Qu'est-ce que le matérialisme dialectique ?

Réponse



La phrase matérialisme dialectique revient rarement dans la conversation; cependant, il est lié à des concepts plus couramment discutés tels que le marxisme, le communisme et le socialisme. Selon le matérialisme dialectique, les idées humaines sont purement le résultat d'interactions physiques, plus particulièrement celles liées à l'économie, et sont en constante évolution. Les idées initiales génèrent des contradictions ou des luttes, qui conduisent à des changements, qui conduisent à une nouvelle idée. En bref, le matérialisme dialectique pourrait être décrit comme l'évolution appliquée à la philosophie plutôt qu'aux organismes. Le matérialisme dialectique est l'hypothèse fondamentale des théories politiques marxistes et communistes.

Les deux mots de la phrase matérialisme dialectique portent des significations distinctes. Matérialisme est utilisé pour décrire une approche de la philosophie, ainsi qu'une lentille à travers laquelle interpréter l'histoire. Au sens philosophique, le matérialisme est la croyance que seules les entités physiques existent et que toutes les idées, pensées et même les esprits sont simplement un effet d'interactions physiques. L'interprétation des preuves ou de l'expérience à travers un état d'esprit matérialiste est appelée naturalisme.



En même temps, matérialisme est aussi le nom donné à une certaine approche de l'histoire. Selon cette idée, la vie humaine est principalement définie par la production des besoins matériels pour survivre, tels que la nourriture, l'eau et un abri. Ainsi, selon le matérialisme historique, le développement humain, le gouvernement, l'économie, etc. sont tous motivés par le besoin fondamental de survivre.



Le matérialisme dialectique intègre ces deux utilisations du terme matérialisme .

En philosophie, le mot dialectique fait référence à un modèle d'interaction entre les idées, où une idée initiale aboutit à une réponse, et ces deux se recombinent ensuite pour former une idée finale. On y fait souvent référence en utilisant les termes thèse (l'idée initiale), antithèse (la réponse ou la contradiction de cette idée), et la synthèse (l'idée finale formée en résolvant les contradictions). Comme elle s'applique au matérialisme dialectique, cette idée est particulièrement liée à la philosophie de G. W. F. Hegel, bien que la dialectique de Hegel ne soit pas matérialiste.



Le matérialisme dialectique combine tous ces thèmes majeurs : un rejet de l'immatériel, une affirmation selon laquelle les questions économiques sont le moteur de toute l'histoire humaine et la suggestion que toutes choses évoluent constamment à travers le processus de thèse-antithèse-synthèse. À travers les écrits de Karl Marx et de Friedrich Engels, cela est devenu la base philosophique du marxisme et du communisme.

Selon Marx et Engels, tous les développements de l'histoire humaine ont été motivés par des problèmes économiques. Selon eux, la transition de l'agriculture à l'industrie a fait que la plupart des gens ont perdu la propriété de leur propre travail, créant deux grandes classes : la bourgeoisie possédant le pouvoir et la propriété ; et les ouvriers-producteurs de biens matériels, le prolétariat. Indirectement, les écrits de Marx et d'Engels exposent la structure de ce que nous appelons aujourd'hui le matérialisme dialectique - un processus athée, axé sur l'économie, de thèse-antithèse-synthèse. Ce processus, selon Marx et Engles, entraînerait une transition du capitalisme au socialisme, qui évoluerait ensuite vers le communisme complet : l'élimination totale de toutes les classes et de toutes les inégalités. À travers cette lentille philosophique, ils ont suggéré que la solution aux défauts du capitalisme était de faire évoluer l'économie humaine.

Le matérialisme dialectique souffre de plusieurs défauts majeurs. D'abord et avant tout, cela suppose qu'il n'y a rien de tel que Dieu ou aucune réalité au-delà du physique. En plus d'être factuellement fausse, cette approche s'est avérée dangereuse en raison des résultats de l'application de l'athéisme au gouvernement. Cela est lié au deuxième défaut majeur du matérialisme dialectique : ses hypothèses naïves sur la nature humaine. Pour qu'une société évolue réellement du capitalisme au socialisme puis au communisme, les êtres humains doivent agir dans le meilleur intérêt des autres et jamais par désirs égoïstes - une attente profondément irréaliste. Troisièmement, le matérialisme dialectique suppose que la culture humaine est façonnée presque entièrement par l'économie, une idée qui n'est pas bien étayée par les études historiques ou économiques modernes.

Bien que cela puisse sembler sophistiqué, le matérialisme dialectique se résume à la même idée de base exprimée dans des passages bibliques tels que Romains 1 :22 et Psaume 14 :1. Lorsque l'homme tente d'expliquer la vérité sans Dieu ou d'interpréter l'histoire sans vérité, le résultat final est un désastre. Le terrible tribut que les gouvernements athées et communistes ont prélevé sur l'humanité est le résultat naturel de l'hypothèse que l'homme n'est rien d'autre que de la matière et que le contrôle de l'économie est un moyen de contrôler les hommes.

Top