Résumé du livre d'Aggée

Auteur: Aggée 1:1 identifie l'auteur du livre d'Aggée comme étant le prophète Aggée.



Date de rédaction : Le livre d'Aggée a été écrit vers 520 av.

But de l'écriture : Aggée a cherché à défier le peuple de Dieu concernant ses priorités. Il les a appelés à vénérer et à glorifier Dieu en construisant le Temple malgré l'opposition locale et officielle. Aggée les a appelés à ne pas se décourager car ce temple ne serait pas aussi richement décoré que celui de Salomon. Il les a exhortés à se détourner de l'impureté de leurs voies et à faire confiance à la puissance souveraine de Dieu. Le livre d'Aggée est un rappel des problèmes auxquels le peuple de Dieu était confronté à cette époque, de la façon dont le peuple avait courageusement confiance en Dieu et de la manière dont Dieu subvenait à ses besoins.



Versets clés :



Aggée 1 : 4 :                                                                                                             

Aggée 1 : 5-6 :                                            , Vous avez beaucoup planté, mais peu récolté. Vous mangez, mais n'en avez jamais assez. Vous buvez, mais vous n'êtes jamais rassasié. Vous mettez des vêtements, mais vous n'avez pas chaud. Vous gagnez des salaires, seulement pour les mettre dans un sac à main troué.''



Aggée 2:9, ''La gloire de cette maison actuelle sera plus grande que la gloire de l'ancienne maison', dit l'Éternel tout-puissant. 'Et dans ce lieu j'accorderai la paix,' déclare l'Éternel tout-puissant.'

Bref résumé: Le peuple de Dieu reconsidérera-t-il ses priorités, prendra-t-il courage et agira-t-il sur la base des promesses de Dieu ? Dieu a cherché à avertir le peuple de tenir compte de ses paroles. Non seulement Dieu les a avertis, mais il a également offert des promesses par l'intermédiaire de son serviteur Aggée pour les motiver à le suivre. Parce que le peuple de Dieu a inversé ses priorités et n'a pas réussi à mettre Dieu à la première place dans sa vie, Juda a été envoyé en exil à Babylone. En réponse à la prière de Daniel et en accomplissement des promesses de Dieu, Dieu ordonna à Cyrus, le roi perse, de permettre aux Juifs en exil de retourner à Jérusalem. Un groupe de Juifs est retourné dans leur pays avec une grande joie, a mis Dieu en premier dans leur vie, l'a adoré et a commencé à reconstruire le Temple de Jérusalem sans l'aide de la population locale qui vivait en Israël. Leur foi courageuse s'est heurtée à l'opposition de la population locale ainsi que du gouvernement persan pendant environ 15 ans.

Préfigurations : Comme la plupart des livres des petits prophètes, Aggée se termine par des promesses de restauration et de bénédiction. Dans le dernier verset, Aggée 2 : 23, Dieu utilise un titre nettement messianique en référence à Zorobabel, mon serviteur (comparer 2 Samuel 3 : 18 ; 1 Rois 11 : 34 ; Ésaïe 42 : 1‑9 ; Ézéchiel 37 : 24,25 ). Par Aggée, Dieu promet de faire de lui une chevalière, qui était un symbole d'honneur, d'autorité et de pouvoir, un peu comme le sceptre d'un roi utilisé pour sceller les lettres et les décrets. Zorobabel, en tant que chevalière de Dieu, représente la maison de David et la reprise de la lignée messianique interrompue par l'Exil. Zorobabel a rétabli la lignée davidique des rois qui culminerait avec le règne millénaire du Christ. Zorobabel apparaît dans la lignée du Christ à la fois du côté de Joseph (Matthieu 1 :12) et du côté de Marie (Luc 3 :27).

Application pratique: Le Livre d'Aggée attire l'attention sur les problèmes communs auxquels la plupart des gens sont confrontés encore aujourd'hui. Aggée nous demande 1) d'examiner nos priorités pour voir si nous sommes plus intéressés par nos propres plaisirs que par l'œuvre de Dieu ; 2) rejeter une attitude défaitiste lorsque nous rencontrons des oppositions ou des circonstances décourageantes ; 3) confesser nos échecs et chercher à vivre une vie pure devant Dieu ; 4) agir avec courage pour Dieu parce que nous avons l'assurance qu'il est toujours avec nous et qu'il contrôle pleinement notre situation ; et 5) reposer en sécurité entre les mains de Dieu, sachant qu'il nous bénira abondamment si nous le servons fidèlement.

Top