Archives de l’auteur Tout autre école

ParTout autre école

L’Alter Ecole : « cogérer » l’école avec les élèves

Capture d’écran 2017-12-19 à 00.13.48

Notre projet pilote est implanté à Clavier au sein du réseau d'enseignement organisé par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Il ouvre ses portes aux élèves qui souhaitent apprendre autrement. Il propose une approche alternative de l’École et accueille aussi des élèves qui ne trouvent pas leur place dans le système scolaire. L'Alter Ecole est destinée à des élèves de troisième, quatrième, cinquième et sixième années de l'enseignement secondaire ordinaire de transition et vise l'octroi du certificat d'enseignement secondaire supérieur (CESS).

En effet, l'Alter Ecole s'appuie sur le constat suivant : même si elle contribue à l'émancipation intellectuelle de nombreux élèves, le système scolaire belge connait des exclus qui ont perdu progressivement le désir d'apprendre.

Le projet est donc une nouvelle expérience éducative et pédagogique qui repose sur huit dimensions déclinées dans la Charte pédagogique :

  • le rapport aux savoirs ;

  • la relation pédagogique et éducative ;

  • le rapport à la loi ;

  • les responsabilités des élèves ;

  • les responsabilités de l'équipe éducative ;

  • l'évaluation et la certification ;

  • la concertation et la décision ;

  • les aspects de l'Autorité.

Une particularité du projet réside dans sa gestion quotidienne qui repose sur le principe de « Cogestion », c'est-à-dire que l'école est dirigée par les profs et les élèves. Deux organes sont ainsi cœur de ce système : le « conseil d’institution » et « l’Agora ».

Toutes les six semaines, le Conseil d'institution se réunit et renouvelle les représentants des profs et des élèves. Ceux-ci prendront les décisions relatives à la vie quotidienne de l'école.

En outre, toutes les deux semaines, tous les membres de l’école se réunissent en « Agora » afin que tous puissent s'exprimer, régler les conflits, et féliciter ceux qui ont fait des progrès.

Cette initiative fait écho au Manifeste : «Favoriser l’émancipation, la solidarité, l’engagement collectif ; donner à chaque jeune le goût de développer et d’exprimer son individualité...sans verser dans l’individualisme ; miser sur la soif d’apprendre et les questions vivifiantes des enfants et des jeunes ».

Contacts :

Sources  :

RETOURNER À : 

[maxbutton id="9" ]

[maxbutton id="10" ] [maxbutton id="11" ]  [maxbutton id="12" ]  [maxbutton id="13" ]  [maxbutton id="14" ]

ParTout autre école

« Ecole en colère », une haute école sociale qui agit

Fist

Il s’agit plutôt d’un « espace-temps » qu’une initiative en particulier. Etudiants (futurs assistants sociaux, bibliothécaires-documentalistes, …) et enseignants de l’IESSID (à Ixelles) se rassemblent, débattent autour de documentaires ou de rencontres d’acteurs de terrain, agissent dans et hors de l’école contre les politiques sociales actuelles.

Ouvertes à toutes et tous, les réflexions ou actions brassent large : le contrôle social dans les institutions, les droits des personnes migrantes, les attaques envers le secret professionnel (organisation des grandes actions de 2017), les contraintes du Projet Individualisé d’Intégration Sociale (« contrat » que doit signer l’usager de CPAS exigeant les points des étudiants ou parfois un service communautaire), …

Dernièrement, une campagne « autocollants» vient de commencer avec « Tout autre enseignement supérieur » et le Comité de vigilance en travail social. L’action permet aux étudiants d’exprimer leur désaccord avec certaines pratiques sociales découvertes dans des institutions.

Il s’agit d’écrire, dessiner ou coller leur dénonciation sur des autocollants « changement de disque » ou de prendre ceux déjà imprimés rappelant les fondamentaux du travail social. Il y a des chances de voir bientôt ces autocollants sur quelques murs d’organisations sociales…

Cette initiative fait écho au Manifeste : « Le traitement des questions de sens est également indispensable si l’on veut éviter que les jeunes adoptent des comportements purement utilitaristes, ne traitent que superficiellement la question des finalités ou ne la fassent disparaître sous l’accaparante question de l’efficacité. Il est donc nécessaire que l’école laisse une place importante aux questions de sens, qu’elle explore par exemple les questions d’identité et d’altérité, de communauté et d’individualité, de liberté et de norme, ou encore de choix de vie. L’idée est de partir des questions des jeunes et de celles qui font débat dans la société en valorisant la confrontation des idées, et en explorant de manière critique ce qu’en disent divers courants de pensée philosophiques et spirituels. ».

