Que sont les vaines paroles (Matthieu 12 :36) ?

Réponse



Bien sûr, les mots sont des choses puissantes. Les paroles de Dieu étaient si puissantes qu'elles ont en fait tout créé (Genèse 1). Mais même les paroles de nous, les humains, peuvent faire des choses puissantes. Salomon a écrit dans Proverbes 18:21 que la mort et la vie sont au pouvoir de la langue. Le pouvoir de la vie et de la mort peut être vu dans les procès devant jury, où les témoins et les membres du jury peuvent dire des mots qui pourraient littéralement déterminer si un accusé vit ou meurt. Moins extrêmes, mais non moins réels, sont le pouvoir des mots encourageants pour donner de l'espoir et de la joie et le pouvoir des mots décourageants pour susciter la consternation et la dépression.

Jésus a dit, je vous dis que chacun devra rendre compte le jour du jugement pour chaque parole vaine qu'il aura prononcée (Matthieu 12:36). La KJV traduit chaque mot vide comme chaque mot inutile ; l'ESV dit, chaque mot imprudent. L'expression grecque est rema argo , signifiant des mots négligents ou inactifs ou non rentables. Dans le contexte, Jésus oppose les bonnes choses à l'intérieur d'une bonne personne aux mauvaises choses dans le cœur d'une mauvaise personne. Nous sommes exhortés à faire le meilleur usage de nos mots, car les mots expriment ce qui est dans nos cœurs : La bouche dit ce dont le cœur est plein (Matthieu 12 :34).



Dans Matthieu 12:37, la signification des mots est qu'ils seront utilisés pour évaluer la condition spirituelle d'une personne lors du jugement : Car par tes paroles tu seras acquitté, et par tes paroles tu seras condamné. Jésus parlait à un groupe de pharisiens qui venaient d'accuser Jésus d'être possédé d'un démon (verset 24). Jésus les appelle une couvée de vipères et leur demande : Comment pouvez-vous dire du bien, vous qui êtes méchants ? (verset 34). De même que les vipères ont une bouchée de poison, ainsi les pharisiens avaient de mauvaises paroles contre le Sauveur.



Ensuite, Jésus avertit les pharisiens du jugement à venir, au cours duquel ils seront tenus responsables de leurs paroles (Matthieu 12 :37). Il n'y a pas de meilleur juge du cœur d'une personne que les paroles qu'il laisse sortir de sa bouche. Tout comme les bons arbres produisent de bons fruits et les mauvais arbres produisent de mauvais fruits, la bouche révèle l'état du cœur (verset 33).

Mais ce ne sont pas seulement les mauvaises paroles dont les gens doivent rendre compte. Jésus a dit que chaque mot négligent ou vain peut également être utilisé comme un jugement contre l'orateur. Même le moindre péché, la plus petite déviation de la perfection de Dieu, condamnera une personne aux yeux de Dieu. Le péché des pharisiens était grand - ils avaient blasphémé le Seigneur de gloire avec leurs paroles - mais même des mots apparemment insignifiants, parfois excusés comme des lapsus, sont considérés comme des péchés s'ils ne rendent pas gloire à Dieu. Selon le verset 38, Jésus avait le dernier mot à ce sujet, car les scribes et les pharisiens ont immédiatement changé de sujet.



D'autres passages donnent un aperçu supplémentaire. Éphésiens 4 : 29 établit la norme : Ne laissez pas sortir de votre bouche aucune parole malsaine, mais seulement ce qui est utile pour édifier les autres selon leurs besoins, afin que cela profite à ceux qui écoutent. Jacques 3:8 nous conseille sur la difficulté de contrôler la langue : Aucun être humain ne peut apprivoiser la langue. C'est un mal agité, plein de poison mortel. Ensuite, dans Jacques 4 :11-12, Frères et sœurs, ne vous calomniez pas les uns les autres. Quiconque parle contre un frère ou une sœur ou les juge parle contre la loi et la juge. Lorsque vous jugez la loi, vous ne l'observez pas, mais vous la jugez. Il n'y a qu'un seul Législateur et Juge, celui qui est capable de sauver et de détruire. Mais toi, qui es-tu pour juger ton prochain ?

Étant donné les lourdes conséquences de nos paroles, même celles qui sont négligentes, nous devons apprendre à soumettre les membres de notre corps, y compris nos langues, au contrôle du Saint-Esprit, le seul qui peut apprivoiser la langue. Mets une garde sur ma bouche, Éternel! veillez sur la porte de mes lèvres (Psaume 141:3).

Top