Qu'est-ce qu'un incel ?

Qu'est-ce qu'un incel ? Un chrétien peut-il être incel ? Réponse



Le terme incel est l'abréviation de célibat involontaire . Incel est un auto-identifiant utilisé par un groupe qui s'indigne particulièrement de son incapacité à avoir une relation, en particulier une relation sexuelle. Le concept comprenait à l'origine un large éventail d'horizons et s'appliquait à différents types de personnes qui se sentaient particulièrement seules, rejetées par la société ou rejetées par leurs partenaires sexuels. Au fil du temps, l'étiquette auto-appliquée est devenue plus limitée. Cela s'applique maintenant principalement à ceux qui ont une attitude particulièrement amère et cynique envers la sexualité, les femmes et la société occidentale en général.

Les incels, pour la plupart des hommes jeunes, hétéros et blancs qui se sentent trahis ou déçus par un manque d'expérience sexuelle ou amoureuse, sont le produit de trois aspects toxiques de la culture moderne :



un) La mentalité de victime. Le sentiment de rejet que ressentent les incels est le résultat de la suggestion constante que ne pas obtenir ce que vous voulez est principalement dû au fait qu'une personne, un groupe ou une culture vous opprime ou vous persécute.



deux) L'idolâtrie du sexe. L'amertume nourrie par les incels peut être attribuée à la croyance que tous les désirs ou inclinations sexuels doivent être acceptés, célébrés et satisfaits.

3) La chambre d'écho. L'isolement vécu par les incels est dû à leur capacité, grandement renforcée par Internet, à s'entourer de personnes partageant les mêmes idées, tout en ignorant complètement d'autres perspectives plus saines. Ironiquement, ce contact avec les médias sociaux conduit à encore plus d'isolement et de solitude.



Les opinions extrémistes, telles que celles des incels, sont souvent alimentées par des préoccupations légitimes. Le manque de relations saines et aimantes inspire la solitude et la dépression. Ceux qui seraient satisfaits d'une expérience sexuelle modeste deviennent irrités lorsque les goûts sexuels extrêmes sont célébrés et promus. Le sentiment que leurs expériences sont ignorées - ou même moquées - amène les gens à se réunir avec des personnes partageant les mêmes idées pour valider la victimisation perçue. En l'absence d'une vision biblique du monde, ces facteurs peuvent se transformer en extrémisme, exprimant la haine contre quiconque est perçu comme un oppresseur.

Certains qui se retrouvent sous ces contraintes se disent incels, dont l'incapacité à établir des relations significatives ou épanouissantes les conduit dans un fourré de misogynie, de misanthropie et d'amertume. Ils interprètent leur manque d'épanouissement amoureux ou sexuel comme une preuve de préjugés ou de persécution à leur encontre.

L'extrémisme parmi les incels varie. Une minorité prône ouvertement le viol ou l'agression. Ces dernières années, plusieurs tireurs de masse de haut niveau aux États-Unis ont été liés à la communauté incel. Les cibles de leur haine comprennent les femmes, les hommes non incels et d'autres personnes considérées comme contribuant au problème.

De toute évidence, l'état d'esprit incel contredit une grande partie de ce que dit la Bible sur la valeur humaine, la sexualité et la communauté. Il en va de même pour une culture qui engendre la solitude et une expression sexuelle non biblique. Les deux doivent être contrés par la vérité. Les Incels doivent savoir que Dieu veut que le sexe soit spécial et sacré et que leur valeur n'est pas déterminée par la personne avec qui ils couchent. L'isolement et le sentiment d'être privé sont des facteurs négatifs que l'évangile et la communion chrétienne peuvent atténuer.

En même temps, il est important de réaliser que les attitudes extrêmes ne se développent pas dans le vide. La culture occidentale envoie actuellement toutes sortes de faux messages : le sexe n'est pas grave, tout le monde devrait voir sa sexualité célébrée, tout sexe est du bon sexe, les gens qui n'ont pas de sexe sont des perdants, afficher sa sexualité est un droit à être défendu. coûts, et ainsi de suite.

Les Incels ont été induits en erreur en pensant qu'on leur refusait méchamment quelque chose qui est censé être bon marché, commun et d'une importance cruciale. Une réponse biblique confrontera deux choses : les attitudes incorrectes de la culture à propos du sexe et des relations, et les réponses négatives que les gens peuvent avoir face à leur propre expérience. Adopter une vision biblique de la sexualité et de l'estime de soi est la réponse à la mentalité incel.

Top