Quelle est la signification des vautours dans la Bible ?

Réponse



Le mot vautour dans la Bible peut faire référence aux oiseaux de proie en général et ne se limite pas toujours à ce que nous considérons comme des vautours. Plusieurs mots hébreux sont traduits par vautour et peuvent également faire référence à d'autres oiseaux de la famille des rapaces : les aigles, les faucons, les faucons, les vautours charognards et les buses sont tous inclus (Lexham Bible Dictionary). Dans toute la Bible, les vautours ont généralement une connotation négative :

Les vautours sont impurs. Dieu a interdit aux Israélites de manger des oiseaux de proie, les déclarant impurs (Lévitique 11 : 13 ; Deutéronome 14 : 12). Les vautours ont un travail important, mais laid, pour nettoyer les carcasses mortes et en décomposition, réduisant ainsi la propagation des maladies. Étant donné que les vautours consomment généralement un régime de charognes, ces oiseaux n'auraient pas été sans danger pour les Israélites et sont donc déclarés impurs dans la loi mosaïque.



Les vautours contribuent à une mort déshonorante. Dans l'Ancien Testament, l'exposition aux oiseaux de proie après la mort était un destin terrible et déshonorant. Les Israélites comprenaient l'importance d'un enterrement approprié, et avoir son corps exposé après la mort faisait partie des malédictions du Seigneur en cas de rébellion continuelle (Deutéronome 28:26). Goliath et David se sont mutuellement menacés d'exposition après la mort aux oiseaux de proie et aux animaux sauvages (1 Samuel 17: 44-46). Lorsque les Gabaonites ont été vengés, sept des descendants de Saul ont été tués et leurs corps laissés exposés aux éléments, aux oiseaux de proie et aux animaux sauvages (2 Samuel 21: 6). Pour éviter le déshonneur, la concubine de Saül, Rizpah, gardait les corps pour éloigner les vautours et les animaux sauvages (2 Samuel 21:10).



Les vautours sont un symbole de mort et de jugement. L'Ancien et le Nouveau Testament décrivent les vautours comme des symboles de la mort et du jugement de Dieu. Par exemple, dans Proverbes 30:17, la conséquence du mépris de ses parents est que l'œil du moqueur sera piqué par les corbeaux de la vallée, sera mangé par les vautours. Le jugement de Samarie et de Jérusalem comprend une référence à un vautour (Michée 1 : 16). Dans sa menace de jugement contre Israël, Osée mentionne également un oiseau de proie, que l'ESV traduit par vautour, comme représentant le jugement de Dieu contre Israël (Osée 8:1).

Dans le Nouveau Testament, les vautours indiquent la mort prochaine et le jugement de ceux qui suivent l'Antéchrist (Matthieu 24 :28 ; Luc 17 :37 ; Apocalypse 19 :19-21). Après la bataille d'Armageddon, un ange crie aux oiseaux de proie, disant : Venez, rassemblez-vous pour le grand souper de Dieu, afin que vous puissiez manger la chair des rois, des généraux et des puissants, des chevaux et de leurs cavaliers. , et la chair de tous les peuples, libres et esclaves, grands et petits (Apocalypse 19 :17-18).



Bien que ces oiseaux aient été créés bons avec le reste de la création, le but actuel du vautour est le résultat du monde déchu. Les vautours peuvent avoir une mauvaise réputation, mais ils remplissent une fonction importante dans la création de Dieu et Sa Parole.

Top