Que pouvons-nous apprendre de la tribu de Benjamin ?

Réponse



Dans Genèse 49, le patriarche Jacob, sentant sa mort imminente, rassemble ses fils à son chevet pour les bénir. Chaque fils est devenu l'ancêtre de l'une des douze tribus d'Israël. Benjamin, le plus jeune, reçoit la bénédiction de son père en dernier : Benjamin est un loup vorace ; le matin il dévorera la proie, et la nuit il partagera le butin (Genèse 49:27). La nature guerrière de la petite tribu de Benjamin est devenue bien connue, comme en témoignent leurs épéistes (Juges 20 :15-16 ; 1 Chroniques 8 :40, 12 :2 ; 2 Chroniques 14 :8, 17 :17) et leurs impies. défense de leur extrême méchanceté à Guibea (Juges 19-20).

La bénédiction de Benjamin comporte trois parties. Comparé à un loup, sa bénédiction a deux délais, le matin et le soir ; il a deux actions, dévorer et diviser ; et deux résultats, proie et butin. Cela met en place un type d'expérience avant et après pour Benjamin et sa progéniture.



Les Écritures montrent qu'au moins quatre grands personnages sont issus de la tribu de Benjamin, même si c'était la plus petite des douze tribus (1 Samuel 9:21). Premièrement, Éhud, un grand guerrier qui a délivré Israël de Moab (Juges 3 :12-30). Ensuite, Saül devient le premier roi d'Israël (1 Samuel 9 :15-27). Dans l'histoire juive ultérieure, de nombreux Juifs vivaient en Perse, Dieu a utilisé Mardochée et Esther, de la tribu de Benjamin, pour délivrer les Juifs de la mort (Esther 2: 5-7). Enfin, dans le Nouveau Testament, l'apôtre Paul affirme lui aussi venir de Benjamin. Je dis donc, Dieu a-t-il rejeté Son peuple ? Certainement pas! Car je suis aussi un Israélite, de la semence d'Abraham, de la tribu de Benjamin (Romains 11:1). Paul répète cette affirmation dans Philippiens 3 :4-5.



Pourtant, la tribu de Benjamin avait son côté sombre. Leur nature guerrière s'est manifestée non seulement dans la défense de leur pays, mais aussi dans la dépravation à l'intérieur de leur pays. Dans Juges 19-21, Benjamin commet une offense contre les onze autres tribus d'Israël, et la guerre civile s'ensuit. Cette période avait la réputation de chacun faisant ce qui était droit à ses propres yeux (Juges 21:25). Ce qui a conduit à la guerre civile, ce sont les horribles abus et la mort de la concubine d'un lévite sans nom (Juges 19: 10-28). Les onze tribus se sont retournées contre la tribu de Benjamin et les ont presque anéanties à cause de leur refus de livrer les coupables (Juges 20 : 1 à 21 : 25). Finalement, les tribus ont restauré la tribu de Benjamin, considérablement diminuée en raison de la guerre, et le pays s'est réuni.

Dans la culture juive, la journée commence le soir. Ici commence l'après pour Benjamin. La prophétie de Benjamin se termine dans la soirée, le début d'un nouveau jour, dans lequel il partagera le butin. Cela a deux aspects. Tout d'abord, par l'apôtre Paul, qui témoigne : C'est une parole fidèle et digne de toute acceptation, que le Christ Jésus est venu dans le monde pour sauver les pécheurs, dont je suis le premier (1 Timothée 1 :15). Dans la tribu de l'apôtre Paul Benjamin avait un citoyen qui servait Dieu puissamment, comme il dit de lui-même, j'ai combattu un bon combat, j'ai terminé ma course, j'ai gardé la foi (2 Timothée 4:7).



Mais le partage du butin par Benjamin a un autre accomplissement encore futur. Dans Apocalypse 7:8, pendant la période de tribulation, 12 000 hommes de Benjamin, ainsi que 12 000 de chacune des autres tribus d'Israël, atteindront la population mondiale avec l'évangile. Le résultat sera une multitude de sauvés que personne ne pourrait dénombrer, de toutes nations, tribus, peuples et langues, debout devant le trône et l'Agneau, vêtus de robes blanches, avec des palmes dans leurs mains (Apocalypse 7:9 ). Le deuxième partage du butin pour Benjamin vient dans le royaume millénaire quand ils auront une place dans le pays d'Israël, avec une porte qui porte leur nom dessus dans la ville de Jérusalem (Ezéchiel 48:32). Eux, ainsi que les autres tribus d'Israël, trouveront le partage ultime du butin dans la Nouvelle Jérusalem, car chaque porte porte le nom d'une des tribus, Benjamin inclus (Apocalypse 21 :12-13). Quelle finition glorieuse! Quelle grâce est-ce!

Benjamin a de grandes vérités à enseigner. Premièrement, Dieu ne voit pas comme les hommes voient, car Dieu regarde au cœur. Dieu a vu un guerrier à l'intérieur de Benjamin. Extérieurement, d'autres le voyaient comme le plus jeune fils et sa tribu comme la plus petite tribu. Mais Dieu a vu plus, un homme qui dévorerait et diviserait. La deuxième leçon pour nous réside dans les deux Sauls qui sont venus de la tribu de Benjamin. Le roi Saul, l'incarnation de la nature pécheresse et de sa guerre contre Dieu, et Saul/Paul dont la nature a été changée par Dieu d'un pharisien meurtrier à l'apôtre de la grâce. Paul est l'exemple de ce que Dieu fait pour ceux qui viennent à Christ par la foi.

Top