Que dit la Bible sur l'interdépendance ?

Réponse



L'interdépendance est l'état d'être dépendant de quelqu'un d'autre. Une relation d'interdépendance dans laquelle deux personnes ou plus comptent l'une sur l'autre pour répondre à leurs besoins, qu'ils soient physiques, émotionnels ou spirituels. Bien que la Bible n'utilise pas le terme interdépendance , il a beaucoup à dire sur le concept.

Dès le début, les humains ont été créés pour la relation et l'interdépendance. Le premier homme, Adam, avait une relation étroite avec Dieu, mais il n'avait pas de compagnon qui lui ressemblait. Le SEIGNEUR Dieu dit : « Il n'est pas bon que l'homme soit seul. Je lui ferai une aide qui lui convienne » (Genèse 2 : 18). Alors Dieu a endormi Adam, a pris une côte de son corps et a formé une femme à partir de cette côte (Genèse 2 :21-22). Il a présenté la femme à Adam comme sa compagne pour la vie, celle qui partagerait la domination d'Adam sur la création et avec qui Adam pourrait accomplir le plan de reproduction de Dieu (Genèse 1: 26-28). Avec ces deux premières personnes, Dieu a établi le modèle d'interdépendance pour toute l'humanité future.



Alors que les gens commençaient à remplir la terre, des sociétés se sont formées et le concept d'interdépendance humaine s'est joué dans ces groupes plus larges. Au sein d'une société, les gens comptaient les uns sur les autres pour fonctionner : les individus assumaient différents rôles pour aider à subvenir aux besoins de l'ensemble. Certains produisaient de la nourriture, élevaient des animaux, construisaient des habitations, s'occupaient des enfants, etc. À l’époque de l’Ancien Testament, le peuple élu de Dieu, les Israélites, vivait dans une société très unie composée de douze tribus descendant des douze fils de Jacob (Exode 1 :1-7). Lorsque le Seigneur a libéré son peuple de l'esclavage en Égypte, les tribus ont voyagé ensemble, vivant et travaillant comme un grand groupe. Ils ont pris possession de la terre que Dieu leur avait promise et, même s'ils se sont finalement de plus en plus dispersés, les tribus individuelles ont continué à fonctionner de manière interdépendante par le commerce, les rois au pouvoir, les terres partagées, etc. Au fil du temps et de la société a continué d'évoluer. , l'interdépendance constituait toujours la base de tout groupe de personnes, et cela continue aujourd'hui.



Non seulement l'interdépendance est à la base de la vie en société, mais c'est aussi l'intention de Dieu pour tous les chrétiens. Après que Jésus soit monté au ciel, il a envoyé le Saint-Esprit aux croyants. L'Esprit intérieur accorde des dons à chaque croyant afin que le corps de Christ fonctionne à jamais comme une unité interdépendante. Or à chacun la manifestation de l'Esprit est donnée pour le bien commun. . . . Vous êtes le corps de Christ, et chacun de vous en fait partie (1 Corinthiens 12 : 7, 27). Le Saint-Esprit distribue les dons spirituels comme il l'entend pour équiper les membres de l'Église à se servir les uns les autres (verset 11). Aucun don n'est plus important qu'un autre, car ils jouent tous un rôle dans le Corps du Christ.

Au fur et à mesure que l'Église primitive grandissait, les croyants formaient un groupe étroitement uni et interdépendant : ils se consacraient à l'enseignement des apôtres et à la communion fraternelle, à la fraction du pain et à la prière. Tout le monde était émerveillé par les nombreux prodiges et signes accomplis par les apôtres. Tous les croyants étaient ensemble et avaient tout en commun. Ils vendaient des biens et des possessions pour les donner à tous ceux qui en avaient besoin. Chaque jour, ils continuaient à se réunir dans les parvis du temple. Ils rompaient le pain dans leurs maisons et mangeaient ensemble avec un cœur joyeux et sincère (Actes 2 :42-46). Aujourd'hui, l'Église est trop grande et trop étendue pour fonctionner exactement de cette manière, mais Dieu nous ordonne toujours de fonctionner comme un seul Corps (1 Corinthiens 12 :12 ; Éphésiens 4 :4) par l'application des dons spirituels (Romains 12 :4 –8 ; Éphésiens 4 : 16), la vie chrétienne (Romains 12 : 10‑21 ; Éphésiens 4 : 17‑32) et le fait de se rassembler et d’adorer ensemble (Colossiens 3 :16 ; Hébreux 10 :25).



Top