Le dimanche 7 mai, passez à table !

ParBernard Delvaux

Le dimanche 7 mai, passez à table !

[blox_divider type= »space » space= »10″ /]

Une place pour chacun à la table du 7 mai

Une Grande Parade dans la pluie, une au soleil. Deux années de suite, nous avons été plus de 20.000 dans la rue pour une société différente.
Cette troisième édition est nécessaire. Il est plus que temps que les politiques contribuent à une société durable et solidaire plutôt que compétitive et individualiste. Nous voulons donc frapper littéralement ensemble sur la table ! Et construire, ensemble, la plus longue table jamais vue à Bruxelles. Une table avec une place pour chacun. Toutes les infos sont sur notre site.

grande parade une-01

[blox_divider type= »space » space= »10″ /]

Mettre la main à la pâte… et à la poche

Accueillir 20.000 personnes à table, ça demande de la préparation. Vous avez envie de participer à la construction de la table ? C’est par ici. Vous voulez apporter votre contribution financière?  C’est par là. Vous avez toujours rêvé d’être steward ? Rendez-vous au bureau d’embauche. Vous voulez le faire savoir à des amis ? C’est dans ce coin ou sur la place publique Facebook.

[blox_divider type= »space » space= »10″ /]

Belfius est à nous

Tout Autre Chose a récemment rejoint la campagne Belfius est à nous. Belfius a été rachetée par l’État après la crise, mais elle est gérée comme une banque privée. Pire : le gouvernement souhaiterait la privatiser. Au contraire : nous demandons qu’elle devienne une vraie banque publique, au services des citoyens. Nous avons tenu ce mercredi une assemblée générale alternative, en parallèle de l’officielle. Plus d’infos.

[blox_divider type= »space » space= »10″ /]

Ce samedi 29 avril, rassemblement pour notre climat et notre terre

En solidarité avec les chercheurs états-uniens, nous manifesterons ce 29 avril à Bruxelles pour une science du climat indépendante des gouvernements et des industries, en faveur du bien commun et des citoyens. Nous manifesterons pour notre Terre. Pour dire non au déni climatique. Pour laisser les fossiles dans le sol. Pour changer le système, pas le climat. Plus d’infos.

[blox_divider type= »space » space= »10″ /]

Le silence a du sens

La proposition de loi N-VA, qui veut obliger les assistants sociaux à signaler les usagers du CPAS susceptibles de commettre des infractions terroristes revient ce jeudi en séance plénière de la Chambre. Danger ! Tout Autre Chose soutient le front de résistance. Plus d’infos.

[blox_divider type= »space » space= »10″ /]

Stop à l’impunité fiscale

La fraude fiscale est estimée à 30 milliards chaque année en Belgique. A l’heure où le gouvernement Michel souhaite faire 4,3 milliards d’économie, nous disons d’aller chercher l’argent en sanctionnant la fraude fiscale. Plus de 35 solutions sont proposées dans cette nouvelle campagne de Financité ! Vous pouvez contribuer en signant la pétition. Plus d’infos.

[blox_divider type= »space » space= »10″ /]

L’effet Saillans à Watermael-Boisfort ce 5 mai

Imaginez un monde où les élus sont au service des citoyens et où les citoyens disent ce dont ils ont besoin pour bien vivre. Cela se passe à Saillans, commune française de la Drôme. Nous avons eu l’occasion, l’hiver dernier, d’aller à la rencontre de cette belle réinvention de la vie citoyenne. Tellement belle que nous avons grande envie de la partager. D’où cette invitation.

[blox_divider type= »space » space= »10″ /]

Comment (ré)habiter Bruxelles ?

La régionale bruxelloise de Tout autre chose – Hart boven Hard a choisi pour cette année 2017 d’agir sur « comment (ré)habiter Bruxelles ». Les constats de difficultés pour habiter, se loger décemment à Bruxelles et en Belgique sont innombrables. Nous le rappellerons à la Grande Parade.  D’ici là, des ateliers socio-créatifs sont organisés pour préparer notre présence le 7 mai. Plus d’infos

[blox_divider type= »space » space= »10″ /]

Bien d’autres groupes préparent ou poursuivent des actions

Consultez notre site, notre page Facebook et l’agenda de nos actions et des associations partenaires.

À propos de l’auteur

Bernard Delvaux editor