Que dit la Bible à propos du renoncement ?

Réponse



Le contraire de l'abandon est la persévérance ou l'endurance, deux qualités encouragées pour les croyants (2 Thessaloniciens 1 : 4 ; Romains 5 : 3 ; Jacques 1 : 3). Lorsque nous persévérons à travers les difficultés ou la lassitude, nous refusons de renoncer à ce que Dieu nous a appelés à faire. Galates 6:9 nous encourage à ne jamais abandonner : Ne nous lassons pas de faire le bien, car au moment opportun nous récolterons une moisson si nous n'abandonnons pas.

Plusieurs facteurs peuvent amener les gens à envisager d'abandonner. Le premier est le découragement. Nous pouvons commencer une entreprise saisie de passion pour la mener à bien, mais après un certain temps, lorsque nous ne recevons pas les résultats escomptés ou lorsque les gens n'apprécient pas nos efforts, nous pouvons nous décourager. La Bible demande aux pères de ne pas être durs avec leurs enfants, de peur que les enfants ne se découragent. Les enfants découragés renoncent souvent à plaire à leurs parents et passent à l'acte. Les adultes découragés et désabusés abandonnent souvent ou agissent également. La solution de Dieu au découragement est que l'église s'encourage mutuellement et se renforce mutuellement (1 Thessaloniciens 5:11).



Un autre facteur qui pousse les gens à abandonner est la fierté. Nous pouvons relever un défi, confiants en nos propres capacités et désireux d'impressionner les personnes qui nous sont chères. Dieu nous a avertis que l'orgueil précède la destruction et l'orgueil avant la chute (Proverbes 16 :18). Lorsque nous nous effondrons, notre fierté est blessée et nous abandonnons souvent complètement, plutôt que de nous relever et d'essayer à nouveau. Cela arrive à certains dans le ministère. Ils commencent dans le ministère pour les bonnes raisons, mais quelque part le long de la ligne, la fierté prend le dessus. Lorsqu'ils sont gênés, confrontés ou mis au défi, la fierté insiste pour abandonner et ils s'en vont.



L'épuisement peut aussi conduire à abandonner. Si nous ne suivons pas notre rythme et ne fixons pas de limites saines, nous pouvons devenir tellement épuisés mentalement, physiquement, spirituellement ou émotionnellement que nous arrêterons tout simplement. Ceux qui aident les ministères sont les plus susceptibles d'abandonner en raison de l'épuisement. Les personnes dans le besoin sont partout et les aidants qui essaient tout le temps d'être tout pour tout le monde sont sujets à l'épuisement professionnel . Il est utile de se rappeler que nous ne pouvons pas donner aux autres ce que nous ne possédons pas, donc prendre soin de nous n'est pas égoïste. Les soignants de jeunes enfants, de personnes âgées ou de personnes en phase terminale doivent se rappeler de se réserver du temps pour rester en bonne santé. Ceux qui exercent le ministère doivent rester immergés dans une relation personnelle avec Dieu, sinon ils manqueront de force spirituelle pour continuer à se déverser sur les autres. Jésus nous donne un exemple parfait de quelqu'un qui a continuellement servi les autres, tout en accordant toujours la priorité à sa relation avec le Père. Jésus s'éclipsait souvent alors qu'il faisait encore noir pour passer du temps en prière (Marc 1 :35 ; Matthieu 14 :23 ; Luc 5 :16).

Les Écritures nous exhortent à ne pas abandonner lorsque nous sommes sur le chemin que Dieu nous a tracé (Philippiens 4 :1 ; Galates 5 :1 ; Apocalypse 3 :10). Néhémie n'a jamais abandonné la construction des murs de Jérusalem, malgré l'opposition féroce à laquelle il a dû faire face. Caleb n'a jamais renoncé à la promesse de Dieu et il a conquis un pays montagneux fortifié et infesté de géants à l'âge de 85 ans. Jésus a persévéré jusqu'à la croix. Considérez celui qui a enduré une telle opposition de la part des pécheurs, afin que vous ne vous lassiez pas et que vous ne perdiez pas courage (Hébreux 12 : 3). Lorsque nous abandonnons trop tôt, nous perdons tout ce que Dieu a prévu de faire à travers et pour nous.



Parfois, abandonner est une indication que les gens n'ont jamais été de vrais disciples du Christ. C'est ce que la Bible appelle l'apostasie (1 Timothée 4 :1 ; 1 Jean 2 :19). Ceux qui sont vraiment nés de nouveau par l'Esprit de Dieu (Jean 3:3) n'abandonneront jamais Jésus. Ils sont gardés entre les mains du Seigneur (Jean 10:28-29) et ils persévéreront jusqu'à la fin.

Top