Qui était Balak dans la Bible ?

Réponse



Balak était un roi de Moab qui apparaît dans l'Ancien Testament dans Nombres 22-24. Son histoire se situe dans le contexte de l'époque du voyage des Israélites vers la Terre promise. Moab, le pays que dirigeait Balak, se trouvait du côté est de la mer Morte.

Alors que les Israélites se rendaient en Canaan, leur réputation les précédait et les Moabites étaient bien conscients des miracles qui avaient accompagné l'exode d'Israël d'Égypte. Les habitants des villes sur le chemin d'Israël savaient que Dieu était du côté des Israélites.



Le roi Balak avait été témoin de la destruction des Amoréens par les Israélites, et toute la région de Moab avait pris peur à l'approche des Israélites (Nombres 22: 2-3). Lorsque les Israélites campèrent sur un territoire qui appartenait autrefois à Moab, le roi décida qu'il était temps d'agir. Balak et les anciens de Moab se sont entendus avec les Madianites voisins pour convoquer un prophète nommé Balaam afin de maudire le peuple de Dieu (verset 6). Ironiquement, Balaam est allé voir Dieu et lui a demandé des conseils avant d'accepter le plan de Balak.



La réponse de Dieu à Balaam fut, bien sûr, un non catégorique (verset 12). Suite à l'ordre de Dieu, Balaam a refusé l'offre de Balak. Mais Balak ne s'est pas laissé décourager - il a envoyé des hommes encore plus puissants et a adouci le marché pour inciter Balaam à accepter le plan (verset 15).

Balaam finit par partir à la rencontre de Balak et, au cours de son voyage, se produisit le célèbre incident de l'âne qui parlait : le message de Dieu à Balaam lui demandant de ne pas maudire les Israélites (Nombres 22 :21-35).



Lorsque Balaam se tenait devant Balak, le roi croyait probablement qu'il avait gagné et que les Israélites seraient bientôt maudits. Mais au lieu de maudire les Israélites, Balaam les bénit trois fois. La colère de Balak s'enflamma contre Balaam (Nombres 24:10), et il renvoya Balaam sans récompense.

Le complot de Balak visant à maudire Israël par l'intermédiaire d'un prophète engagé a échoué, mais ce n'était pas la fin de l'opposition moabite. Plus tard, les hommes d'Israël ont été jugés par Dieu pour idolâtrie et fornication avec des femmes moabites (Nombres 25: 1-9). Il s'est avéré que c'était le résultat d'un complot de Balaam et Balak pour corrompre Israël de l'intérieur (voir Apocalypse 2:14).

Que pouvons-nous apprendre de l'histoire de Balak ? Tout d'abord, il est important de reconnaître la place d'Israël en tant que peuple élu de Dieu. Il a promis de bénir ceux qui les bénissent et de maudire ceux qui les maudissent (Genèse 12 : 3). Le roi Balak de Moab a choisi de maudire Israël, mais les malédictions ont été contrecarrées et se sont transformées en bénédiction dans la bouche de Balaam. Le plan ultime de Dieu est d'amener le reste d'Israël à Lui pendant la future tribulation de sept ans (voir Romains 11:26 ; Jérémie 33:8).

Deuxièmement, l'histoire de Balak est une merveilleuse preuve de la souveraineté de Dieu sur tout. Aucun plan fait par des hommes, même les hommes les plus puissants et les plus influents, ne réussira sans la permission du Seigneur. Nombreux sont les plans dans le cœur d'un homme, mais c'est le dessein de l'Éternel qui prévaut (Proverbes 19:21).

Top