux pour les plus jeunes à 16h30, cortège à 18h15, débat citoyen aux guichets de la gare à 18h40 et concert engagé de Cédric Gervy à 19h40. L’ambiance fut conviviale, les débats riches et les passants enthousiastes.

Partenariat : Assemblée générale des étudiants de Louvain (AGL), Fédération des étudiants francophones (FEF) et le CEDI

Distribution de faux « Métro » et de billets vers la qualité

Par la suite, Tout autre chose a continué à soutenir des transports publics de qualité, notamment en distribuant des billets de train vers une SNCB forte, accessible et de qualité. Ils étaient distribués le 7 mars 2016 dans différentes gares du pays, ou laissés dans les trains.

Le même jour, la locale de LLN-BWCentre distribuait des exemplaires du « M3tro », édition parodique du journal « Métro ». Entre 6h et 8h du matin, durant l’heure de pointe, plus de 2 000 journaux ont été distribués à la gare d’Ottignies, pivot du rail wallon. Cette première édition du journal (publié en partenariat avec le mouvement flamand « Hart Boven Hard ») abordait le plan Galant et les questions chaudes sur la SNCB et les transports publics. Plus tard, Tout autre chose et Hart Boven Hard publiaient encore une seconde édition, cette fois sur les alternatives pour une « Tout autre société ».

Partenariat : groupe thématique « Tout autre SNCB » et le mouvement « Hart Boven Hard« 


EXTENSION DU CENTRE COMMERCIAL « L’ESPLANADE »

EnterrementExtensionEsplanadeLLNEnterrementExtensionEsplanadeLLN3Non Extension Esplanade

Parade des utopies

Parce qu’étendre un centre commercial (en l’occurrence L’esplanade à Louvain-la-Neuve) nous semble aller à l’encontre d’un monde socialement, écologiquement et fiscalement juste, parce que cela va à l’encontre de nos valeurs et balises, et parce que l’université ayant volonté de contribuer au développement d’une ville à taille humaine a promu activement son « année des utopies », un ensemble d’associations locales a voulu rappeler aux autorités communales et universitaires que les usagers de la ville ne veulent ni d’une « Louvain-L’Esplanade » ni d’une « Université Commerciale de Louvain » et que la véritable utopie est celle d’un monde sans réchauffement climatique et sans dilapidation des ressources naturelles et des énergies fossiles (comme le pétrole).

Tout autre chose a participé aux actions liées à cette question d’une extension du centre commercial (et continue en 2017). La locale a notamment contribué à organiser, le 22 juin 2016, la Parade des utopies où a été mis en scène avec humour l’enterrement du projet d’extension de L’esplanade.

Partenariat : Association des habitants de LLN (AH), Association des commerçants de LLN (La Dalle), la maison des jeunes Chez Zelle, le mouvement politique des Objecteurs de Croissance (mpOC) et achACT.

Campagne d’affichage

À Louvain-la-Neuve, les valves d’affichage sont souvent saturées… sauf pendant les blocus et les vacances académiques. La locale en a profité pour occuper l’espace avec des affiches d’opposition à l’extension de L’esplanade. Un bon moment pour mettre la question sur la place publique !

Partenariat : Assemblée générale des étudiants de Louvain (AGL).


« ÉCO, C’EST LOGIQUE ! »

HumanChainClimateAgisPourLeClimat

Village Alternatiba

En octobre 2015, a eu lieu à Louvain-la-Neuve un village Alternatiba. Dans ce village ? La présentation des alternatives qui existent pour stopper le réchauffement climatique et pour construire la justice sociale et environnementale. Tout autre chose y participait, notamment pour rassembler les citoyens autour des actions pour le climat et se mettre en route vers la COP 21. Et le 29 octobre, la locale organisait une visite guidée des alternatives à Louvain-la-Neuve, à la rencontre des commerces, kots-à-projets et autres, qui cherchent au quotidien à consommer de manière responsable, dans le respect des êtres humains et de la nature. Aujourd’hui, les réflexions et actions pour le climat, à Tout autre chose, continuent dans le groupe « Éco, c’est logique ».