Contacts :

Sources  :

RETOURNER À : 

[maxbutton id="9" ]

[maxbutton id="10" ] [maxbutton id="11" ]  [maxbutton id="12" ]  [maxbutton id="13" ]  [maxbutton id="14" ]

ParTout autre école

Freinet à Bruxelles, de l’autre côté de l’école

Capture d’écran 2017-12-18 à 23.33.14

Créée en 2014 par des parents passionnés et convaincus de la valeur de l’enseignement Freinet, cette école a, depuis, ouvert chaque année quatre classes supplémentaires niveau par niveau. Elle fait partie de la FELSI (Fédération des écoles libres subventionnées indépendantes). De l’autre côté de l’école présente les spécificités suivantes :

  • Une pédagogie basée sur les principes proposés par Célestin Freinet où chaque adolescent est considéré dans sa globalité et où chacun est acteur.

  • Un apprentissage qui se développe à partir de la curiosité des élèves ou de situations réelles pour donner du sens aux apprentissages.

  • Un climat dans lequel prime le souci d’humanité et de dialogue.

  • Une organisation basée sur des structures participatives qui s’imbriquent les unes dans les autres.

  • Des projets qui animent l’école et les apprentissages.

  • Un travail coordonné par une équipe pédagogique motivée, volontaire et formée plus particulièrement aux pratiques de la pédagogie Freinet.

  • Une construction collective (direction, animateurs, élèves, parents) qui privilégie l’implication, la négociation, le dialogue, la recherche, la remise  en question et le perfectionnement.

  • L’acquisition progressive d’une autonomie sous le regard positif et constructif de l’équipe pédagogique.

  • Une école en prise directe avec les réalités de la vie culturelle, sociale, politique… et donc ouverte sur le monde.

Cette initiative fait écho au manifeste

«L’école ne doit pas seulement changer de finalité et de contenu. Elle doit aussi revoir sa conception de la relation pédagogique. (…) Des principes peuvent servir de guide aux professionnel-le-s :

  • Préserver et entretenir l’appétit d’apprendre
  • Parier sur l’intelligence de tous et toutes
  • Refuser de mesurer, étiqueter, trier et classer
  • Considérer le groupe d’enfants comme un collectif d’apprentissage
  • Combiner l’apprendre et l’agir
  • Mettre les élèves en contact avec d’autres porteurs de savoirs.»
Contact

Mail  : info@acecole.be

Téléphone : 0485/134592

Liens utiles

RETOURNER À : [blox_button text="Tout Autre Chose" link="http://www.toutautrechose.be" target="_self" button_type="btn-warning" size="btn-sm" icon="fa-search" align="left" animation="none"/] [blox_button text="Tout Autre Ecole" link="http://www.toutautrechose.be/tae" target="_self" button_type="btn-danger" size="btn-sm" icon="fa-search" align="left" animation="none"/] [blox_button text="Ressources" link="http://www.toutautrechose.be/tae-ressources" target="_self" button_type="btn-success" size="btn-sm" icon="icon-share-alt" align="left" animation="none"/] [blox_button text="Initiatives" link="https://www.toutautrechose.be/tae-ressources-initiatives" target="_self" button_type="btn-danger" size="btn-sm" icon="icon-share-alt" align="left" animation="none"/][blox_button text="Apprendre comment ?" link="http://www.toutautrechose.be/tae-ressources-apprendre comment" target="_self" button_type="btn-default" size="btn-sm" icon="fa-search" align="left" animation="none"/]

 

ParTout autre école

Les jeux t’aime à l’école du Parvis

logo-jeu-taime-2013-02_4

« Ce projet consiste à mettre à disposition des enfants une multitude d’objets de récupération : vieux tissus, gouttières, chaises, claviers,… Ces objets seront stockés dans des malles accessibles aux enfants durant les temps de récréation.

A disposition des enfants, ces objets deviennent supports à d’extraordinaires aventures. Ils se transforment en bateau de pirates, vaisseau spatial, voiture de course tandis que garçons et filles deviennent capitaine, chasseur de trésor, super-héro… Ce dispositif permet aux enfants de redécouvrir les plaisirs du jeu libre : inventer, créer, se mettre en mouvement, partager… »

Cette initiative fait écho au Manifeste : « Combiner davantage l’apprendre et l’agir. La tout autre école est donc une école qui sépare beaucoup moins l’apprendre de l’agir que l’école traditionnelle. Celle-ci a d’ailleurs été historiquement constituée pour rompre avec l’apprentissage « sur le tas », dissocier l’acte d’apprendre de l’acte de faire et ainsi pouvoir rationaliser, planifier, standardiser et généraliser l’éducation.»

