Résumé du Livre de Philémon

Auteur: L'auteur du Livre de Philémon était l'apôtre Paul (Philémon 1:1).



Date de rédaction : Le livre de Philémon a été écrit vers l'an 60 après J.-C.

But de l'écriture : La lettre à Philémon est la plus courte de tous les écrits de Paul et traite de la pratique de l'esclavage. La lettre suggère que Paul était en prison au moment de la rédaction. Philémon était un propriétaire d'esclaves qui a également hébergé une église dans sa maison. Pendant le temps du ministère de Paul à Éphèse, Philémon s'était probablement rendu dans la ville, avait entendu la prédication de Paul et était devenu chrétien. L'esclave Onésime a volé son maître, Philémon, et s'est enfui, se dirigeant vers Rome et vers Paul. Onésime était toujours la propriété de Philémon, et Paul écrivit pour faciliter son retour auprès de son maître. Grâce au témoignage de Paul, Onésime était devenu chrétien (Philémon 10) et Paul voulait que Philémon accepte Onésime comme un frère en Christ et pas simplement comme un esclave.



Versets clés :



Philémon 6 : 'Je prie pour que vous soyez actifs dans le partage de votre foi, afin que vous ayez une pleine compréhension de tout ce que nous avons de bon en Christ.'

Philémon 16 : '… non plus comme un esclave, mais mieux qu'un esclave, comme un frère bien-aimé. Il m'est très cher, mais encore plus cher à toi, en tant qu'homme et en tant que frère dans le Seigneur.'



Philémon 18 : 'S'il t'a fait quelque tort ou s'il te doit quelque chose, impute-le-moi.'

Bref résumé: Paul avait averti les propriétaires d'esclaves qu'ils avaient une responsabilité envers leurs esclaves et avait montré les esclaves comme des êtres moraux responsables qui devaient craindre Dieu. Dans Philémon, Paul n'a pas condamné l'esclavage, mais il a présenté Onésime comme un frère chrétien au lieu d'un esclave. Lorsqu'un propriétaire peut désigner un esclave comme un frère, l'esclave a atteint une position dans laquelle le titre légal d'esclave n'a plus de sens. L'église primitive n'a pas attaqué directement l'esclavage, mais elle a jeté les bases d'une nouvelle relation entre propriétaire et esclave. Paul a tenté d'unir à la fois Philémon et Onésime à l'amour chrétien afin que l'émancipation devienne nécessaire. Ce n'est qu'après avoir été exposé à la lumière de l'évangile que l'institution de l'esclavage pouvait mourir.

Connexions: Peut-être nulle part dans le Nouveau Testament la distinction entre la loi et la grâce n'est-elle si magnifiquement décrite. La loi romaine et la loi mosaïque de l'Ancien Testament donnaient à Philémon le droit de punir un esclave en fuite qui était considéré comme un bien. Mais l'alliance de grâce par le Seigneur Jésus a permis au maître et à l'esclave de communier dans l'amour sur un pied d'égalité dans le corps de Christ.

Application pratique: Les employeurs, les dirigeants politiques, les dirigeants d'entreprises et les parents peuvent suivre l'esprit de l'enseignement de Paul en traitant les employés, les collègues et les membres de la famille chrétiens comme des membres du Corps de Christ. Les chrétiens dans la société moderne ne doivent pas considérer les aides comme des tremplins pour les aider à réaliser leurs ambitions, mais comme des frères et sœurs chrétiens qui doivent recevoir un traitement gracieux. De plus, tous les dirigeants chrétiens doivent reconnaître que Dieu les tient responsables du traitement de ceux qui travaillent pour eux, que les aides soient chrétiennes ou non. Ils doivent finalement répondre devant Dieu de leurs actions (Colossiens 4 : 1).

Top