Qu'est-ce qu'un poteau d'Asherah ?

Réponse



Un poteau Asherah était un arbre sacré ou un poteau qui se tenait près des lieux religieux cananéens pour honorer la déesse païenne Asherah, également connue sous le nom d'Astarté. Bien que l'apparence exacte d'un poteau Asherah soit quelque peu obscure, il est clair que les anciens Israélites, après être entrés dans le pays de Canaan, ont été influencés par la religion païenne qu'il représentait.

Dans la Bible, les pôles d'Asherah ont été mentionnés pour la première fois dans Exode 34:13. Dieu venait de refaire les tablettes des Dix Commandements, et Moïse avait demandé à Dieu de bien vouloir pardonner aux Israélites d'adorer le veau d'or. Le verset 10 commence l'alliance que Dieu a faite : si les Israélites lui obéissent, il chassera les tribus vivant en Canaan. Mais ils doivent abattre les poteaux d'Asherah. Deutéronome 7: 5 et 12: 3 répètent l'ordre presque mot pour mot, tandis que Deutéronome 16:21 ordonne aux Israélites de ne pas installer eux-mêmes de poteaux en bois d'Asherah. Deux livres plus tard, dans Juges 3:7, Les fils d'Israël firent ce qui est mal aux yeux de l'Éternel, et oublièrent l'Éternel, leur Dieu, et servirent les Baals et les Asheroth.



Gédéon est devenu le premier à lutter contre l'infestation des poteaux d'Asherah, bien que, dans sa peur, il ait abattu le poteau d'Asherah de son père la nuit (Juges 6: 25-27). Les livres de 1 & 2 Kings et 1 & 2 Chronicles racontent une longue histoire d'un roi abattant les poteaux d'Asherah et d'un autre les reconstruisant. Le roi Manassé de Juda est allé jusqu'à installer une perche dans le temple de l'Éternel (2 Rois 21:3, 7). Au milieu d'un grand nettoyage, le roi Josias a sorti le poteau d'Asherah et l'a réduit en poudre, le souillant davantage en répandant la poussière sur les tombes (2 Rois 23: 6).



La plupart des régions de cette époque et de ce lieu avaient un dieu et une déesse désignés comme responsables du bien-être des cultures et du bétail. Probablement, dans l'évolution constante des dieux et des déesses païens, Asherah était l'un des noms donnés à une déesse de la fertilité dans la région. Les épouses d'Asherah variaient en fonction des croyances cultuelles du peuple - on disait parfois qu'Asherah s'associait au dieu créateur cananéen, El; ou avec le dieu de la fertilité, Ba'al; ou, horriblement, avec le Seigneur Dieu lui-même. Les poteaux d'Asherah étaient des poteaux en bois (parfois sculptés, parfois non) ou des arbres plantés près des hauts lieux où les fidèles païens sacrifiaient, bien que le but spécifique des poteaux ne soit pas clair. Il est intéressant de noter que, alors que l'Asherah, autrefois essentielle, est passée de la déesse au poteau en bois à l'obscurité, le Père Dieu, Créateur de l'univers, n'a jamais changé.

Top