Qu'est-ce que la béatification et la canonisation et sont-elles bibliques ?

Réponse



La béatification et la canonisation sont des actes de l'Église catholique romaine déclarant qu'une personne décédée menait une vie sainte. Les personnes encore vivantes peuvent alors demander au bienheureux (si béatifié) ou au saint (si canonisé) d'intercéder auprès de Dieu en leur faveur. Le bienheureux ou le saint est honoré et vénéré en raison de ses actions pendant sa vie, mais il n'est pas adoré comme Dieu l'est. Les honneurs peuvent inclure des fêtes et des messes célébrées en leur nom, ainsi que des images et des reliques affichées pour inspirer les fidèles.

La béatification est un acte administratif par lequel un candidat est autorisé à avoir un culte ou un groupe spécifique de personnes qui s'identifient au béatifié et lui demandent des faveurs. Le candidat peut être un martyr tué au service du Christ ou un confesseur. La vie et les écrits d'un confesseur doivent être inspectés pour la vertu héroïque (la bravoure et la distinction marquées par des motifs pieux et non par le désir humain), la sainteté et l'adhésion à la doctrine catholique romaine. Le confesseur décédé doit également avoir participé à un miracle vérifiable. La présence d'un culte non autorisé disqualifie à la fois le martyr et le confesseur de toute considération.



Le processus formel de confirmation a beaucoup changé au cours des dernières centaines d'années. À l'origine, l'église avait besoin de cinquante ans entre le moment de la mort du candidat et le début de l'enquête. Celle-ci a été ramenée à cinq ans. Après une longue enquête, le pape autorise la béatification, la personne nouvellement béatifiée est étiquetée bienheureuse, et les personnes de la région identifiée avec le béatifié sont autorisées à accomplir des actions limitées au nom du bienheureux.



La canonisation est un décret annonçant qu'une personne est qualifiée pour la sanctification. Le décret déclare publiquement que le candidat est saint et au ciel avec Dieu. Là où la vénération du béatifié a une portée limitée, la canonisation oblige l'Église universelle à honorer le saint. Les qualifications incluent toutes celles incluses dans la béatification plus un autre miracle se produisant en raison de l'intercession de la personne, qui est considérée comme la confirmation de Dieu de la sainteté du candidat. Les honneurs supplémentaires incluent des liturgies spécifiques exécutées et des églises dédiées au nom du saint.

Le cœur de la béatification et de la canonisation réside dans la croyance que de très bonnes personnes de l'église vont directement au ciel, règnent avec Jésus et intercèdent auprès de Dieu au nom des gens sur terre et au purgatoire. Jacques 5:16 est utilisé pour justifier la pratique : Confessez donc vos péchés les uns aux autres et priez les uns pour les autres afin que vous soyez guéris. La prière d'une personne juste est puissante et efficace. Mais nulle part la Bible n'encourage à rechercher l'attention ou la faveur de ceux qui sont morts, et prier les morts est strictement interdit.



La béatification, l'attribution d'un statut spécial à quelqu'un parmi les croyants décédés, n'est pas biblique. Tous les croyants, morts ou vivants, sont appelés saints dans les Écritures (1 Corinthiens 1 :2 ; Actes 9 :13, 32 ; Éphésiens 4 :12). Tous les croyants sont également saints et justes, non par nos propres actes, mais en vertu de la justice de Christ qui nous a été imputée à la croix (2 Corinthiens 5 :21). Tous les croyants sont également précieux aux yeux de Dieu et il n'y a personne qui puisse se vanter d'avoir une place spéciale devant Lui. Enfin, développer un culte (d'où vient le mot culte) autour d'une personne décédée à qui l'on adresse prières et requêtes confine à la nécromancie, (consultation des morts) qui est d'ailleurs strictement interdite dans l'Ecriture (Deutéronome 18:11).

La béatification et la canonisation sont des rites et des traditions de l'Église catholique romaine et sont basées sur une mauvaise compréhension et/ou une mauvaise interprétation des Écritures. Les saints sont le corps du Christ, les chrétiens, l'église. Tous les chrétiens sont considérés comme des saints. Tous les chrétiens sont des saints — et en même temps sont appelés à être des saints. Dans la pratique catholique romaine, les saints sont vénérés, priés et, dans certains cas, adorés (bien que cela soit nié avec véhémence par les catholiques). Dans la Bible, les saints sont appelés à vénérer, adorer et prier Dieu seul.

Top