Quelle est la signification des douze portes dans Apocalypse 21 ?

Réponse



Les douze portes d'Apocalypse 21 appartiennent à la Nouvelle Jérusalem, qui descend du ciel sur la nouvelle terre (verset 10), resplendissante de la gloire de Dieu (verset 11). Jean décrit la ville : Elle avait une grande et haute muraille avec douze portes, et avec douze anges aux portes. Sur les portes étaient écrits les noms des douze tribus d'Israël (verset 12). Les portes sont miraculeuses dans leur construction : Les douze portes étaient douze perles, chaque porte étant faite d'une seule perle (verset 21). Et les portes de la Nouvelle Jérusalem ne seront jamais fermées (verset 25).

Afin de comprendre la signification des douze portes inscrites avec les noms des douze tribus, nous devons regarder au début de l'Ancien Testament, quand Dieu a promis une nouvelle terre et une grande nation à Abraham, dont les descendants répandraient la bénédiction sur toutes les autres nations (Genèse 12 :1-3). Au petit-fils d'Abraham, Jacob, que Dieu nommera plus tard Israël (Genèse 32:28), douze fils naquirent pour établir les douze tribus d'Israël (Genèse 49). Ces douze tribus ont échappé à l'esclavage en Égypte, ont hérité de la Terre Promise (Exode 6 :14 ; 24 :4), ont reçu la Loi (Exode 20) et ont été choisies par Dieu pour être le peuple de son alliance (Exode 19 :5-6).



Pendant le règne de David, de tous les territoires des tribus d'Israël, Dieu a choisi la ville de Jérusalem en Juda comme lieu où reposerait le nom de Dieu (2 Chroniques 12:13). L'Apocalypse parle de la Nouvelle Jérusalem qui a été préparée pour le règne de l'Agneau (Apocalypse 21 :1-3). Cette Nouvelle Jérusalem repose sur douze fondations, représentant les douze apôtres qui allaient régner sur les douze tribus d'Israël (verset 14 ; cf. Matthieu 19:28 et Luc 22:30). Les portes de la ville sont disposées symétriquement : il y avait trois portes à l'est, trois au nord, trois au sud et trois à l'ouest (Apocalypse 21 : 13). Chaque porte de la Nouvelle Jérusalem porte l'inscription d'une des tribus d'Israël, et chaque porte est gardée par un ange (Apocalypse 21 :12). Ces anges sont là pour ne laisser entrer que ceux dont les noms sont écrits dans le livre de vie de l'Agneau (verset 27).



De nombreux érudits voient un lien entre la Nouvelle Jérusalem, avec ses trois portes de chaque côté, et la ville du royaume millénaire, vue par le prophète Ézéchiel : Ce seront les sorties de la ville : Commencer du côté nord. . . les portes de la ville porteront le nom des tribus d'Israël. Les trois portes du côté nord seront la porte de Ruben, la porte de Juda et la porte de Lévi. Du côté est. . . aura trois portes : la porte de Joseph, la porte de Benjamin et la porte de Dan. Du côté sud. . . aura trois portes : la porte de Siméon, la porte d'Issacar et la porte de Zabulon. Du côté ouest. . . aura trois portes : la porte de Gad, la porte d'Aser et la porte de Nephthali (Ézéchiel 48 :30-34). Voir aussi Nombres 2, où Dieu a spécifié que trois tribus camperaient de chaque côté de la tente d'assignation dans le désert.

Alors qu'allons-nous faire de tout cela ? Décomposons la description des portes dans Apocalypse 21 pour un examen plus attentif :



Les portes de la Nouvelle Jérusalem sont inscrites avec les noms des douze tribus d'Israël. Israël a été choisi par Dieu pour être une lumière pour toutes les nations (Ésaïe 49 :5-7 ; Romains 9 :23-25), et Dieu ne révoquera jamais le statut d’Israël en tant que son peuple élu (voir Romains 11 :29). La Nouvelle Jérusalem contient donc un hommage aux patriarches d'Israël. Il contient également un hommage aux apôtres (Apocalypse 21:14), de sorte que l'Ancien Testament et le Nouveau Testament sont représentés dans la ville - la Nouvelle Jérusalem est remplie d'élus de Dieu de toutes les époques.

Romains 9 fait une distinction entre physique descendants d'Abraham, d'Isaac et de Jacob et leurs spirituel descendants, c'est-à-dire ceux qui exercent la même foi en Dieu que les patriarches. Tout comme tous les Gentils ne viennent pas à la lumière du monde, certains Juifs choisissent de vivre dans les ténèbres : Tous ceux qui descendent d'Israël ne sont pas Israël. Et parce qu'ils sont ses descendants, ils ne sont pas tous les enfants d'Abraham. . . . Ce ne sont pas les enfants par descendance physique qui sont les enfants de Dieu, mais ce sont les enfants de la promesse qui sont considérés comme la postérité d'Abraham (Romains 9 :6-8 ; voir aussi Romains 2 :28-29 et Jean 8 :39-47). ). Ceux qui ont foi en Christ sont considérés comme la semence spirituelle d'Abraham (Galates 3:29). Ce sera le véritable Israël—ceux qui ont mis leur confiance en Jésus-Christ—qui franchira les portes du Royaume des Cieux. C'est par les douze portes de la Nouvelle Jérusalem que le vrai peuple tribal - les croyants d'origine juive ainsi que les Gentils qui ont été greffés avec le peuple de Dieu (Romains 11 : 17-25) - entrera dans la joie du Seigneur (voir Matthieu 25:21).

Les anges sont aux portes de la Nouvelle Jérusalem. Comme un ange a été envoyé par Dieu pour garder Eden après la chute de l'humanité (Genèse 3:24), Dieu a des anges qui gardent le nouveau paradis. Rien de mauvais ou d'impur n'entrera jamais dans la Nouvelle Jérusalem (Apocalypse 21:27); la ville est réservée aux rachetés de Dieu.

Chaque porte de la Nouvelle Jérusalem est faite d'une seule perle. La richesse et la nature surnaturelle de la ville sont profondes. Comme le souligne le commentateur Charles Ellicott, La perle était estimée de la plus grande valeur parmi les anciens; c'est un emblème approprié de la plus haute vérité. . . . C'est la seule pierre précieuse que l'art et l'habileté de l'homme ne peuvent améliorer ( Commentaire pour les lecteurs anglais , entrée pour Apocalypse 21:21). Les images rappellent la parabole de Jésus sur la perle de grand prix (Matthieu 13 :45-46). C'est la ville qui vaut plus que tout ce que ce monde actuel a à offrir. Son constructeur et créateur est Dieu (Hébreux 11:10).

Les portes de la Nouvelle Jérusalem ne se ferment jamais. Il y a une sécurité et une paix éternelles dans la Nouvelle Jérusalem ; il n'y a pas d'ennemis à qui fermer les portes. L'accès au royaume des cieux sur la nouvelle terre est libre et sans entrave, et la gloire et l'honneur des nations y seront apportés (Apocalypse 21:26). Les portes font face à toutes les directions de la boussole, et leur ouverture perpétuelle invite chacun à participer à la bonté de la grâce de Dieu (voir Apocalypse 22 :17).

Top