Que dit la Bible sur l'hypocrisie ?

Réponse



En substance, l'hypocrisie fait référence à l'acte de prétendre croire quelque chose mais d'agir d'une manière différente. Le mot est dérivé du terme grec pour acteur - littéralement, celui qui porte un masque - en d'autres termes, quelqu'un qui prétend être ce qu'il n'est pas.

La Bible appelle l'hypocrisie un péché. L'hypocrisie peut prendre deux formes : celle de professer croire en quelque chose et d'agir ensuite d'une manière contraire à cette croyance, et celle de mépriser les autres alors que nous sommes nous-mêmes imparfaits.



Le prophète Isaïe a condamné l'hypocrisie de son époque : Le Seigneur dit : « Ces gens s'approchent de moi de leur bouche et m'honorent de leurs lèvres, mais leur cœur est éloigné de moi. Leur adoration à mon égard n'est faite que de règles enseignées par des hommes » (Isaïe 29:13). Des siècles plus tard, Jésus a cité ce verset, adressant la même condamnation aux chefs religieux de Son époque (Matthieu 15 : 8-9). Jean-Baptiste a refusé de laisser passer les hypocrites, leur disant de produire des fruits dignes de la repentance (Luc 3 : 8). Jésus a pris une position tout aussi ferme contre la moralité - Il a appelé les hypocrites des loups vêtus de vêtements de brebis (Matthieu 7:15), des tombeaux blanchis à la chaux (Matthieu 23:27), des serpents et une couvée de vipères (Matthieu 23:33).



Nous ne pouvons pas dire que nous aimons Dieu si nous n'aimons pas nos frères (1 Jean 2:9). L'amour doit être sans hypocrisie (Romains 12:9, NKJV). Un hypocrite peut sembler juste à l'extérieur, mais c'est une façade. La vraie justice vient de la transformation intérieure du Saint-Esprit et non d'une conformité extérieure à un ensemble de règles (Matthieu 23 :5 ; 2 Corinthiens 3 :8).

Jésus a abordé l'autre forme d'hypocrisie dans le Sermon sur la montagne : Pourquoi regardes-tu le grain de sciure dans l'œil de ton frère et ne fais-tu pas attention à la planche dans ton propre œil ? Comment peux-tu dire à ton frère : ‘Laisse-moi ôter la paille de ton œil’, alors qu’il y a tout le temps une planche dans ton œil ? Hypocrite, ôte d'abord la poutre de ton oeil, et alors tu verras clairement comment ôter la paille de l'oeil de ton frère (Matthieu 7:3-5). Jésus n'enseigne pas contre le discernement ou n'aide pas les autres à vaincre le péché ; au lieu de cela, il nous dit de ne pas être si orgueilleux et convaincus de notre propre bonté que nous critiquons les autres à partir d'une position d'autosatisfaction. Nous devrions d'abord faire une introspection et corriger nos propres défauts avant de nous attaquer aux points noirs des autres (cfr. Romains 2:1).



Pendant le ministère terrestre de Jésus, il a eu de nombreux démêlés avec les chefs religieux de l'époque, les pharisiens. Ces hommes connaissaient bien les Écritures et étaient zélés à suivre chaque lettre de la Loi (Actes 26 : 5). Cependant, en adhérant à la lettre de la Loi, ils cherchaient activement des failles qui leur permettaient de violer l'esprit de la Loi. De plus, ils ont fait preuve d'un manque de compassion envers leurs semblables et ont souvent trop démontré leur soi-disant spiritualité afin de recueillir des éloges (Matthieu 23 : 5-7 ; Luc 18 : 11). Jésus a dénoncé leur comportement sans équivoque, soulignant que la justice, la miséricorde et la fidélité sont plus importantes que la poursuite d'une perfection basée sur des normes erronées (Matthieu 23 :23). Jésus a précisé que le problème n'était pas avec la loi mais la manière dont les pharisiens l'appliquaient (Matthieu 23:2-3). Aujourd'hui, le mot pharisien est devenu synonyme de hypocrite .

Il faut noter que l'hypocrisie n'est pas la même chose que de prendre position contre le péché. Par exemple, ce n'est pas de l'hypocrisie d'enseigner que l'ivresse est un péché, sauf si celui qui enseigne contre l'ivresse s'enivre tous les week-ends— cette serait de l'hypocrisie.

En tant qu'enfants de Dieu, nous sommes appelés à lutter pour la sainteté (1 Pierre 1:16). Nous devons haïr ce qui est mal et nous attacher à ce qui est bien (Romains 12 :9). Nous ne devrions jamais impliquer une acceptation du péché, en particulier dans nos propres vies. Tout ce que nous faisons doit être cohérent avec ce que nous croyons et qui nous sommes en Christ. La comédie est destinée à la scène, pas à la vraie vie.

Top