Pourquoi était-ce mal qu'Aaron et ses fils brûlent l'offrande pour le péché dans Lévitique 10:16-20 ?

Réponse



En raison de la désobéissance des fils d'Aaron, Nadab et Abihu, le Seigneur fit mourir ces deux hommes. Plus tard ce jour-là, Aaron et ses fils restants ont permis à l'offrande pour le péché de brûler. En conséquence, Moïse était en colère contre les deux autres fils d'Aaron, Eléazar et Ithamar. Cette situation est difficile à comprendre jusqu'à ce que nous examinions de plus près le contexte et la loi en général.

D'une part, Moïse venait d'ordonner à Aaron et à ses fils restants de manger l'offrande (Lévitique 10 :12-14). Quand il a découvert qu'ils l'avaient laissé brûler, il était naturellement contrarié.



De plus, le chapitre s'ouvre sur la mort de deux des fils d'Aaron : les fils d'Aaron, Nadab et Abihu, ont pris leurs encensoirs, y ont mis du feu et ajouté de l'encens ; et ils ont offert du feu non autorisé devant le Seigneur, contrairement à son commandement. Alors le feu sortit de la présence du Seigneur et les consuma, et ils moururent devant le Seigneur (Lévitique 10 :1-2). Probablement en raison de leur chagrin face à la mort de Nadab et Abihu, Aaron et ses fils Eleazar et Ithamar ont choisi de laisser le sacrifice brûler plutôt que de le manger. Moïse était bouleversé parce que cela enfreignait le commandement que Dieu avait donné au prêtre d'utiliser cette offrande en partie comme leur nourriture.



Une autre raison pour laquelle Moïse était bouleversé était probablement qu'il craignait qu'un sort similaire à celui de Nadab et d'Abihu ne s'abatte sur Aaron, Eleazar et Ithamar. Il confronta Aaron en disant : Pourquoi n'as-tu pas mangé l'offrande pour le péché dans la zone du sanctuaire ? . . . Tu aurais dû manger le bouc dans la zone du sanctuaire, comme je l'avais commandé (Lévitique 10 :17-18).

La réponse d'Aaron à Moïse est pleine de pathos : Aujourd'hui, mes fils ont présenté à la fois leur offrande pour le péché et leur holocauste à l'Éternel. Et pourtant, ce drame m'est arrivé. Si j'avais mangé l'offrande du peuple pour le péché en un jour aussi tragique que celui-ci, l'Éternel aurait-il été content? (Lévitique 10:19, NLT). Ces paroles ont convaincu Moïse qu'Aaron vivait dans la crainte et l'obéissance à Dieu (verset 20).



Fait intéressant, ce passage du Lévitique conclut la section dans laquelle Aaron et ses fils sont intronisés comme prêtres devant le Seigneur (chapitres 8 à 10). Se déroulant sur une période de huit jours, ces événements aident à définir le rôle important et sanctifié des prêtres lévitiques.

Top