Que signifie comprendre la largeur et la longueur et la hauteur et la profondeur dans Éphésiens 3 :18 ?

Réponse



Dans Éphésiens 3, Paul exprime son désir et sa prière pour les croyants d'Éphèse. Une partie de ce pour quoi il prie est que Christ puisse habiter dans vos cœurs par la foi - que vous . . . ayez la force de comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la hauteur et la profondeur, et de connaître l'amour de Christ qui surpasse toute connaissance, afin que vous soyez remplis de toute la plénitude de Dieu (Éphésiens 3 :17-19, ESV). Paul explique ici que, bien qu'il souffrait pour l'évangile (versets 1, 13), cela en valait la peine s'ils pouvaient seulement saisir l'ampleur de l'amour de Christ pour eux.

Le mot grec traduit par comprendre ou comprendre implique plus qu'une compréhension mentale. Cela signifie littéralement s'emparer de quelque chose et se l'approprier. Pour que les chrétiens d'Éphèse comprennent vraiment l'amour qui surpasse la connaissance, ils devaient aller au-delà des ouï-dire. Ce type de compréhension est expérientiel. Cela nous oblige à saisir une vérité et à nous définir par elle. Paul les encourageait, ainsi que tous les saints du monde entier, à méditer sur ce que signifie être pleinement aimé de Dieu pour l'amour de Christ. Il voulait qu'ils saisissent l'amour de Dieu dans toute sa plénitude ; savoir combien est large, long, haut et profond l'amour de Christ.



Jésus avait déjà défini l'amour tel qu'il a été démontré par le Père et le Fils. De lui-même, il a dit : Il n'y a pas d'amour plus grand que celui-ci : donner sa vie pour ses amis (Jean 15 :13). Il a dit du Père : Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique (Jean 3 :16). L'amour de Dieu englobe tout, dépassant de loin notre capacité à comprendre. Sa largeur, sa longueur, sa hauteur et sa profondeur sont stupéfiantes. Cela exige de la méditation, de l'introspection et de l'honnêteté afin de se rapprocher suffisamment de Dieu pour comprendre sa nature (Jacques 4 : 8). Et c'est ce que Paul les exhortait, ainsi que tous les chrétiens, à faire : considérez l'étendue, la longueur, la hauteur et la profondeur de l'amour de Christ pour son Église. Plus loin dans son épître, Paul fait à nouveau allusion à l'amour de Christ lorsqu'il exhorte les maris à aimer leurs femmes de la même manière que Christ aime l'Église (Éphésiens 5 :25-27).



L'utilisation par Paul du langage dimensionnel pour décrire l'amour du Christ suggère une immensité à l'amour du Christ. L'amour du Rédempteur pour son peuple est si grand, d'une telle ampleur, qu'il dépasse presque l'entendement. La quadruple description de longueur-largeur-hauteur-profondeur porte avec elle des nuances du Psaume 103:11-12, qui utilise également un langage dimensionnel :
« Car aussi haut que les cieux sont au-dessus de la terre,
si grand est son amour pour ceux qui le craignent ;


aussi loin que l'orient est éloigné de l'occident,
jusqu'à présent, il nous a éloignés de nos transgressions.

Il n'y a absolument rien qui puisse nous séparer de l'amour de Dieu en Christ (Romains 8 :38-39). Lorsque nous apprenons à nous prélasser dans cet amour (1 Jean 3 :1), à célébrer son plaisir en nous (Psaume 37 :23) et à nous reposer dans sa fidélité (Psaume 136 :1), nous apprécions la relation, pas la religion. Seul un Dieu relationnel pourrait nous aimer tellement que nous pouvons à peine en comprendre l'étendue, la longueur, la hauteur et la profondeur.

Top