Que signifie bénir ceux qui vous maudissent (Luc 6 :28) ?

Réponse



L'instruction de Jésus selon laquelle ses auditeurs devraient bénir ceux qui vous maudissent (Luc 6:28) exige un tout autre type de motivation que ses auditeurs avaient. Dans le message de Jésus enregistré dans Luc 6, Jésus oppose les sentiments humains normaux de haïr nos ennemis à aimer ceux qui expriment de la haine envers nous (Luc 6:27). Jésus met ses auditeurs au défi d'avoir une justice intérieure et profonde, qui changerait vraiment la façon dont ils se traitent les uns les autres. Il voulait qu'ils aillent au-delà de la simple obéissance à la loi de Moïse et qu'ils se traitent à la place avec un véritable amour, même en faisant du bien à ceux qui les haïssaient.

L'une des façons dont Jésus a mis ses auditeurs au défi d'exprimer cet amour était qu'ils bénissent ceux qui les maudissent (Luc 6:28). Le terme traduit bénir est le mot grec eulegeo , qui pourrait être traduit par prier pour. En fait, Mathew enregistre une exhortation similaire de Jésus que ses auditeurs prient pour ceux qui les persécutent (Matthieu 5:44). Bénir ses ennemis, ce n'est pas seulement leur faire du bien, mais en fait demander à Dieu leur bien-être. Jésus a souligné l'importance de faire du bien à son ennemi dans les versets suivants : tendre l'autre joue (Luc 6 :29), donner à quelqu'un qui vous vole (Luc 6 :30), traiter les autres comme vous voudriez être traité (Luc 6:31), prêter, ne rien attendre en retour (Luc 6:35), être miséricordieux (Luc 6:36) et pardonner (Luc 6:37).



C'est une chose de bénir ou de prier pour quelqu'un qui vous fait du bien, mais bénir ou prier pour ceux qui vous maudissent est très différent. Maudire ( kataromenous ) est de causer du tort ou de persécuter (comme dans Matthieu 5:44). Jésus dit à Ses auditeurs que la façon de répondre à quelqu'un qui cherche à nous faire du mal est de prier pour son bien. De toute évidence, si nous sommes motivés par notre propre intérêt, nous ne poursuivrons jamais le bien de nos ennemis. Mais Jésus met ses auditeurs au défi de travailler avec un amour et un souci vraiment désintéressés pour L'autre . Lorsque nous agissons pour le bénéfice de quelqu'un d'autre, même si c'est immérité, un avantage secondaire incroyable est que nous sommes nous-mêmes bénis. Jésus dit que la récompense pour un tel comportement est grande (Luc 6:35). Il ajoute que, si nous pardonnons, nous sommes aussi pardonnés ou pardonnés (Luc 6:37). Si nous donnons, cela nous sera donné (Luc 6:38). Bénir ceux qui nous maudissent exige que nous soyons motivés par le désir de leur bien-être. Lorsque nous traitons les autres avec ce genre d'amour, Dieu voit et Il récompense.



Top