Quels types d'instruments de musique sont mentionnés dans l'Ancien Testament ?

Quels types d'instruments de musique sont mentionnés dans l'Ancien Testament ? Réponse



La musique est importante dans l'Ancien Testament. La première personne à avoir fabriqué un instrument de musique a vécu avant le déluge de l'époque de Noé (Genèse 4:21). Les gens utilisaient la musique pour célébrer, pleurer, adorer et prophétiser. De plus, différents sons et voix ont été comparés à des instruments de musique. Parfois, l'instrument exact mentionné dans la Bible est difficile à déterminer.

Les vents



Tuyau : L'Ancien Testament mentionne quatre types différents de pipes ou de flûtes :



Khalil est traduit tuyau ou flûte; il était à double anche et joué verticalement comme un hautbois ou horizontalement comme une flûte moderne. Le nom est tiré de l'hébreu pour perforé ou percé, car le tube est percé de trous pour les doigts. Deux de ces tuyaux peuvent avoir été joués en même temps. Il était surtout utilisé lors des célébrations (1 Rois 1 : 40 ; Ésaïe 5 : 12 ; 30 : 29) mais aussi lorsque le roi Saül prophétisait (1 Samuel 10 : 5). Son son est comparé aux gémissements du deuil sur le jugement de Moab (Jérémie 48:36).

le ougab était similaire mais utilisé à des fins moins formelles. Les versions de la Bible se traduisent ougab diversement comme tuyau, flûte ou orgue. Le nom vient de l'hébreu pour respirer. C'est l'un des premiers instruments mentionnés dans la Bible (Genèse 4 :21) et il était utilisé pour le culte (Job 21 :12 ; Psaume 150 :4). Certains pensent qu'il s'agissait d'un type primitif de cornemuse avec une pipe pour le doigté en dessous, une vessie au milieu et l'embouchure au-dessus.



Deux types différents de pipes araméennes, la somponya et le masroqi , sont mentionnés en relation avec le culte de la statue de Nabuchodonosor (Daniel 3 : 5, 7, 10, 15). le masroq j'ai fait un sifflement; c'était probablement semblable à la flûte de Pan. L'identité du somponya n'est pas aussi clair. Il est traduit par cornemuse, tambourin, pipe et saqueboute, qui est un type de trombone.

Cornes

le chofar est peut-être la corne la plus connue mentionnée dans la Bible. Il est fabriqué à partir d'une corne de bélier et est le plus étroitement associé à Roch Hachana. Les traducteurs l'identifient comme une corne, une corne de bélier ou une trompette - à ne pas confondre avec le clairon métallique. Le shofar était utilisé au combat (Josué 6 :4 ; Juges 3 :27 ; 6 :34 ; 1 Samuel 13 :3), comme avertissement d’une bataille à venir (Ézéchiel 33 :3-6 ; Osée 5 :8 ; Amos 3 : 6 ; Sophonie 1 : 16), en célébration (1 Chroniques 15 : 28 ; 1 Rois 1 : 34) et comme un appel ou un avertissement (Psaume 81 : 3 ; 98 : 6 ; Ésaïe 27 : 13 ; 58 : 1).

le chatotsrah était similaire au shofar mais en métal, souvent en argent (Nombres 10: 1–2) et est plus correctement identifié comme un cornet, bien qu'il n'aurait pas eu de valves comme nos cornets modernes. Il était utilisé de la même manière que le shofar, notamment pour sonner l'alarme (2 Chroniques 13 :12 ; Osée 5 :8) et pour célébrer (2 Rois 11 :14 ; 1 Chroniques 13 :8 ; 2 Chroniques 5 :12-13). ; 15:14 ; 23:13). Là où le shofar était davantage utilisé pour la musique, le chatotsrah était principalement utilisé pour attirer l'attention sur des annonces ou des avertissements.

démanger est l'araméen pour la corne et peut faire référence à l'instrument ou à la corne d'un animal ; c'est la source de notre mot mot moderne couronne . Il est mentionné dans le culte de la statue de Nabuchodonosor (Daniel 3 : 5, 7, 10, 15).

Percussion

La Bible ne mentionne pas les tambours tels que nous les concevons. Les Israélites utilisaient des cymbales, des cloches, des tambourins et des castagnettes.

Cymbales : les deux selselim et mesiltayim sont traduits par cymbales. Ils étaient joués par paires et étaient peut-être aussi petits que des cymbales à doigts. Colle cellulaire , qui se produit rarement (2 Samuel 6: 5), vient de l'hébreu pour claquer ou vrombir, comme les ailes d'un insecte. mesiltayim vient de l'hébreu pour double tinklers et est largement utilisé en référence à l'arche de l'alliance (1 Chroniques 13 : 8 ; 15 : 16) et au temple (1 Chroniques 25 : 1, 6 ; 2 Chroniques 12-13 ; 29 : 25), ainsi que la dédicace du mur et du temple après le retour de Babylone (Esdras 3 :10 ; Néhémie 12 :27).

