Qu'est-ce qu'une abomination ?

Réponse



Une abomination est quelque chose qui provoque la haine ou le dégoût. Dans l'usage biblique, un abomination est quelque chose que Dieu déteste ou hait parce que c'est offensant pour Lui et Son caractère.

Les mots hébreux traduits par abomination sont souvent utilisés en association avec des choses comme l'idolâtrie et les faux dieux (Deutéronome 17 :2-5 ; 27 :15 ; 29 :17 ; Isaïe 66 :3 ; Jérémie 32 :34 ; Ézéchiel 5 :9 ; 11 : 18; Osée 9:10). Dans 1 Rois 11:5, le dieu Molech est appelé l'abomination des Ammonites (ESV). La NIV le traduit par le dieu détestable des Ammonites. Le fait est que Dieu hait le mensonge, l'impureté et la méchanceté de ces dieux païens.



Les pratiques occultes sont également appelées une abomination dans les Écritures, tout comme le sacrifice d'enfants (Deutéronome 18 : 9-12 ; 20 : 18 ; 2 Chroniques 28 : 3). D'autres abominations aux yeux de Dieu sont les relations sexuelles impies comme l'homosexualité et l'adultère (Lévitique 18 :22-29 ; 20 :13 ; Deutéronome 24 :4), le travestissement (Deutéronome 22 :5), les sacrifices imparfaits (Deutéronome 17 :1), affaires malhonnêtes (Deutéronome 25 :13-16 ; Proverbes 11 :1 ; 20 :10, 23), méchanceté (Proverbes 15 :9, 26), injustice (Proverbes 17 :15), faire la sourde oreille aux instructions de Dieu (Proverbes 28 : 9) et des offrandes hypocrites de la part des impénitents (Proverbes 15 : 8 ; Ésaïe 1 : 13). La plupart des références à ce qui est abominable ou détestable se trouvent dans la Loi de Dieu dans le Lévitique et le Deutéronome, dans les prophéties déclarant le jugement de Dieu contre Israël et dans les Proverbes.



Proverbes 6 contient une liste de sept choses que Dieu appelle une abomination : Il y a six choses que le Seigneur hait, sept qui lui sont en abomination : des yeux hautains, une langue mensongère et des mains qui versent le sang innocent, un cœur qui médite le mal des plans, des pieds qui se hâtent de courir au mal, un faux témoin qui souffle des mensonges, et celui qui sème la discorde entre frères (Proverbes 6 :16-19, ESV).

Dans Luc 16:15, Jésus dit aux pharisiens : Ce qui est exalté parmi les hommes est une abomination aux yeux de Dieu (ESV). Le contexte de la déclaration de Jésus est une réprimande de l'amour des pharisiens pour l'argent. Il venait d'enseigner qu'une personne ne peut pas servir deux maîtres et que servir Dieu et servir l'argent s'excluent mutuellement (versets 13-14). Les pharisiens ont répondu par le ridicule, montrant l'aveuglement d'un cœur qui se délecte de ce que Dieu appelle une abomination.



Tite 1:16 dit que les faux docteurs peuvent prétendre connaître Dieu, mais par leurs actions ils le renient. Ils sont détestables, désobéissants et inaptes à faire quoi que ce soit de bon. Jésus et Daniel ont tous deux prédit l'abomination de la désolation qui corromprait le lieu saint du temple (Matthieu 24 :15 ; Daniel 9 :27). Également liée à la fin des temps, la prostituée de Babylone est représentée tenant une coupe en or dans sa main, remplie de choses abominables et de la saleté de ses adultères (Apocalypse 17 : 4). On dit qu'elle est la mère de toutes les abominations sur terre (Apocalypse 17:5) et identifiée comme la grande ville qui règne sur les rois de la terre (verset 18). Cette ville avec tous ses actes répugnants sera détruite (versets 16-17).

De l'idolâtrie aux balances injustes en passant par les relations sexuelles impies et la méchanceté de toutes sortes, les abominations séparent les gens de Dieu. Vraiment, tout péché (manquant la marque de la perfection de Dieu) peut être considéré comme une abomination. Tout péché nous sépare de Dieu et lui est détestable (Romains 3 :23 ; 6 :23 ; Proverbes 15 :9). La haine de Dieu pour le péché rend le sacrifice de Christ sur la croix d'autant plus remarquable. C'est à la croix que Dieu a fait de celui qui n'avait pas de péché un péché pour nous, afin qu'en lui nous devenions justice de Dieu (2 Corinthiens 5:21). Comme il a souffert et est mort pour notre péché, Jésus a pu s'identifier au psalmiste : Je suis un ver et non un homme, méprisé de tous, méprisé du peuple (Psaume 22 :6). Jésus a pris nos abominations sur lui et nous a donné le don de sa justice en retour. Tous ceux qui placent leur confiance en Lui seront sauvés.

Top