Quels sont les évangiles apocryphes ?

Réponse



Le mot apocryphes vient du mot grec pour obscur ou caché. Les évangiles apocryphes sont ainsi nommés car ils n'étaient pas importants dans l'église primitive.

Matthieu, Marc, Luc et Jean sont connus comme les évangiles canoniques parce qu'ils ont été reconnus par l'église primitive comme étant des récits précis, faisant autorité et inspirés de la vie et des enseignements de Jésus. Cependant, en plus de ces quatre œuvres, il y avait un grand nombre d'autres œuvres qui prétendaient enregistrer d'autres paroles et actes de Jésus. Ces œuvres ne font pas autorité ou ne sont pas inspirées et parfois même pas des récits précis de la vie et des enseignements de Jésus.



De nombreux évangiles apocryphes étaient considérés par l'église primitive comme utiles mais pas inspirés. Dans les années qui ont suivi, d'autres œuvres telles que les évangiles gnostiques ont été révélées, que l'église primitive aurait considérées comme hérétiques. Actuellement, le terme évangile apocryphe s'applique à tout premier travail non canonique qui prétend enregistrer la vie et l'enseignement de Jésus. Ni les catholiques romains, ni les orthodoxes orientaux, ni les protestants n'acceptent aucun des évangiles apocryphes comme faisant autorité ou inspiré. Cependant, l'érudition moderne (telle qu'appliquée dans le Séminaire sur Jésus) accepte généralement ces évangiles comme des récits précis nécessaires pour nous donner une image complète de la vie et des enseignements de Jésus.



Certains des évangiles apocryphes sont perdus pour nous mais sont mentionnés dans d'autres écrits chrétiens primitifs et auraient été considérés comme utiles bien que non inspirés. Ces œuvres comprennent l'Évangile d'André, l'Évangile de Barthélemy, l'Évangile de Barnabé et les Mémoires des Apôtres.

Certains des évangiles apocryphes sont l'œuvre de groupes hérétiques qui ont tenté de récupérer les enseignements de Jésus à leurs propres fins. Parmi ces œuvres figurent l'évangile de Marcion, l'évangile de Thomas, l'évangile de Judas, l'évangile de Marie, l'évangile de Philippe et l'évangile de vérité. L'Évangile de Thomas est probablement le plus connu car il a été popularisé par Elaine Pagels, professeur de religion à l'Université de Princeton, dans son best-seller de 2004. Au-delà de la croyance : l'Évangile secret de Thomas .



Certains des évangiles apocryphes, comme l'Évangile de Pierre, sont tout simplement bizarres. Dans cette œuvre, nous rencontrons une véritable croix parlante.

L'évangile secret de Marc n'a été révélé que récemment et suggère que Jésus a peut-être eu une relation homosexuelle avec Marc. Une enquête plus approfondie suggère que cette découverte était un canular perpétré par Morton Smith, l'homme qui prétendait l'avoir découvert. Cependant, l'érudition critique moderne l'a accepté sans critique comme authentique pendant un certain temps.

En raison de la grande variété d'enseignements dans ces évangiles apocryphes, certains érudits préfèrent parler des premiers christianismes, ce qui implique qu'il n'y a jamais eu un seul enseignement unifié, précis et faisant autorité sur Jésus, mais que chaque groupe a recueilli une vérité partielle pour répondre à ses propres besoins. Le groupe que nous appelons maintenant orthodoxe est le groupe qui a finalement pris de l'importance ; ainsi, les évangiles qu'ils préféraient (les évangiles canoniques) étaient acceptés comme faisant autorité tandis que les autres étaient supprimés. C'est essentiellement la prémisse du roman de Dan Brown Le 'Da Vinci Code . De telles théories contredisent le fait que l'église primitive a reçu la foi qui a été confiée une fois pour toutes au peuple saint de Dieu (Jude 1:3).

Après une enquête plus approfondie, nous constatons que les évangiles apocryphes qui présentent certaines des opinions les plus divergentes sur qui était Jésus et ce qu'il a enseigné ont été écrits beaucoup plus tard que les évangiles canoniques. Il n'y a aucune preuve des opinions qu'ils présentent dans d'autres écrits de l'église primitive. Les érudits qui mettent tous les évangiles sur un pied d'égalité ont tendance à être hypercritiques envers les évangiles canoniques et trop accommodants envers les évangiles apocryphes.

Les évangiles apocryphes existants sont tous facilement disponibles en ligne pour quiconque souhaite les lire. Pour une analyse évangélique savante des évangiles apocryphes, nous recommandons Fabriquer Jésus : comment l'érudition moderne déforme les évangiles par Craig Evans, et pour une explication plus populaire, nous recommandons le chapitre 1 de Le cas du vrai Jésus par Lee Strobel.

Top