Que dit la Bible sur le doute ?

Réponse



Le doute est une expérience commune à tous. Même ceux qui ont foi en Dieu luttent contre le doute à l'occasion et disent avec l'homme de Marc 9, je crois; aidez-moi à surmonter mon incrédulité! (verset 24). Certaines personnes sont grandement gênées par le doute; certains y voient un tremplin vers la vie ; et d'autres y voient un obstacle à surmonter. La Bible a quelque chose à dire sur la cause du doute et donne des exemples de personnes qui ont lutté avec elle.

L'humanisme classique dit que le doute, bien qu'inconfortable, est absolument essentiel à la vie. René Descartes disait, Si tu veux être un vrai chercheur de vérité, il faut qu'au moins une fois dans ta vie tu doutes, dans la mesure du possible, de toutes choses. Ceci est similaire à ce que le fondateur du bouddhisme a dit : Doutez de tout. Trouvez votre propre lumière. Si on suivait leurs conseils, il faudrait douter de ce qu'ils ont dit, ce qui semble assez contradictoire. Au lieu de suivre les conseils des sceptiques et des faux enseignants, nous verrons ce que la Bible a à dire.



Une définition de travail du doute est de manquer de confiance, de considérer comme improbable. La toute première expression de doute dans la Bible se trouve dans Genèse 3, lorsque Satan tenta Eve. Dieu avait donné un commandement clair concernant l'arbre de la connaissance du bien et du mal et avait précisé la conséquence de la désobéissance. Satan a introduit le doute dans l'esprit d'Eve lorsqu'il a demandé : Dieu a-t-il vraiment dit : 'Tu ne mangeras d'aucun arbre du jardin' ? Il voulait qu'elle manque de confiance dans le commandement de Dieu. Lorsqu'elle a confirmé le commandement de Dieu, y compris les conséquences, Satan a répondu par un déni, qui est une déclaration de doute plus forte : Tu ne mourras certainement pas. Le doute est un outil de Satan pour nous faire manquer de confiance dans la Parole de Dieu et considérer Son jugement comme improbable.



De peur que nous pensions pouvoir rejeter toute la responsabilité sur Satan, la Bible nous tient clairement responsables de nos propres doutes. Lorsque Zacharie a reçu la visite de l'ange du Seigneur et lui a dit qu'il aurait un fils (Luc 1:11-17), il a douté de la parole qui lui avait été donnée. Il a logiquement supposé que lui et sa femme étaient trop vieux pour avoir des enfants, et en réponse à son doute, l'ange a dit qu'il resterait muet jusqu'au jour où la promesse de Dieu serait accomplie (Luc 1:18-20). Zacharie doutait de la capacité de Dieu à surmonter les obstacles naturels - beaucoup de gens partagent aujourd'hui le même doute. Chaque fois que nous permettons à la raison humaine d'éclipser la foi en Dieu, le doute pécheur en résulte. Aussi logiques que puissent paraître nos raisons, Dieu a rendu folle la sagesse du monde (1 Corinthiens 1 : 20), et ses plans apparemment insensés sont bien plus sages que ceux de l’homme. La foi, c'est faire confiance à Dieu même lorsque Son plan va à l'encontre de la raison ou de l'expérience humaine.

Contrairement à la vision humaniste selon laquelle le doute est essentiel à la vie, la Bible dit que le doute est un destructeur de vie. Jacques 1:5-8 nous dit que lorsque nous demandons à Dieu la sagesse, nous devons demander avec foi, sans aucun doute. Si nous doutons de la capacité de Dieu à répondre à notre demande, à quoi bon demander en premier lieu ? Dieu dit que si nous doutons pendant que nous demandons, nous ne recevrons rien de lui, car nous sommes instables. Celui qui doute est comme une vague de la mer, soufflée et agitée par le vent (Jacques 1 : 6).



Le remède au doute est la foi, et la foi vient en entendant la Parole de Dieu (Romains 10 :17). Dieu nous a donné la Bible comme témoignage de ses œuvres dans le passé, ainsi nous aurons une raison de lui faire confiance dans le présent. Je me souviendrai des oeuvres de l'Éternel; oui, je me souviendrai de tes miracles d'autrefois (Psaume 77:11). Pour que nous ayons foi en Dieu, nous devons étudier pour savoir ce qu'il a dit. Une fois que nous comprenons ce que Dieu a fait dans le passé, ce qu'il nous a promis pour le présent et ce que nous pouvons attendre de lui à l'avenir, nous sommes capables d'agir avec foi au lieu de douter.

Le douteur le plus célèbre de la Bible était Thomas, qui a déclaré qu'il ne croirait pas que le Seigneur était ressuscité s'il ne pouvait pas voir et toucher Jésus lui-même (Jean 20:25-29). Quand plus tard il vit Jésus et crut, il reçut la douce réprimande : As-tu cru parce que tu m'as vu ? Heureux ceux qui n'ont pas vu et qui ont pourtant cru. Hébreux 11:1 dit : La foi est l'assurance des choses qu'on espère, la conviction de celles qu'on ne voit pas. Nous pouvons avoir confiance même dans les choses que nous ne pouvons pas voir, parce que Dieu s'est montré fidèle, vrai et capable.

Top