Contacts :

Sources  : 

Projet : « Jeu t’aime »

RETOURNER À : 

[maxbutton id="9" ]

[maxbutton id="10" ] [maxbutton id="11" ]  [maxbutton id="12" ]  [maxbutton id="13" ]  [maxbutton id="14" ]

ParTout autre école

Classes inclusives pour élèves sourd-e-s et malentendant-e-s

Tae_école&surdité

Les classes bilingues, français-langue des signes, au sein de la Communauté Scolaire Sainte- Marie (CSSM) à Namur, sont nées en 2000 à l’initiative de parents d’un enfant sourd.

Elles sont le fruit de la synergie entre 3 partenaires : une école ordinaire (CSSM), l’ASBL Ecole et Surdité, et l’Université de Namur (laboratoire de langue des signes- LSFB lab).

Au fil des années, les classes ont été organisées de la 1ière maternelle à la 6ième secondaire. Trois décrets de la Fédération Wallonie Bruxelles reconnaissent aujourd’hui ce modèle d’enseignement pour l’ensemble du cursus scolaire.

Les élèves sourd-e-s ou malentendant-e-s sont inscrit-e-s, en petits groupes, au sein d’une classe ordinaire de chaque niveau : de la maternelle à la 6ème secondaire ; tous les cours sont dispensés dans les deux langues : le français, langue de la majorité et de l’écrit et la langue des signes (LSFB), accessible sans entrave aux enfants sourd-e-s et malentendant-e-s et essentielle à leur développement cognitif, émotionnel, intellectuel et culturel.

Un-e enseignant-e donne sa leçon en français à côté de son homologue bilingue qui enseigne en langue des signes pour la partie orale de son enseignement. Les méthodes pédagogiques sont revues et construites sur base des spécificités de cette immersion linguistique.

Cette initiative fait écho au Manifeste. "Beaucoup d’entre nous désespèrent ou s’indignent de l’exclusion, de la stigmatisation, de la dévalorisation d’élèves déclassé-e-s. Et c’est à raison que certain-e-s d’entre nous mènent des actions contre ces injustices tenaces."

Contact :

Direction de la CSSM

- Section fondamentale : P-A Toussaint : dir.fond@cssm.be

- Section secondaire : A-F Wauthy : dir.sec@cssm.be

Coordination pédagogique bilingue :

- Magaly Ghesquière : magaly.ghesquiere@ecoleetsurdite.be

ASBL Ecole et Surdité :

- Sylvie De Norre, directrice : direction@ecoleetsurdite.be

Source :

Site internet : www.es.sainte-marie-namur.be(avec documentaire ‘Les funambules de Sainte- Marie et brochure informative pour les parents)

Page facebook : Ecole et Surdité asbl

RETOURNER À :

[maxbutton id="9" ]

[maxbutton id="10" ] [maxbutton id="11" ] [maxbutton id="12" ] [maxbutton id="13" ] [maxbutton id="14" ]

ParTout autre école

Projet d’école maternelle : « Les Petits Ruisseaux »

tae_ecole_les petits ruisseaux

Notre souhait est d’offrir un espace dédié au bien-être et au développement de tous les enfants (2 à 6 ans). De créer un environnement offrant découvertes et expérimentations. De permettre aux enfants d’être et de devenir des citoyens et des citoyennes, libres, responsables et autonomes, acteurs et actrices de leur propre vie et ayant la volonté de bâtir un monde respectueux.

« Les Petits Ruisseaux » serait un lieu où l’on se sent bien. Un lieu de découvertes et d’explorations où les enfants apprennent en autonomie. Un espace ouvert sur le monde où le contact avec la nature est important. Un lieu de vie en communauté où l’on cultive les différences.

