Que signifie être bon les uns envers les autres (Éphésiens 4 :32) ?

Réponse



En cette journée de droits, d'autopromotion et de relations impersonnelles et virtuelles, beaucoup de gens ont oublié ce que signifie être gentil les uns envers les autres. Aux chrétiens, qui sont appelés à devenir comme Jésus-Christ, la Bible enseigne : Que toute amertume, colère, colère, clameur et calomnie soient éloignées de vous, ainsi que toute méchanceté. Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant les uns les autres, comme Dieu vous a pardonné en Christ (Éphésiens 4 :31-32).

L'apôtre Paul a dit aux Ephésiens de mettre de côté six attitudes et comportements pécheurs : l'amertume, la colère, la colère, la clameur, la calomnie et la méchanceté. L'amertume est un état d'esprit intérieur qui refuse de pardonner. La colère et la colère sont ici combinées pour faire référence à de violentes flambées de rage humaine incontrôlée. La clameur parle de cris et de querelles bruyantes. Calomnie signifie parler mal, et le mot grec traduit par méchanceté implique la méchanceté, qui est à l'origine de tous les autres péchés énumérés ici. Toutes ces pratiques à rejeter tournent autour de nos relations avec les autres.



Au lieu de ces choses, les croyants doivent revêtir la gentillesse, la tendresse et le pardon. Ces trois vertus traitent également des relations interpersonnelles. Dans l'original grec, l'expression rendue être gentils les uns envers les autres signifie littéralement continuer à devenir gentils les uns envers les autres. La grâce de Dieu, qui se trouve aussi en Jésus-Christ, nous montre ce que signifie être bon les uns envers les autres. Parce que Dieu agit avec bonté envers nous, nous devons nous comporter de la même manière envers les autres. Parce que Christ a offert la grâce comme base de notre pardon, nous devrions en faire autant.



Être gentil les uns envers les autres n'est pas facultatif pour le peuple de Dieu (Michée 6 :8 ; Zacharie 7 :9 ; 1 Pierre 3 :8). Dans les versets suivants, Paul a demandé aux Éphésiens d'imiter Dieu, par conséquent, dans tout ce que vous faites, car vous êtes ses chers enfants. Vivez une vie remplie d'amour, en suivant l'exemple du Christ. Il nous a aimés et s'est offert en sacrifice pour nous, un arôme agréable à Dieu (Éphésiens 5 :1-2, NLT). Marcher dans l'amour signifie suivre l'exemple de Jésus-Christ.

Paul a réitéré l'enseignement sur la bonté aux Colossiens : Par conséquent, en tant que peuple élu de Dieu, saint et bien-aimé, revêtez-vous de compassion, de bonté, d'humilité, de douceur et de patience. Supportez-vous les uns les autres et pardonnez-vous mutuellement si l'un de vous a un grief contre quelqu'un. Pardonnez comme le Seigneur vous a pardonné. Et par-dessus toutes ces vertus, revêtez-vous de l'amour, qui les unit toutes dans une parfaite unité (Colossiens 3 :12-14). Paul a mentionné plusieurs vertus dont les croyants devaient se vêtir ou revêtir : la compassion, la bonté, l'humilité, la douceur, la patience, le pardon et l'amour. Encore une fois, tout cela a à voir avec les relations personnelles.



Bienveillance et bienveillance sont intimement liées. La compassion peut être défini comme une sympathie sincère ou une empathie envers ceux qui souffrent ou qui sont dans le besoin. La gentillesse est l'esprit serviable qui voit quelqu'un d'autre dans le besoin et qui est motivé à répondre par de bonnes actions. La gentillesse est l'action tangible qui résulte de la compassion. La gentillesse va au-delà des simples mots; cela se traduit par s'entraider et se servir mutuellement (Actes 28:2).

La bonté est l'un des attributs de Dieu (Tite 3 :4), l'un des fruits de l'Esprit (Galates 5 :22) et l'une des preuves d'un ministre fidèle de l'évangile (2 Corinthiens 6 :6). C'est en étant bons les uns envers les autres que nous montrons de l'amour : L'amour est patient, l'amour est bon (1 Corinthiens 13 :4).

Être gentil les uns envers les autres implique de prendre soin des autres, de porter leurs fardeaux et de les valoriser au-dessus de nous-mêmes (Romains 12 : 10 ; Galates 6 : 2 ; Philippiens 2 : 3). La gentillesse nous motive à parler de vie et d'encouragement aux autres au lieu de la mort et du découragement (Proverbes 16 : 24 ; Éphésiens 4 : 29 ; 1 Thessaloniciens 5 : 11). Exprimer son soutien et son affirmation au lieu de condamner est caractéristique de la bonté (Proverbes 15 : 4).

Être gentil les uns envers les autres signifie trouver un moyen de pardonner plutôt que de blâmer (Matthieu 5 : 7 ; Luc 6 : 36 ; 10 : 37 ; Jacques 2 : 13). L'exemple le plus étonnant de cela se trouve peut-être dans l'acte de bonté suprême de Dieu qui a pourvu à notre pardon et à notre salut lorsqu'il a envoyé son Fils mourir pour nous sur une croix : Ne voyez-vous pas à quel point Dieu est merveilleusement bon, tolérant et patient ? avec toi? Cela ne vous dit rien ? Ne voyez-vous pas que sa bonté est destinée à vous détourner de votre péché ? (Romains 2 :4, NLT ; voir aussi Romains 11 :22 ; Tite 3 :4-7).

Top