Les chrétiens devraient-ils s'inquiéter de l'idée de la charia ?

Réponse



Premièrement, nous devrions définir la charia. La charia est, comme l'expriment le Coran et la Sunnah, la loi divine. La Sunna est un récit de la vie et de l'exemple du prophète islamique Mahomet. La Sunnah est principalement contenue dans le Hadith ou les rapports des paroles de Muhammad, ses actions, son approbation tacite des actions et son comportement. Lorsqu'elle a un statut officiel, la charia est interprétée par des juges islamiques qui peuvent être influencés par les chefs religieux ou les imams.

Dans les États musulmans laïques (comme le Mali, le Kazakhstan et la Turquie), la charia est limitée aux affaires personnelles et familiales. Des pays comme le Pakistan, l'Indonésie, l'Afghanistan, l'Égypte, le Soudan et le Maroc sont fortement influencés par la charia, mais l'autorité ultime réside dans leurs constitutions et l'État de droit. L'Arabie saoudite et certains États du Golfe appliquent la charia classique. L'Iran a un parlement qui légifère d'une manière conforme à la charia.



Traditionnellement, l'Islam Publique [communauté ou nation] est divisé en trois régions : le territoire de l'Islam ( dar al-Islam ) le territoire de la paix ( dar al-sulh ), et le territoire de la guerre ( dar al-harb ).… Dans des régions comme le Pakistan, l'Iran et la Libye, la loi islamique est supposée constituer la base du gouvernement. Le deuxième territoire représente des régions telles que l'Inde et l'Afrique où les musulmans sont minoritaires mais autorisés pour la plupart à vivre en paix et à pratiquer librement leur religion. Le reste du monde comprend le tiers territoire, qui est davantage considéré comme un champ de bataille idéologique contesté par des groupes aux valeurs conflictuelles que comme un véritable théâtre de guerre. Dans ce territoire la guerre sainte ( jihad ) est menée contre tous les non-musulmans ou infidèles ( non croyant ) à perpétuité jusqu'à ce qu'eux aussi soient absorbés dans le monde de l'Islam. … Aucune exposition systématique des croyances musulmanes n'apparaît ni dans le Coran ni dans les hadiths [traditions]. Au lieu de cela, une telle exposition se trouve dans la compilation du droit canonique islamique ( sharia ), qui est considérée comme divinement établie et enjoint à tous les adhérents une obéissance stricte dans tous les aspects de la vie. Les principales sources de la loi islamique sont : le Coran, la Tradition, le Consensus ( ijma ' ) et Raison ( qiyas ). Les chiites rejettent le 'consensus' et lui substituent ce qui est pour eux le guide spirituel divinement désigné et infaillible ( j'ai ) (à partir de Islam : la voie de la soumission par Solomon Nigossian, Crucible, 1987).



Aspects de la charia qui concernent les chrétiens :

Jihad: Le Jihad est la guerre sainte contre les infidèles du monde. Tous les musulmans sont obligés de tuer l'infidèle. Un infidèle (ou non croyant ) est un non-musulman. De nombreux musulmans pensent que tuer un infidèle garantit d'aller directement au paradis.



Apostasie: Tous les apostats doivent être tués. Un apostat est toute personne qui renonce à l'islam et change de religion. Les chrétiens ne sont pas autorisés à convertir les musulmans au christianisme. La conversion est perçue comme un blasphème et entraîne la peine de mort. La distribution de littérature chrétienne peut entraîner une peine de cinq ans de prison en vertu de la charia.

Critique de l'islam : La peine de mort s'applique aux musulmans qui critiquent Mahomet, le Coran ou la charia. Des sanctions sévères s'appliquent également aux chrétiens qui dénoncent l'islam.

Liberté de culte: Bien que l'Islam rende hommage aux gens du livre (autres religions abrahamiques) et que le Coran dit de respecter et d'honorer toutes les personnes quelle que soit leur religion, la réalité est que certains pays islamiques persécutent les chrétiens, ciblant leurs lieux de culte, et tuant et emprisonnant les croyants. La persécution est intense en Arabie saoudite, en Afghanistan, en Irak, en Somalie, au Yémen, aux Maldives et dans d'autres pays à forte influence islamique.

