Quelles sont les lois de la thermodynamique ?

Réponse



Les lois de la thermodynamique concernent la chaleur, l'énergie mécanique et la conversion entre les deux. Tous les processus physiques, biologiques et chimiques connus de l'homme sont soumis à ces lois. La science parle souvent de quatre lois de la thermodynamique, mais seulement deux ont un lien significatif avec la foi chrétienne.

La première loi de la thermodynamique, également connue sous le nom de conservation de l'énergie, stipule que rien n'est en train d'exister ou de disparaître; la matière et l'énergie peuvent être converties l'une dans l'autre, mais il n'y a pas d'augmentation nette du total combiné de ce qui existe. En d'autres termes, même si la matière est convertie en énergie et vice versa, il n'y aura jamais d'augmentation ou de diminution de la quantité totale.



Donc la question est, si la matière et l'énergie ne sont ni créées ni détruites, alors d'où viennent toute la matière et l'énergie de l'univers ? Soit (a) l'univers est né d'une manière ou d'une autre sans Dieu, même si la science a prouvé qu'il est impossible que quelque chose surgisse de rien, (b) tout a toujours existé dans l'univers, une idée que la science s'est également révélée impossible, ou (c) Dieu l'a créé. L'explication la plus raisonnable et la plus plausible est que Dieu a créé l'univers et tout ce qu'il contient.



La deuxième loi de la thermodynamique stipule que l'entropie d'un système fermé ne peut pas diminuer : Tout système, livré à lui-même, tend toujours à passer de l'ordre au désordre, son énergie tendant à se transformer en niveaux inférieurs de disponibilité (pour le travail), devenant finalement totalement aléatoire et indisponible pour le travail. L'auteur et scientifique Isaac Asimov a expliqué : L'univers devient de plus en plus désordonné ! . . . Il suffit de rien, et tout se détériore, s'effondre, se brise, s'use, tout seul - et c'est de cela qu'il s'agit dans la deuxième loi. Autrement dit, avec le temps, tout tend vers le désordre, l'aléatoire et la désorganisation.

L'évolution naturaliste exige que chaque système physique, à partir du niveau atomique, soit le résultat d'un processus d'assemblage spontané et de plus en plus complexe et bien ordonné. Darwin a suggéré que les organismes vivants, par exemple, sont apparus via une longue série de processus évolutifs infiniment complexes, mais aléatoires.



Si la terre était un système entièrement fermé, une telle progression serait en complète violation de la seconde loi de la thermodynamique. Il est important de noter, cependant, que notre planète n'est pas fermée, en termes de thermodynamique, principalement en raison de l'énergie qu'elle reçoit du soleil. Là où des concepts tels que l'évolution naturaliste vont à l'encontre de la deuxième loi de la thermodynamique, c'est sur une vue générale à grande échelle.

La tendance, selon ces lois physiques, est que l'entropie augmente, et donc les processus naturels doivent s'effondrer, et non s'accumuler (ou évoluer vers quelque chose de plus compliqué).

Une simple observation confirme empiriquement la vérité de la seconde loi de la thermodynamique. Peignez sur une maison des copeaux et des épluchures. La poussière s'accumule. La maison elle-même tombe en ruine si des mesures préventives ne sont pas prises. Les êtres vivants qui meurent pourrissent et se décomposent. Nous pouvons voir les résultats de la deuxième loi de la thermodynamique sous nos yeux chaque jour.

L'évolution naturaliste, cependant, nécessite plus qu'un simple changement d'entropie. Un tel processus n'est pas le même que la congélation de l'eau ou la formation de cristaux de sel ou de poussière qui s'accumule dans un système solaire. Pour évoluer à partir de la non-vie, la matière sur Terre devrait constamment, constamment et directement se déplacer contre la force de l'entropie. Cela peut se produire de manière relativement simple et pour des processus relativement simples dans un système ouvert comme la Terre. De tels événements se produisant de manière minute, délicate, spécifique et constante ne correspondent pas à la façon dont cette loi fonctionne dans toutes les autres circonstances.

Les deux autres lois de la thermodynamique ne sont pas pertinentes lorsqu'il s'agit de questions de création. La troisième loi indique que l'entropie tend vers zéro lorsque la température absolue tombe à zéro. La quatrième loi est souvent appelée la loi zéro car elle est si fondamentale. Ceci indique que l'équilibre thermodynamique est associatif ; si deux systèmes sont chacun en équilibre avec un troisième système, ils sont aussi en équilibre l'un avec l'autre.

De toute évidence, l'explication la plus simple et la plus raisonnable des lois de la physique est la création. La Bible affirme la création par le seul vrai Dieu dans le livre de la Genèse. Alors pourquoi certains croient-ils à l'évolution naturaliste plutôt qu'au créationnisme ? Le Psaume 14:1 le résume : Le sot dit dans son cœur : ‘Il n’y a pas de Dieu.’

Top