Qu'est-ce que cela veut dire que tout est permis ?

Réponse



Dans 1 Corinthiens 6:12, nous lisons, Tout m'est permis (CSB), une affirmation qui, tirée de son contexte, semblerait rejeter toute retenue. Tout est-il permis au croyant ? Pouvons-nous faire tout ce que nous voulons ? Voici tout le verset : Tout m'est permis, mais tout n'est pas profitable. Tout m'est permis, mais je ne serai maîtrisé par rien (NASB). Paul répète l'idée du chapitre 10, verset 23 : Tout est permis, mais tout n'est pas profitable. Tout est permis, mais tout n'édifie pas (NASB).




La liberté en Christ est une vérité sur laquelle Paul insiste constamment. Par exemple, dit Paul, Christ nous a vraiment libérés. Maintenant, assurez-vous de rester libre et de ne pas être à nouveau lié à l'esclavage de la loi. . . . Car vous avez été appelés à vivre dans la liberté, mes frères et sœurs (Galates 5 : 1, 13, NLT). Paul déclare que les croyants ne sont pas sous la loi, mais sous la grâce (Romains 6:14) et par la grâce vous avez été sauvés, par la foi. . . pas par les œuvres (Éphésiens 2 :8-9 ; cf. Romains 3 :20). Paul ne se lasse pas de dire aux chrétiens que nous avons été libérés de la loi afin que nous servions selon la nouvelle voie de l'Esprit, et non selon l'ancienne voie du code écrit (Romains 7 : 6).

De toute évidence, certains à Corinthe avaient déformé le message de liberté de Paul et se sont dirigés vers une approche antinomienne de la vie, qui considère que la loi morale est inutile et non contraignante parce que la foi seule est nécessaire au salut. En raison de la construction textuelle en grec, de nombreux commentateurs pensent que la déclaration Tout m'est permis était utilisé par les Corinthiens, et Paul leur répète simplement leurs propres paroles. C'était le Corinthiens qui disaient, Tout m'est permis, le répétant comme un mantra pour couvrir leur comportement pécheur. Dans leur esprit, ils pensaient probablement même qu'ils citaient Paul, qui leur avait enseigné la liberté chrétienne. Dans sa lettre corrective, l'intention de Paul était de contrer cette attitude. Certaines traductions utilisent la ponctuation pour faire ressortir ce sens, mettant tout est permis ou son équivalent entre guillemets : « J'ai le droit de tout faire », dites-vous, mais tout n'est pas bénéfique. « J'ai le droit de tout faire », mais tout n'est pas constructif (1 Corinthiens 10 :23, NIV).



Aux deux endroits où tout est permis se trouve, Paul rappelle à ses lecteurs que, lorsqu'il parle de la liberté chrétienne, c'est toujours en relation avec la liberté de la justice basée sur les œuvres, c'est-à-dire gagner le salut par de bonnes actions. Lorsque nous essayons de mériter le salut par la loi mosaïque, la tradition pharisienne ou tout autre moyen, nous pervertissons l'évangile. La grâce est immérité et par définition ne peut pas être gagné. Le chrétien est libéré du fardeau de tenter de gagner le salut, mais les Corinthiens avaient perverti le message de liberté de Paul pour justifier des modes de vie pécheurs.



La grâce n'est pas permise de pécher. Le croyant ne doit pas vivre comme si tout était permis. Au-delà du livre des Corinthiens, Paul précise que la liberté en Christ n'équivaut pas à la liberté de pécher : que dirons-nous alors ? Devons-nous continuer dans le péché afin que la grâce puisse augmenter ? Puisse-t-il ne jamais être! Comment nous qui sommes morts au péché y vivrons-nous encore ? . . . Quoi alors ? Allons-nous pécher parce que nous ne sommes pas sous la loi mais sous la grâce ? Puisse-t-il ne jamais être! (Romains 6 :1-2, 15, NASB) ; Car vous avez été appelés à la liberté, frères ; seulement ne transformez pas votre liberté en une opportunité pour la chair, mais servez-vous les uns les autres par amour (Galates 5:13, NASB).

Les chapitres 6 et 10 de 1 Corinthiens soulignent également une restriction de la liberté chrétienne lorsqu'il s'agit d'autres croyants. Le message principal de Paul sur ce sujet pour les Corinthiens et tous les croyants de tous les âges est résumé dans 1 Corinthiens 10:31 : Quoi que vous fassiez, faites tout pour la gloire de Dieu (NASB).

Top