Quelle est la malédiction de Jéconias ?

Réponse



Jeconiah, également appelé Jehoiakin (1 Chroniques 3:16, NIV) et Coniah (Jérémie 22:24), était un roi de Juda qui a été déporté dans le cadre de la captivité babylonienne (Esther 2:6 ; 1 Chroniques 3:17). Il est également répertorié dans la généalogie de Jésus, dans la lignée familiale de Joseph (Matthieu 1:12).

La malédiction de Jéconias se trouve dans Jérémie 22. Premièrement, le SEIGNEUR compare le roi à une chevalière sur la main de Dieu, une bague que Dieu retirera (verset 24). Alors, Dieu prononce une malédiction : Enregistrez cet homme comme s'il n'avait pas d'enfant, un homme qui ne prospérera pas de son vivant, car aucun de ses descendants ne prospérera, aucun ne s'assiéra sur le trône de David ni ne régnera plus sur Juda (verset 30).



Le problème est que la malédiction de Jéconias semble invalider le droit de Jésus au trône de David. L'Alliance davidique promettait que le Messie, le Fils de David, régnerait pour toujours sur le trône de Jérusalem (1 Chroniques 17 :11-14). Si Jésus est un descendant de Jéconias, alors comment peut-il être le Messie, puisque la malédiction empêche tout descendant de Jéconias d'assumer le trône de David ?



Il existe trois solutions possibles à cette difficulté. Premièrement, la progéniture de Jéconias mentionnée dans la malédiction pourrait être une référence limitée aux propres enfants du roi - ses immédiat progéniture, en d'autres termes. Sur une note connexe, la phrase de son vivant pourrait s'appliquer à l'ensemble du verset. La malédiction ne serait en vigueur que pendant la vie du roi. C'est exactement ce qui s'est passé, car Jéconias n'a pas réussi en tant que roi (il n'a régné que trois mois avant de se rendre aux forces de Nebucadnetsar), et aucun de ses fils (il en avait sept, 1 Chroniques 3: 17-18) a régné sur Juda.

Une deuxième solution concerne la naissance virginale. Jésus n'avait qu'un seul parent humain, Marie. Sa mère était de la lignée de David, mais pas par Jéconias (Luc 3:31). Joseph était le père légal de Jésus, mais pas son père physique. Ainsi, Jésus était de sang royal par Marie, mais la malédiction de Jéconias s'est arrêtée avec Joseph et n'a pas été transmise à Jésus.



Une troisième solution possible est que Dieu a renversé la malédiction sur la famille de Jeconiah. Ceci est suggéré par le prophète Aggée, qui a dit à Zorobabel, le petit-fils de Jéconias, que Dieu lui ferait une chevalière sur la main de Dieu (Aggée 2 : 23). Zorobabel a été béni par Dieu en tant que gouverneur de Judée, et il a prospéré dans ce rôle lorsque les exilés juifs sont retournés à Jérusalem. L'imagerie de la chevalière de la malédiction de Jeconiah est répétée dans la bénédiction de Zorobabel, qui doit être plus qu'une coïncidence. Plusieurs sources rabbiniques enseignent que Jeconiah s'est repenti à Babylone et que Dieu lui a pardonné et a levé la malédiction.

Top