Castagnettes : Ménaanim sont difficiles à identifier, car la définition que nous avons est un instrument en bois de sapin ou de genévrier. Très probablement, ils ressemblaient à nos castagnettes, de petites cymbales à doigts en bois. Les Israélites les utilisaient pour célébrer le retour de l'arche des Philistins (2 Samuel 6:5). Comme cette célébration était impromptue et menaanim ne sont pas mentionnés dans le culte du temple, c'était probablement un instrument commun du peuple.

Tambourin : Le top ou Haut semble être le plus proche que les Israélites avaient d'un tambour, bien qu'il ne soit pas clair s'il avait une peau de tambour ou s'il était composé de cymbales ou de castagnettes fixées à un anneau de bois. Les versions de la Bible se traduisent top comme tambourin, tambourin ou tabret. Comme le menaanim , il n'est pas mentionné dans le culte du temple mais est prolifique dans les événements de célébration (Exode 15 :20 ; 1 Samuel 18 :6 ; 2 Samuel 6 :5 ; Psaume 81 :2 ; 149 :3 ; 150 :4 ; Jérémie 31 :4) . Tapaph (Psaume 68:25) est un verbe signifiant battre un tambourin.

Cloches : Les cloches étaient utilisées pour l'ornementation, pas spécifiquement pour la musique. Pa'amon étaient attachés à la robe d'Aaron (Exode 28:33-34; 39:25-26), tandis que Metsillah , de l'hébreu pour tinkler, étaient utilisés sur les brides des chevaux (Zacharie 14:20).

Cordes

Il y a plusieurs termes dans l'Ancien Testament qui se réfèrent évidemment aux instruments à cordes, mais nous avons peu d'idées définitives de ce qu'ils étaient réellement.

Cithare : L'instrument à cordes le plus souvent mentionné dans la Bible est le kinnor . Les versions bibliques l'appellent une lyre, une harpe ou un instrument à cordes, mais c'est quelque chose entre les deux. Avec la pipe, c'est l'un des premiers instruments de musique mentionnés dans la Bible (Genèse 4:21). La base est pleine ou creuse avec des trous sonores. Le haut de la base a deux bras qui se lèvent pour tenir un pont. Les cordes couvrent l'espace du chevalet au bas de la base. Il a été joué en pinçant les cordes avec les doigts ou un bâton. L'Ancien Testament mentionne qu'il était utilisé pour la célébration (2 Samuel 6 : 5 ; 1 Chroniques 16 : 5 ; Néhémie 12 : 27 ; Isaïe 30 : 32), le culte (Psaume 33 : 2 ; 43 : 4 ; 57 : 8 ; 150 : 3) et la prophétie (1 Samuel 10 :5 ; 1 Chroniques 25 :1-3 ; Psaume 49 :4). Kinnor était un instrument spécifié pour le culte du temple (2 Chroniques 9 :11 ; 29 :25).

Harpe : Le brouillard est également fréquemment mentionné dans l'Ancien Testament. Les versions bibliques traduisent l'hébreu par harpe, lyre, psaltérion et viole. Le mot est basé sur l'hébreu pour skin-bag ou jar, qui reflète sa forme générale. Les érudits modernes ne savent pas ce que c'était - si les cordes parcouraient une caisse de résonance comme une cithare, d'un cadre à l'autre comme une harpe, ou les deux, comme une kinnor . brouillard peut être un mot général pour instrument à cordes. Il est souvent mentionné avec le kinnor et aux mêmes fins. La lecture de la viole dans la version King James est anachronique, car les instruments à cordes étaient pincés ou grattés à cette époque, et non tirés avec un archet.

harpe à dix cordes : Le Nebel Asor était une sorte d'instrument à cordes qui avait dix cordes; humidité signifie dix. On ne sait pas s'il s'agissait plutôt d'une harpe ou d'un luth. Il était utilisé pour le culte (Psaume 33 :2 ; 92 :3 ; 144 :9).

Relatif à l'hébreu brouillard est l'araméen épicériyn , traduit par harpe ou psaltérion. Il n'est mentionné qu'en relation avec le culte de la statue de Nabuchodonosor (Daniel 3: 5, 7, 10, 15), c'est donc probablement la version babylonienne du brouillard . Le mot araméen épicériyn et l'hébreu psantérine sont liés au grec psaltérion .

Trigone : L'araméen sabbka n'est également mentionné que dans l'épisode de la statue de Nabuchodonosor. Cela semble être un instrument de forme triangulaire, mais nous ne savons pas si cela signifie une harpe à deux bras ou une lyre triangulaire. Le King James y fait référence une sacqueboute, qui est un type de trombone.

Lyre : L'araméen qiytharoc est soit une harpe, une lyre ou une cithare et n'est mentionnée que dans Daniel 3. Comme épicériyn , qiytharock est une translittération du grec, dans ce cas, qitaros .

Cordes : Enfin, l'hébreu mais signifie partie, comme pour séparer un accord en plusieurs cordes. Certaines versions le traduisent par cordes, tandis que d'autres disent instruments à cordes. Il n'est utilisé qu'une seule fois dans ce contexte, dans le Psaume 150:4.

Top