Partenariat : Alternatiba

Sonner l’alarme pour le climat !

En décembre 2015, Tout autre chose a mobilisé sur le sujet de la COP 21. Il s’agissait de réveiller les esprits sur la question et de montrer au monde politique que les citoyens sont là et sont attentifs. Avec les étudiants de l’AGL et de la FEF, nous avons fait sonner nos réveils symboliquement, de manière synchronisée avec d’autres villes en Belgique.

Partenariat : Assemblée générale des étudiants de Louvain (AGL), Fédération des étudiants francophones (FEF) et « Éco, c’est logique« .

Chaîne humaine pour la COP 21

Le 29 novembre 2015, les citoyens ont voulu montrer aux dirigeants mondiaux qu’ils étaient attentifs aux conclusions qui seraient prises à la COP 21. La manifestation à Bruxelles ayant été annulée vu le contexte tendu dû aux attentats de Paris quelques jours plus tôt, les citoyens ont malgré tout voulu montrer leur présence: une chaîne humaine a été organisée à Bruxelles. La locale de Louvain-la-Neuve a organisé un départ groupé pour motiver le plus de personnes possible à s’y rendre.

Organisation de la chaîne humaine : CNCD-11.11.11 et le réseau Ades

Partenariat départ groupé : Alternatiba Louvain-la-Neuve et Assemblée générale des étudiants de Louvain (AGL)


ÉCONOMIE

en-economie-on-tue-la-pensee-qui-sort-du-cadreTAC_economieMarcheursContreAustérité2015

Atelier sur l’économie sociale

Le 15 avril 2016, la locale a assisté à un atelier d’information et d’échanges sur l’économie sociale et solidaire. « Kesako » ? Il s’agit de modèles d’entreprises qui remettent l’humain au centre : structure égalitaire pour les prises de décisions, pas de répartition des bénéfices au-delà de 6% annuels, objet social, insertion socio-professionnelle… Barbara, de la Fédération d’économie sociale (SAW-B), était venue nous expliquer tous les ressorts de cette vision économique.

Partenariat : Fédération d’économie sociale (SAW-B), Carrefour Vincent Lebbe asbl (kot Carrefour), Groupe d’achats en commun de Louvain-la-Neuve (GAC LLN)

La SAW-B est l’une des associations signataires de Tout autre chose et est notamment active dans le groupe « Tout autre modèle économique« .


LOI TRAVAIL

Nuit debout LLNManifNationale160929TTIP CETA MANIF

Nuit debout

Louvain-la-Neuve a elle aussi connu ses « nuits debout ». Ces événements faisaient suite au mouvement français du même nom, qui a vu le jour en protestation à la proposition de loi « El Komri » de réforme du code du travail. En Belgique, le projet de la « loi Peters » prévoit des mesures similaires défavorables pour un grand nombre de travailleurs ainsi que pour leur vie privée, et directement agressives envers les acquis sociaux.

La locale trouve ces lois inacceptables. Elle a participé aux soirées de « Nuit debout » à Louvain-la-Neuve où différents thèmes ont été abordés outre la loi travail.

Organisation : Nuit debout Louvain-la-Neuve

Manifestation nationale

La locale a également soutenu les contestations de la loi travail en Belgique, entre autres en mobilisant pour la manifestation nationale du 29 septembre 2016. Ce manifestation a réuni entre 45 000 (selon la police) et 70 000 (selon les syndicats) manifestants dans les rues de Bruxelles.

Organisation : la société civile belge, front commun des syndicats et associations soutenantes


CONVIVIALITÉ

RuptureRamadanPage d'accueil Locale LLN 2RuptureRamadanTableLLN

Tournoi de pétanque

Parce que le monde que le mouvement contribue à construire se veut solidaire, coopératif, juste, égalitaire, émancipateur, créatif, pluriel, réjouissant… il serait incohérent de ne pas prévoir de moments uniquement dédiés à la convivialité. Discuter, faire connaissance, se détendre, construire la confiance… Tel était l’objectif du tournoi de pétanque organisé par la locale le 21 juin 2015. Bar, tournoi, bonne ambiance, débats citoyens, stand « Hors TTIP »… Tout était réuni pour faire se rencontrer les gens, y compris le lieu, Ottignies, histoire de favoriser la venue d’autres personnes que des néo-louvanistes.

