Quelle est la théorie de l'abiogenèse ?

Réponse



L'abiogenèse est l'idée de la vie provenant d'un matériau non vivant (non-vie). Ce concept s'est considérablement élargi au fur et à mesure que la compréhension de la science par l'humanité s'est développée, mais toutes les formes d'abiogenèse ont une chose en commun : elles sont toutes scientifiquement insoutenables. Il n'y a eu aucune expérience démontrant l'abiogenèse en action. Il n'a jamais été observé en milieu naturel ou artificiel. Les conditions censées avoir existé sur terre sont soit incapables de produire les éléments de base nécessaires, soit contradictoires. Aucune preuve n'a été trouvée suggérant où ou quand une telle vie aurait pu se produire. En fait, tout ce que nous savons de la science aujourd'hui semble indiquer que l'abiogenèse n'aurait pu se produire dans aucune condition naturellement possible.

Les premiers concepts d'abiogenèse étaient très simplistes. La viande en décomposition était bientôt recouverte d'asticots, et on a donc supposé que la viande se transformait en asticots. Les souris étaient généralement vues dans des endroits où le foin était stocké, on a donc supposé que le foin se transformait en souris. Ce type d'abiogenèse est connu sous le nom de génération spontanée. C'était en fait l'explication scientifique populaire de la reproduction des êtres vivants il y a quelques centaines d'années. Ce n'est qu'au milieu des années 1800 que des hommes comme Pasteur ont prouvé expérimentalement que les êtres vivants ne peuvent provenir que d'autres êtres vivants. Autrement dit, la science a finalement prouvé de manière concluante que la seule origine justifiable pour toute cellule vivante est une autre cellule vivante.



Les idées modernes sur l'abiogenèse peuvent être très complexes, et certaines sont plus scandaleusement improbables que d'autres. Les suppositions sont très variées, des évents de lave en haute mer aux sites d'impact météoriques et même aux plages radioactives. En général, toutes les théories modernes de l'abiogenèse imaginent un scénario dans lequel les conditions naturelles créent, combinent et arrangent les molécules de telle manière qu'elles commencent à s'auto-répliquer. Ces théories varient considérablement quant à la nature de ces conditions, la complexité des molécules, etc. Tous partagent au moins un facteur commun : ils sont invraisemblables au point d'impossibilité, basés sur la science établie.



L'un des problèmes de l'abiogenèse moderne est l'extraordinaire complexité des organismes vivants. Des expériences ont prouvé que des acides aminés très simples peuvent être formés dans des conditions de laboratoire. Cependant, ces acides séparés sont loin d'être suffisants pour créer une cellule vivante. Les conditions qui créent ces acides tueraient non seulement une telle cellule dès sa formation, mais il est également peu probable qu'elles aient jamais existé à aucun moment de l'histoire de la Terre. Toute théorie de l'évolution qui semble suggérer comment une vie ultra-simple aurait pu se développer à partir d'une seule cellule nouvellement formée n'a aucune réponse sur la façon dont cette cellule aurait pu se former en premier lieu. Il n'y a pas de première cellule prototype. La science ne s'est même jamais approchée de la production d'une cellule vivante autosuffisante qui aurait pu être produite ou survivre dans les conditions nécessaires à la formation de ses composants.

On a dit que la mort est le seul problème de la philosophie. Cela peut être vrai ou non, mais faire face à la mort présente un défi majeur pour toute vision philosophique. De la même manière, l'abiogenèse est le plus gros problème du naturaliste scientifique. Il existe des suppositions naturalistes sur la façon dont la vie aurait pu commencer sans aucun Créateur ou Concepteur. Et pourtant, ces explications purement naturelles sont complètement réfutées par la science elle-même. Il est ironique que tant de gens proclament que le naturalisme scientifique est prouvé, établi ou démontré aussi clairement. Et pourtant, le naturalisme est nécessairement lié à l'abiogenèse, ce qui est scientifiquement impossible.



La preuve accablante que la vie ne peut pas provenir de la non-vie est une indication puissante que le naturalisme n'est pas une vision du monde réaliste. La vie avait soit une origine naturelle (abiogenèse), soit une origine surnaturelle (dessein intelligent). L'impossibilité scientifique de l'abiogenèse est un argument pour, au moins, un initiateur surnaturel. La seule façon de créer même les éléments de base de la vie est dans des conditions non naturelles, hautement conçues et étroitement contrôlées. Cela, en soi, rend raisonnable de présumer que la vie ne peut pas commencer sans une intervention intelligente.

Top