Cette initiative fait écho au Manifeste. « La création d’un espace/temps dédié à la découverte de soi afin d’apprendre à se connaître, à découvrir et développer ses talents et ses passions. La lutte contre le formatage scolaire. »

Contact : Isabelle Koniarski – ikoniarski@gmail.com

Source : www.lespetitsruisseaux.be – Facebook: @ecolelespetitsruisseaux

Retourner à : 

[blox_button text= »Tout Autre Chose » link= »http://www.toutautrechose.be » target= »_self » button_type= »btn-warning » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Tout Autre Ecole » link= »http://www.toutautrechose.be/tae » target= »_self » button_type= »btn-danger » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Ressources » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources » target= »_self » button_type= »btn-success » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Initiatives » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources-initiatives » target= »_self » button_type= »btn-danger » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Créer une école » link= »https://www.toutautrechose.be/tae-ressources-creer » target= »_self » button_type= »btn-danger » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/]

ParTout autre école

Ecolaborative

Tae_Ecolaborative

Réseau de classes alternatives gratuites
2 axes
– Création d’un réseau de classes ou d’écoles.
– Guide collaboratif pour monter ses classes/écoles.
L’objectif premier d’Ecolaborative est de créer un réseau de classes multiâges aux « pédagogies actives » dans des écoles « traditionnelles » tous réseaux confondus. Elles seront composées d’une trentaine d’enfants de 2 ans 1/2 à 12 ans avec 2 enseignant-e-s par classe. Les enfants bénéficieront d’un enseignement de type « alternatif » , mais en profitant de la « gratuité » des établissements publics. En résumé Ecolaborative c’est l’élaboration d’un « Ecosystème permettant de reconnaître, de respecter et de renforcer les compétences naturelles de l’enfant. » Le second objectif est de concevoir en collaboration un guide visuel, pédagogique pour lancer dans le système scolaire des écosystèmes. Ces derniers permettront de mettre en place les meilleures pratiques (validées par des expert-e-s) tout en facilitant la tâche des enseignant-e-s.
Etat d’avancement
1. Création d’une première classe ecolaborative (1, 2 et 3 mat.) pour sept 2017 à Quevaucamps.
2. Projet d’une classe de 2 ans 1/2 à 12 ans pour septembre 2018 à Péruwelz.
Nos objectifs ?
• Développer l’nseignement mutuel : collaboration.
• Désynchroniser : chacun à son rythme.
• Développer les « intelligences multiples ».
• Diminuer le fossé entre maternelle et primaire.
• Eviter les redoublements.
• Favoriser les échanges (enseignants/parents/enfants)
• Développer l’auto-discipline dans le travail
• Développer l’ouverture sur la vie, les valeurs, la nature et l’éthique.

Cette initiative fait écho au Manifeste. « En luttant contre les inégalités, nous refusons une école à l’image de la société d’aujourd’hui. En nous opposant à une école du formatage, nous refusons l’école d’hier. Et en oeuvrant pour une école à la hauteur des défis du XXIe siècle, nous réclamons une école à l’image d’une société désirable pour demain. »

Contact : guillaume@ecolaborative.be

Source : http://ecolaborative.strikingly.com

Retourner à : 

[blox_button text= »Tout Autre Chose » link= »http://www.toutautrechose.be » target= »_self » button_type= »btn-warning » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Tout Autre Ecole » link= »http://www.toutautrechose.be/tae » target= »_self » button_type= »btn-danger » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Ressources » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources » target= »_self » button_type= »btn-success » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Initiatives » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources-initiatives » target= »_self » button_type= »btn-danger » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Transformer une école » link= »https://www.toutautrechose.be/tae-ressources-transformer » target= »_self » button_type= »btn-danger » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/]

ParTout autre école

Projet d’une classe inclusive de type 2

TAE-Saint-PaulUne classe de type 2 (enseignement spécialisé regroupant 11 enfants porteurs d’une déficience mentale modérée à sévère) de l’école Mont-Chevreuil d’Aiseau-Presles a vu le jour à la rentrée de septembre 2017 sur l’implantation de l’école Saint-Paul à Mont-sur-Marchienne. Cette classe est inclue parmi d’autres classes de l’enseignement ordinaire.

La socialisation est le but premier de ce projet mais veut également travailler sur les mentalités et sur les attitudes prédominantes de la société ainsi que des milieux éducatifs, par rapport à la place que doit avoir tout élève ou toute personne à besoins spécifiques dans les établissements et dans la vie. Des aménagements « raisonnables » ont été faits dans la classe pour accueillir les élèves.

De plus, ceux-ci côtoient les autres enfants de l’école à divers moments de la journée et dans différentes situations : excursions et voyages scolaires, repas de midi, récréations, garderies, projets d’école, projets entre classes, moments de jeux libres, activités spécifiques dans d’autres classes selon les besoins de chaque élève (psychomotricité, gymnastique, français, math…). Ce projet a pu voir le jour grâce au partenariat et à la collaboration entre les deux écoles.