Initiative de la locale LLN-BWCentre

Spectacle musical « Chemin de luttes »

Une membre de la locale, Claudine Bourg, a présenté son spectacle au café citoyen Altérez-vous, le 5 mars 2016. Quand convivialité et militance se rencontrent, cela donne un « Chemin de luttes » et des chants engagés dans les univers de Jean Ferrat, Claude Nougaro, Boris Vian, Anne Sylvestre, Aragon… Tout cela pour exprimer haut et fort le refus de la guerre, du racisme, du sexisme, de la misère, de la peine de mort, du fanatisme, de la destruction de notre terre…

Organisation : le café citoyen Altérez-vous et Claudine Bourg (création originale: Kamikaze, réveille-toi)

Rupture de Ramadan

Le Ramadan et l’Islam en général peuvent parfois être un mystère pour qui n’est pas musulman/e. Le 29 juin 2016, la locale a demandé à des personnes musulmanes de nous faire découvrir leur religion et le sens du Ramadan. Le soir, après 22h,  nous avons partagé le repas quotidien de « rupture du ramadan », c’est-à-dire le moment où les pratiquants rompent le jeûne jusqu’au lever du soleil suivant. C’était en moment de convivialité et d’échanges enrichissants.

Avec l’aide du collectif ottintois Quand les femmes s’en mêlent.

Auberge espagnole « quelle société voulons-nous ? »

Et parfois, on en a marre des réunion et on voudrait juste se connaitre mieux et discuter de façon plus informelle. C’est pour cette raison que le 28 juillet 2016, les membres de la locale ont échangé un repas entre eux, sous forme d’ « auberge espagnole » (chacun amène un plat à partager), avec comme thème « quelle société voulons-nous? ».

Initiative de la locale LLN-BWCentre


SOUTIEN AUX VICTIMES

CimetièreSousLaLuneLLNSyrie LLNHommageVictimesParisLLN

Présence aux veillées et marches

Mars 2016… Tragique moment belge : les attentats à l’aéroport de Zaventem et dans le métro bruxellois ont bouleversé les consciences. Face à aux montées de haine, de colères, de violences, de contrôles et de restrictions des libertés, qui profitent du climat de peur pour se révéler et croître, Tout autre chose a voulu rappeler que l’avenir se trouve dans la paix et dans la tolérance. Il a pour cela participé aux marches et aux hommages rendus aux victimes des attentats en Belgique, dans la solidarité inter-communautaire et interculturelle.

À Louvain-la-Neuve, Tout autre chose était présent aux rassemblements en hommage aux victimes. À plusieurs reprise, des membres de la locale ont rencontré des représentants de la mosquée, de l’Église catholique, de la maison de la laïcité, et des personnes musulmanes, pour aider à l’organisation d’événements tels des marches ou des veillées. Mais les hommages spontanés ont été si nombreux que la locale a préféré annuler ce qu’elle préparait pour se joindre à ce qui se faisait déjà, à Ottignies-Louvain-la-Neuve et à Bruxelles.

Partenariat : mosquée de Louvain-la-Neuve, maison de la laïcité Hypathia, association Quand les femmes s’en mêlent

Rassemblements contre la haine et en hommage aux victimes

Plus tôt, suite aux attentats de Paris en novembre 2015, la locale avait déjà participé au « Rassemblement contre la haine et en hommage aux victimes » du 17 novembre, organisé notamment par l’Université Catholique de Louvain (UCL), l’Assemblée générale des étudiants de Louvain (AGL) et la Fédération des étudiants francophones (FEF).

Organisateurs : Université Catholique de Louvain (UCL), l’Assemblée générale des étudiants de Louvain (AGL) et la Fédération des étudiants francophones (FEF)

Syrie : soutien aux populations bombardées

Le 20 décembre 2016, étaient organisés dans de nombreuses villes belges, des rassemblements de soutien aux civils bombardés à Alep. Le nom de l’action : « cimetières sous la lune ». C’était une façon pour les citoyens de montrer aux autorités belges et européennes l’extrême indignation que suscite la guerre en Syrie. Les membres de la locale ont tenu à être présent, en soutien à cette action !

