Que dit la Bible sur le fait d'être sans-abri / sans-abrisme ?

Réponse



La Bible reconnaît le fait de l'itinérance et nous demande d'aider ceux qui sont pauvres et nécessiteux, y compris ceux qui sont sans abri.

Jésus pouvait s'identifier aux sans-abri dans son ministère itinérant. Dans Matthieu 8:20, Jésus déclare que même les animaux ont un chez-soi, mais il n'avait nulle part où reposer sa tête. Il logeait chez qui l'accueillait et parfois à l'extérieur. Il est né dans une étable et a même passé sa dernière nuit avant sa crucifixion dehors dans un jardin. L'apôtre Paul était aussi parfois dans une situation de sans-abri (1 Corinthiens 4:11).



Dieu attend de son peuple qu'il aide les sans-abri. La loi concernait directement les soins aux personnes dans le besoin. Dans Lévitique 25:35, Dieu ordonne à son peuple d'aider à subvenir aux besoins de ceux qui n'ont pas de maison et ne peuvent subvenir à leurs besoins : si l'un de vos compagnons israélites devient pauvre et est incapable de subvenir à ses besoins parmi vous, aidez-le comme vous le feriez pour un étranger et un étranger, afin ils peuvent continuer à vivre parmi vous (voir aussi Deutéronome 15 :7-11). Le Seigneur a réprimandé ceux qui gardaient la forme extérieure de la religion mais ne se souciaient pas des pauvres : N'est-ce pas le genre de jeûne que j'ai choisi : . . . partager votre nourriture avec les affamés et fournir un abri au pauvre vagabond - quand vous voyez les nus, les vêtir, et ne pas vous détourner de votre propre chair et de votre propre sang ? (Ésaïe 58:6-7).



Le livre de la sagesse, Proverbes, pose le principe de donner aux pauvres et le rattache à une bénédiction : Quiconque est bon envers les pauvres prête à l'Éternel, et il les récompensera pour ce qu'ils ont fait (Proverbes 19:17) . Ceux qui refusent d'aider les pauvres seront perdants : Ceux qui donnent aux pauvres ne manqueront de rien, mais ceux qui leur ferment les yeux reçoivent beaucoup de malédictions (Proverbes 28 :27).

Dans le Nouveau Testament, Jésus et ses disciples donnaient régulièrement aux pauvres (voir Jean 13:29), et Jésus ordonne que nous suivions son exemple et que nous prenions également soin des pauvres : donnez à celui qui vous demande, et ne vous détournez pas. de celui qui veut vous emprunter (Matthieu 5:42). Comme le souligne James, parler ne coûte rien ; notre conversation (et notre foi) doit être accompagnée d'action : Supposons qu'un frère ou une sœur soit sans vêtements ni nourriture quotidienne. Si l'un de vous leur dit : « Allez en paix ; garder au chaud et bien nourris », mais ne fait rien pour leurs besoins physiques, à quoi cela sert-il ? (Jacques 2:15-16).



La Bible ne craint pas la réalité difficile et désagréable que certaines personnes ont connu de terribles revers et épreuves dans leur vie, au point même de devenir démunies. La Bible reconnaît que la pauvreté, l'injustice sociale et l'itinérance sont de vrais problèmes qui tourmentent constamment la société (Marc 14:7). La Bible enseigne que nous devons être radicalement différents du monde dans la façon dont nous voyons et traitons nos voisins. En fait, nous devrions faire tout notre possible pour subvenir aux besoins des sans-abri et des autres personnes dans le besoin, en faisant confiance à Dieu pour nous récompenser en son temps. Notre-Seigneur a dit : Quand vous donnez un banquet, invitez des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles, et vous serez bénis. Bien qu'ils ne puissent pas vous rembourser, vous serez remboursés à la résurrection des justes (Luc 14 :13-14).

Parce que Dieu a créé tous les hommes à son image (Genèse 1 : 27), chacun, quel que soit son statut social ou ses limites économiques, a une valeur intrinsèque. Opprimer ou exploiter ceux qui sont plus faibles ou plus pauvres que nous, c'est de la méchanceté. D'un bout à l'autre, les Écritures disent que nous devons faire preuve de générosité, de compassion, de gentillesse et de miséricorde de manière pratique et tangible. Même notre Seigneur Jésus n'est pas venu pour être servi mais pour servir (Marc 10:45).

Top