Cette initiative fait écho au manifeste : Beaucoup d’entre nous désespèrent ou s’indignent de l’exclusion, de la stigmatisation, de la dévalorisation d’élèves déclassé-e-s. Et c’est à raison que certain-e-s d’entre nous mènent des actions contre ces injustices tenaces. 
Qui porte cette initiative ? 
  • MANTOVANI Emmanuelle (directrice de l’école libre spécialisée Mont-Chevreuil) - mont-chevreuil@hotmail.com - 071/74.04.92
  • PETYT Julien (directeur de l’école libre Saint-Paul) - saint-paul@ecoles.cfwb.be - 071/36.88.34

Liens utiles

RETOURNER À :

[maxbutton id="9" ]

[maxbutton id="10" ] [maxbutton id="11" ] [maxbutton id="12" ] [maxbutton id="13" ] [maxbutton id="14" ]

 

ParTout autre école

Envol, l’art pour restaurer les conditions de la dignité

TAE-EnvolEnvol est un projet d’ateliers hebdomadaires de musique, contes, arts de la scène, expression orale mené depuis une dizaine d’années par une équipe enseignante motivée et des artistes intervenant-e-s enthousiastes.

Né et grandi sur le terrain, Envol est intégré dans le projet pédagogique de l’école Saint-Pierre à Cureghem et accompagne les enfants tout au long de leur scolarité. Organisé en modules en fonction de l’âge, ce projet donne un formidable coup de pouce à l’apprentissage du français et permet aux enfants de développer leurs capacités intellectuelles, affectives et artistiques. Il offre un puissant rempart contre la violence et aide les élèves à faire l’apprentissage de la solidarité.

Envol repose sur la conviction que la pratique culturelle et artistique améliore la confiance et l’estime de soi, la « restauration des conditions de la dignité », la capacité d’adaptation sociale et la créativité, contribue à la construction personnelle, intellectuelle, sociale et citoyenne de l’enfant et constitue un moyen efficace pour lutter contre l’échec scolaire.

Cette initiative fait écho au manifeste : A côté des langages traditionnellement au programme, faire de la place aux langages visuels, corporels et artistiques. Ces langages sont essentiels, ils permettent de développer le plaisir d’exprimer son individualité, d’ouvrir des espaces de créativité hors cadre (…). La mise à l’honneur de ces langages répond aussi mieux au besoin de mouvement de l’enfant, qui n’est pas fait pour rester passivement assis toute la journée.

Qui porte cette initiative ? 

  • Directeur Ecole Saint-Pierre Dogan OZTÜRK – stpierrecureghem@scarlet.be
  • Responsable du projet pour « Musique Espérance Belgique asbl » Waldia ALEGRIA-JUSTET
  • Coordinateur général du projet Marc BRISSON
  • Coordinatrice équipe pédagogique Ecole Saint-Pierre Françoise DROOG

Liens utiles

Un article de La Libre

Retourner à : 

[blox_button text= »Tout Autre Chose » link= »http://www.toutautrechose.be » target= »_self » button_type= »btn-warning » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Tout Autre Ecole » link= »http://www.toutautrechose.be/tae » target= »_self » button_type= »btn-danger » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Ressources » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources » target= »_self » button_type= »btn-success » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Initiatives » link= »http://https://www.toutautrechose.be/tae-ressources-initiatives » target= »_self » button_type= »btn-danger » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/][blox_button text= »Arts » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources-arts » target= »_self » button_type= »btn-default » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/]

ParTout autre école

20 novembre 2016

tout-autre-ecole-final-leger-copie

Le 20 novembre 2016

Grande rencontre des initiatives

L’un des projets de Tout Autre École est de relier celles et ceux qui prennent ou veulent prendre ou soutenir des initiatives dans l’esprit du Manifeste pour une tout autre école.

Avec le Manifeste pour une tout autre école, nous avons décrit l’horizon vers lequel nous voulons tendre.

Notre priorité maintenant : élargir et animer le réseau de celles et ceux qui veulent progresser vers cet horizon.

Le dimanche 20 novembre sera un moment fort de cette mise en réseau ! Nous organisons ce jour-là à Bruxelles une GRANDE rencontre des initiatives, pour permettre les échanges entre celles et ceux qui portent des initiatives ou voudraient en porter.