Organisateurs pour Louvain-la-Neuve : les groupes locaux du CNCD-11.11.11 et d’Amnesty International


CAFÉS-DÉBATS

Page d'accueil Locale LLN 3QueFaireSeulLLNPage d'accueil Locale LLN 7

La Grèce

Le 21 juillet 2015, la locale organisait un café-débat sur l’actualité grecque du moment. Dette, négociations Siriza-UE-Troïka, grexit… Qu’en comprendre ? Qu’en penser ? La parole était libre et les débats enrichissants !

Initiative de la locale LLN-BWCentre

L’énergie

Même principe, le 06 août 2015, sur la question de l’énergie. Cette fois, un jeune chercheur, Olivier Vermeulen, est venu expliquer la question de l’épuisement des énergies fossiles et des ressources naturelles. Il semblait évident à chacun que la société se devait d’aller vers la « décroissance », une décroissance en douceur plutôt que subie.

Initiative de la locale LLN-BWCentre

Le « terrorisme »

Les attentats n’ont évidemment pas laissé indifférent. La locale a voulu ouvrir un espace pour parler de la question « quelles réponses au terrorisme ». Les débats se sont tournés, en particulier, sur les situations de discriminations à Ottignies-Louvain-la-Neuve envers des musulmans, y compris dans les écoles et parfois de la part d’autorités.

Initiative de la locale LLN-BWCentre

Débats sans conférence

Depuis des années, les groupes locaux du mouvement politique des Objecteurs de croissance d’une part et du parti Pirate d’autre part, organisent des « Débats sans conférence ». Le principe ? Au lieu d’avoir des pseudos « conférences-débats » où finalement, il n’y a pas de débats mais seulement des questions posées à un ou des experts, ici, on a juste des débats introduits en quelques minutes par la personne ayant proposé le thème. Tous les premiers lundis du mois, un débat sans conférence a lieu sur un thème qui a été choisi par les participant lors de la précédente séance. Ces débats, bien que peu introduits, sont pourtant très enrichissants: ils permettent à chacun de formuler ses idées, de les confronter à d’autres points de vues, de faire évoluer sa pensée et former ses opinions, de pratiquer le dialogue politique… et ce sur des thèmes aussi variés que la technologie, l’être et l’avoir, nature et morale, l’économie circulaire, le développement durable, la transition, le film Demain, les normes AFSCA sur le fromage de Herve, etc. Libre à chacun, s’il/elle veut, d’approfondir le thème pour soi par la suite, ou de le proposer lors d’une autre séance, pour approfondissement.

La locale s’est jointe, en 2016, à l’organisation de ces débats.

Partenariat : mouvement politique des Objecteurs de croissance (mpOC), la locale du mouvement du parti Pirate (Pirate BW) et, récemment, le collectif citoyen Pour une démocratie locale.


GRANDES PARADES

MondePourLesEnfantsEn 2015 comme en 2016, le mouvement Tout autre chose ainsi que Hart Boven Hard ont connu de grands moments communs lors des « Grandes parades ». L’idée ? Montrer, contre l’austérité, la multitude des alternatives qui existent déjà pour construire la « Tout autre société » de demain. La première Grande parade de mars 2015 a, malgré la pluie, réuni plus de 20.000 personnes dans les rues, fières de montrer qu’une société réjouissante est possible. Son slogan: « Des alternatives existent ». L’année suivante, le 20 mars 2016, la deuxième Grande parade réitérait l’expérience avec comme message: « Nous ne sommes pas à contre-courant; nous sommes le courant. Pour demain, vos alternatives sont un plus ».

À Louvain-la-Neuve, nous avons préparé et mobilisé pour l’événement, notamment via un « atelier bricolage », le 5 mars 2016, pour tous les âges.

 

À propos de l’auteur

Locale Louvain la Neuve author