Femmes victimes de viol : La charia protège les violeurs. Une femme accusant de viol doit fournir quatre témoins masculins. Si elle n'est pas en mesure de le faire, elle sera accusée de connaître , pour lesquels la peine prescrite est la flagellation ou la lapidation. Des milliers de femmes sont emprisonnées à la suite d'accusations de viol infructueuses. Certains sont même lapidés à mort. Le 27 octobre 2008, Aisha, une jeune fille de 13 ans à Kisayu, en Somalie, a été lapidée à mort pour adultère ; plus tard, sa tante a dit à la British Broadcasting Corporation qu'Aisha avait été violée par trois hommes armés. Les violeurs sont rarement traduits en justice, et encore moins punis.

Crimes divers : Fornication et adultère : Les fornicateurs célibataires doivent être fouettés et les adultères doivent être lapidés à mort. Homosexualité: Les homosexuels doivent être exécutés. Vol: Toute personne surprise en train de voler doit avoir une main coupée. Batterie et voies de fait : Un plaignant lésé peut obtenir une vengeance légale ; La loi du talion (œil pour œil) est en vigueur.

Les chrétiens doivent-ils s'inquiéter ? De nombreuses personnes en Europe, en Amérique du Nord et en Australie ne sont pas conscientes de l'influence de la charia dans les pays islamiques et n'ont jamais envisagé la possibilité que la charia soit introduite dans leur pays. En novembre 2011, le sondage de l'Institut MacDonald-Laurier auprès des musulmans canadiens a révélé que 75 % des répondants veulent la charia. En décembre 2012, le Sydney Héraut du matin a rapporté que l'imam de la plus grande mosquée d'Australie avait émis un fatwa (décision de justice) contre Noël. En juillet 2011, des extrémistes islamiques ont appelé les musulmans britanniques à établir trois États indépendants au Royaume-Uni. Il existe également des groupes musulmans aux États-Unis appelant à la mise en œuvre de la charia en Amérique.

Le christianisme et l'islam ont des croyances opposées. Jésus (Isa) est mentionné 25 fois dans le Coran, mais le Jésus du Coran ne ressemble en rien au Jésus de la Bible. Le Coran dit que Jésus n'était qu'un prophète humain et qu'il n'a pas été tué ; plutôt, Allah l'a emmené au ciel (Sourate 4: 157-158). Quand Jésus reviendra, il sera un disciple de Mahomet et tuera l'Antéchrist, brisera la croix et tuera les cochons. Quiconque n'accepte pas l'Islam sera tué (Hadith 656). Après avoir régné sur terre pendant environ 40 ans, Jésus mourra.

La Bible dit que Jésus est la Parole éternelle qui était avec Dieu et qui est Dieu. La Parole a habité avec l'homme (Jean 1). La Bible dit que Jésus a été crucifié puis ressuscité et monté au ciel – devant des témoins oculaires. Quand Il reviendra, ce sera pour juger le monde avec une vraie justice.

Allah dit aux musulmans de tuer quiconque rejette l'islam, se convertit au christianisme ou devient athée. Jésus dit aux chrétiens d'aimer les musulmans parce qu'il veut que les musulmans rejoignent les chrétiens au paradis. Vous avez entendu dire qu'il a été dit : « Aime ton prochain et haïs ton ennemi. » Mais je vous dis : Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent (Matthieu 5 :43-44). Les chrétiens bénissent ceux qui les maudissent et font du bien à ceux qui les haïssent. Ce n'est pas la voie de l'Islam.

Les chrétiens devraient être très préoccupés par la propagation de l'islam en général et par l'impact de la charia en particulier. Et nous devons toujours être attentifs aux occasions de témoigner aux musulmans de l'amour de Dieu à travers le Christ Jésus.

Top