Qu'est-ce que cela signifie que comme un homme pense dans son cœur, ainsi est-il dans Proverbes 23:7 ?

Réponse



Peut-être avez-vous entendu l'expression vous êtes ce que vous mangez. D'un point de vue nutritionnel, cette affirmation peut être exacte. Dans la version King James, Proverbes 23: 7 semble suggérer une vérité différente mais connexe - que nous sommes ce que nous pense : Car comme il pense dans son coeur, ainsi il est. Malheureusement, cette traduction ne parvient pas à donner aux lecteurs contemporains une compréhension précise de ce que pense un homme, ce qu'il veut vraiment dire.

L'énoncé fait partie d'un recueil de trente paroles sages de Salomon, souvent appelées les paroles des sages ou les paroles des sages. Salomon a compilé ces instructions pour encourager la foi en Dieu, avertir et instruire les jeunes qui recherchaient la sagesse.



Proverbes 23:7 est contenu dans la prononciation du numéro neuf. Le contexte de ce qu'un homme pense dans son cœur, ainsi est-il donne un aperçu de la signification de la clause, alors regardons l'ensemble du dicton :
Ne mange pas le pain d'un avare,


Ni désirer ses délices;
Car comme il pense dans son cœur, ainsi est-il.
« Mange et bois ! » te dit-il,


Mais son coeur n'est pas avec toi.
Le morceau que vous aurez mangé, vous le vomirez,
Et gaspille tes mots agréables
(Proverbes 23: 6-8, NKJV).

Notez que le contexte a à voir avec la compréhension du cœur d'un avare ou d'une personne avare. L'ESV traduit le même passage de cette façon :
Ne mangez pas le pain d'un homme avare;
ne désire pas ses délices,
car il est comme quelqu'un qui calcule intérieurement.
« Mange et bois ! » te dit-il,
mais son coeur n'est pas avec toi.
Vous vomirez les morceaux que vous aurez mangés,
et gaspiller vos paroles agréables.

Le verbe hébreu traduit thinketh dans la version autorisée de Proverbes 23:7 signifie estimer ou calculer. La clause pourrait être rendue plus précisément par celui qui calcule avec lui-même, il en est de même, ou il est comme celui qui calcule intérieurement. Il est l'avare avare mentionné au verset 6; le NIV le traduit par un hôte réticent qui pense toujours au coût du repas qu'il partage.

Selon la plupart des traductions modernes, le neuvième dicton de Salomon ordonne aux chercheurs de sagesse d'éviter de manger avidement de la nourriture servie par un homme avare. Désirer les délices d'un tel homme est dangereux car sa générosité est fausse. Avec un accueil chaleureux, il dit, Mangez et buvez, mais son cœur n'y est pas. Il n'est pas content de vous voir apprécier son repas; au lieu de cela, il surveille chaque bouchée que vous prenez et calcule le coût tout le temps. Une fois que vous réalisez ce que votre hôte pense, vous aurez envie de cracher votre nourriture parce que ce qui semblait être offert si librement a été servi à contrecœur. Et tous vos aimables compliments et discussions à table ont été gaspillés. L'hôte pinçant n'était pas vraiment intéressé à partager sa générosité avec vous ou à écouter la conversation que vous avez partagée en tant qu'invité. Tout ce que vous avez dit est tombé dans l'oreille d'un sourd, car c'est le genre d'homme qui pense/calcule toujours dans son cœur.

Manuel biblique de Willmington résume bien le dicton ainsi: Une invitation à dîner d'un avare est tout aussi bien refusée; vos efforts d'amitié seront gaspillés sur lui (Willmington, H. L., Tyndale House Publishers, 1997, p. 339).

Dans la Septante, l'ancienne traduction grecque de la Bible hébraïque, les traducteurs ont donné un sens différent à ce neuvième dicton : Ne soupe pas avec un homme envieux, et ne désire pas ses viandes : ainsi il mange et boit comme si quelqu'un devait avaler un cheveu, et ne le ramène pas à toi, et ne mange pas ton morceau avec lui, car il le vomirait et gâterait tes belles paroles (Proverbes 23 : 6-8, Brenton LXX).

Les traducteurs grecs ont pris l'instruction de Salomon comme un avertissement contre le fait d'inviter un homme envieux ou glouton à dîner à votre table. Le mot hébreu traduit dans son cœur dans Proverbes 23:7 peut aussi signifier gorge, et le verbe calcule ou pense peut être lu comme un cheveu, produisant une formulation telle que pour comme un cheveu dans la gorge, ils le sont aussi (NRSV) ou, plus compréhensiblement rendu, car ils resteront dans votre gorge comme un cheveu (REB). Tout comme se coincer un cheveu dans la gorge peut provoquer un réflexe nauséeux ou des vomissements, il en va de même pour l'expérience de dîner avec un homme envieux, vous laissant dégoûté.

Les traducteurs sont divisés sur exactement ce qu'un homme pense dans son cœur, ce qu'il veut dire. Cela peut faire partie d'un avertissement contre le fait de manger avec une personne avare et calculatrice intérieurement ou d'une mise en garde contre le fait de manger avec une personne envieuse qui vous laissera probablement malade. Quoi qu'il en soit, l'instruction générale pour les sages est de faire attention avec qui ils choisissent de communier, car leurs efforts d'amitié peuvent être vains.

Top